Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole

Aller en bas

Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole Empty Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole

Message  Agnès le Dim 28 Aoû 2011 - 22:00

Ce matin je me réveille à 9h.Christiane dort encore à coté de moi. Un petit bisou pour la réveiller. Le temps à l’air gris dehors, mais je me lève tout de même pour préparer nos cafés matinaux. C’est qu’aujourd’hui nous avons un projet ; Christiane m’a proposé hier soir que nous allions profiter des dernières soldes à Garbera, le grand centre commercial proche de San Sebastian en Espagne. Il ne lui aura pas fallu longtemps pour me décider ; en fait, elle n’a pas eu besoin de me le demander 2 fois !
Donc pendant que je passe à la salle de bains pour la traque quotidienne des poils irrédentistes sur mon visage, Christiane choisit sa tenue pour la journée, où plutôt ses tenues car elle prévoit quelque chose pour se changer le soir si elle a froid ; jupe le matin et pantalon pour le soir (en l’occurrence, mon jean rose ; très bon choix !). Je cherche également ce que je vais porter, et c’est Christiane qui a LA bonne idée et me propose de mettre ma robe marin Morgan. Adopté ! Avec mes nouvelles petites ballerines rouges Zara, ce sera parfait. J’y ajoute un gilet léger noir pour la journée si il fait un peu frais, et un gilet orange plus épais pour le soir avec une paire de sandales fleuries à petits talons en corde. Petit déjeuner à l’intérieur car le temps n’est pas des plus beaux, et nous voici partie à 11h45 pour Garbera. Nous y arrivons vers 13h30, après avoir pris quelques sacrés grains sur l’autoroute et avoir fait le plein sitôt passée la frontière espagnole ; 9€ d’écart sur le plein, ça va nous payer un verre de blanc et une tapa chacune !
Surprise, plutôt agréable, en arrivant à Garbera, le parking est désormais entièrement couvert. Les centres commerciaux français pourraient en prendre de la graine… Certes, il pleut beaucoup au Pays Basque, mais pas plus qu’en Béarn ! Au fait, pour celles qui souhaiteraient m’imiter, ce que je recommande, et venir faire leurs courses à Garbera, méfiez vous, ce n’est pas Garbera qui est indiqué sur la sortie de l’autoroute, mais Intxaurrondo… Il faut le savoir !
Comme il est désormais de rigueur lorsque nous arrivons à Garbera, nous nous dirigeons vers la cidredie (Sagardotegia) au fond de la galerie. Bon, d’abord nous passons par les toilettes, oui, deux nanas après 2 heures de route… Nous nous installons donc au bar et commandons 2 verres de blanc que nous accompagnons de pintxos de Jamon et d’un excellent pintxo de bacalhao pour moi ! Ouppss ! Je ne sais plus si nous avons pris un verre chacune ou deux… Ce n’est pas d’avoir trop bu pourtant ! On finit plus tranquillment par deux cafés, solo pour moi et con leche pour Christiane.
Nous sommes ensuite prêtes pour aller à l’assaut de Zara ! Nous commençons par les derniers rayons en solde, il n’y a plus grand-chose, mais je trouve tout de même une jupe noire à 9€. Christiane trouve également un pantalon. Nous regardons ensuite les autres rayons. Comme plusieurs fois déjà cette année, nous trouvons que les collections Zara sont moins variées et à notre goût que d’habitude. Nous trouvons tout de même quelques petites affaires à essayer et repartirons au final avec 3 tenues complètes, pantalon, haut, foulard et gilet pour Christiane, pantalon rouge et haut assorti et jupe noire et pull rose col roulé à manches courtes pour moi. J’ai laissé une robe verte au tissu épais dont je me suis dit que je la mettrais peu, bien qu’elle m’allat assez bien… ! Nous ressortons donc avec une bourse Zara de belle taille, je vais la poser dans la voiture pour ne pas être encombrées lors de notre prochaine étape.
Cette prochaine étape aura lieu chez Mango. Comme d’habitude, nous trouvons là un peu plus de choses à notre goût, même si tout n’est pas forcément portable tous les jours. Je vois un petit pull à manches longues très décolleté. Il me faut trouver un « bas » pour l’essayer, en effet je suis en robe. J’avise donc une jolie jupe noire très élégante, le « M » a l’air assez grand, on verra bien. Je dois aussi essayer un haut pour Christiane qui n’a pas envie de le faire elle-même ! Commee souvent me direz vous… ! Le petit haut de Christiane ne va pas, la coupe, originale, est trop bizarre. Par contre les deux petits pulls (oui, j’en ai vu en second joli et sans manches…) me vont très bien. Et nous trouvons que cette jupe est très jolie aussi. Nous décidons donc de prendre les 2 pulls et la jupe, mais pour cette dernière je vais opter pour la taille L, le M me serrant un peu trop la tripe… Coup de chance, il y en a une en rayon, je la prends donc directement. Sans l’essayer. Détail qui a son importance ! Nous flanons ensuite dans la galerie, partagées entre nos deux ossupations préféres, faire les vitrines et observer les gens. L’observation du badaud du samedi est toujours quelque chose d’intéressant, surtout entre deux filles gentiment moqueuses ! Chez Six, je trouve un joli bracelet rose à breloques « Paris ». Original en Espagne ! Donc je l’achète… Nous passons aussi chez H&M où Christiane peste car elle a trouvé une très jolie robe bleue mais il n’y a plus sa taille, cette fois ci elle a essayé ! Nous ferons ensuite une petite pause « Coca Zéro » (oui, nous ne buvons pas que du blanc !) avant d’aller faire nos courses alimentaires chez Eroski.
Lorsque nous ressortons, il est plus de 18h et nous sommes heureuse de constater que les nuages ont cédé la place à un magnifique ciel bleu ! On se demande quelle doit être la suite de notre journée : San Sebastian ou Hondarribia, nous pencherons pour Donostia et sa superbe baie. Mais auparavant, vous connaissez les femmes, il nous faut nous changer pour porter immédiatement certains vêtements achetés aujourd’hui ! Ce sera chose faite directement sur le parking, Christiane enfile son pantalon sous sa jupe et moi ma jupe sous ma robe. Et pour le haut, il n’y a pas de honte à ce que quelque badaud aperçoive un joli soutien-gorge !
La route jusqu’au centre de San Sebastian est rapide et nous trouvons une place dans un parking souterrain. Hum ! Quel bonheur de se retrouver toutes les deux dans cette ville que nous apprécions beaucoup et où nous n’étions pas retournées depuis le mois de janvier. Il s’agissait d’ailleurs déjà d’une expédition « Soldes » à l’époque ! Nous flanons dans les rues de la vieille ville et allons dans un bar où Christiane allait déjà avec ses parents il y a… Houla ! Tant que ça ? Non ! Enfin, quelques années dirons nous. Petit pintxo au Jamon et verre de blanc, histoire de reprendre des forces pour la soirée ! Nous nous promenons ensuite à nouveau dans les rues où quelques jolies boutiques sont encore ouvertes. A nouveau Christiane essaie une robe qui ne lui va pas, grrrrr ! Sur le port, nous profitons de la lumière du soir, le soleil n’est pas encore couché et illumine merveilleusement les bâtiments et les bateaux. Quel bonheur que cette douce chaleur sur nos bras et nos jambes après cette vilaine pluie matinale.
Nous retournons ensuite en ville pour trouver un bar sympathique. Il faut dire que cela ne manque pas ici ! Nous fixerons aujourd’hui notre choix sur Txondorra, au 7 de la calle Fermin Calbeton pour celles qui voudraient tester ! Le bar est bien rempli, avec de très jolies tapas sur la talanquère. Nous trouvons un espace et commandons 2 verres de blanc. Je jette un œil à la liste de pintxos calientes qui est peinte sur le mur, et l’autre œil sur toutes ces bonnes choses posées sur le bar. Le garçon qui s’occupe de nous a une voix incroyablement rauque, Richard Bohringer à la puissance 10 ! Il est également très sympathique et plein d’humour, lorsque je lui demande, dans mon meilleur espagnol, à quoi sont les petites tartelettes devant moi, il me mime le crabe avec deux pinces ! Avant cela, je cherche à poser mon sac, les bars espagnols sont généralement équippés de crochets sous le bar où l’on peut accrocher sacs et veste. Hélas le mien est cassé, qu’à cela ne tienne, mon voisin m’indique que le sien est en état et qu’il ne l’utilise pas. La cinquantaine bien portée, dans mes ages quoi… Mais je ne suis pas là pour me faire draguer moi ! Ceci dit il est bien sympathique et me conseille sur les tapas de la maison ! Mais je ferai mon choix toute seule comme une grande : Crujiente de Txipiron relleno que j’ai repéré sur la carte, puis pintxo de pulpo à la gallega qui est juste devant moi (j’adore !) et enfin la petite tartelette au crabe dont je vous parlais tout à l’heure. Christiane en chosira 3 aussi dont une très belle coquille Saint Jacques, un second verre de vin pour moi et une bière pour Christiane, plus beaucoup d’eau car il me faudra reprendre la voiture tout à l’heure… Nous paierons 23,1€ pour tout cela, et il y a des gens qui me disent que les tapas sont chères… Nous remarquons également beaucoup de jolis filles dans ce bar, en plus de nous bien sûr ! Et de nombreuses nationalités, Espagnols bien sûr, mais aussi Anglais, Américains, Italiens, Allemands et naturellement de nombreux Français. En ce qui concerne les Français, on distinguera d’ailleurs deux variétés ; les locaux, c'est-à-dire ceux de l’autre coté de la Bidassoa, qui sont à leur affaire et savent qu’ici on se sert et on paye après en récapitulant au serveur tout ce qu’on a pris, et les autres, les touristes, qui sont perdus ! Courtoisement, Christiane indique à des Américaines un peu perdues que cette tapa ci se mange chaude, il faut donc la donner au garçon qui la renvoie chauffer en cuisine. Nous passons donc un excellent moment dans ce bar. Lorsque nous ressortons, il fait nuit, et nous nous mettons à la recherche d’un glacier pour notre petit dessert. Nous en trouvons un sur le boulevard, on se fait servir dans la boutique et on mange en terrasse. C’est à ce moment que nous nous rendons compte qu’il fait franchement frais, même avec une petite veste rose, je n’ai pas très chaud. Nous entrons donc à nouveau dans un bar pour que je reprenne un café avant de retourner à la voiture. Il est 22h45, à 0h30 nous serons de retour sans encombres à la maison.
Je vais vous dire, elle est plutôt belle la vie !
Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole 880303
Arrivée à San Sebastian avec ma nouvelle tenue Mango
Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole Dsc04634

Dans un bar de San Sebastian
Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole Dsc04635

Elle est pas belle la Concha ?
Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole Dsc04636

Le port et la vieille ville
Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole Dsc04637

Un dernier clin d'oeil !
Agnès : 27/08/2011 : Une journée espagnole Dsc04638
Agnès
Agnès

Messages : 207
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 56
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum