Dans la peau d'une femme

Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Dans la peau d'une femme

Message  Daniela le Lun 27 Jan 2020 - 15:25

Je me suis imaginée l'épouse d'un homme qui aimerait être "femme".

Déjà j'aurais apprécié qu'il me parle de cette partie de sa vie, dès le début de notre vie commune. Ne pas le faire, je l'aurais pris comme un manque de confiance, et j'imaginerais qu'il me cache d'autres choses.

Je crois que j'aurais aimé partager sa recherche de sa féminité. S'il l'avait souhaité, j'aurais pu l'aider dans le choix de vêtements, le conseiller au niveau du maquillage, l'accompagner pour ses achats.

J'aurais même pu aimer les moments de sensualité avec "elle". Par contre, je n'aurais pas accepté que nos rôles soient inversés, même si j'aurais été capable d'être complice de certains jeux érotiques.

Si je me suis mise à la place d'une femme, c'est pour essayer de comprendre la réaction de ma compagne. Elle m'encourage à épanouir ma féminité, à ne pas en avoir honte en la vivant au grand jour. Mais elle a posé des limites qui, si elles étaient franchies, entraineraient notre séparation. Paradoxalement elle m'encourage à m'extérioriser, et en même temps, elle ne veut pas partager sa vie avec une femme à ses côtés. Pourtant, elle comprend que ma féminité ne se limite pas à un aspect extérieur mais est surtout une manière d'être soi par rapport aux autres. Si je suis femme extérieurement, ce n'est pas pour vivre un rôle masculin socialement.

Quant à moi, je ne sais pas qu'elle aurait été ma réaction si j'avais eu un mari me déclarant qu'il souhaitait désormais vivre sa vie en tant que femme. J'imagine que les rapports changent, et aurais-je été capable d'aimer une femme, même si c'est la même personne ? Et d'ailleurs est-ce vraiment la même personne ???

Bises
Daniela
Daniela

Messages : 750
Date d'inscription : 21/10/2014
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Béatrice le Mar 28 Jan 2020 - 8:38

...


je ne suis pas certaine que nous soyons en capacité de nous mettre intégralement dans la peau (ou la tête) d une femme

il nous manque quelque éléments
socialement nous n avons pas été éduquée comme cela et ce poids pèse déjà très lourd dans la relation homme/femme
toute cette somme de petite chose qui fonde par exemple une féminité sociale allant du regard un peu pervers des hommes sur les dentelles de nos petites culottes (Cf la collection des Bd Martine) aux premières règles etc etc ..
mais il faudrait peut être déjà ouvrir un sujet différent sur ce sujet .. Dans la peau d'une femme 910677

a chaque fois que j aborde le sujet avec les rares amiEs au courant, je mesure également a quel point elles peuvent être surprises de notre "intégration" en la matière

Je comprend totalement ta démarche et elle peut être aussi intéressante pour celle qui - comme moi - essaie de comprendre le rejet dont elle sont l objet
Et il n y a en fait pour comprendre vraiment qu'un dialogue permanent, ouvert et sincère entre deux être que l amour réuni ..

_________________
"etre femme on a l impression d être plus - c est a dire habiter une autre possibilité de soi-même" Eric Orsenna
Béatrice
Béatrice

Messages : 6044
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Avalon le Mar 28 Jan 2020 - 10:59

Daniela a écrit:Si je me suis mise à la place d'une femme, c'est pour essayer de comprendre la réaction de ma compagne.
Comprendre dans l'espoir que Daniela ait sa place auprès d'elle un jour? Cela veut dire que tu envisages un coming out comme quelques chose de possible, voire probable?
Avalon
Avalon

Messages : 2270
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Stephanie Dupont le Mar 28 Jan 2020 - 12:14

Pour ma part j'irais même plus loin que Béatrice, est ce que notre compagne elle même saurait répondre à la question ? A mon avis certainement non car tout celà fait partie des mécanismes cachés dans la culture, l'éducation, le milieu social, les sentiments refoulés, l'imaginaire, etc

Par exemple le sentiment de jalousie de nos compagnes est souvent évoqué dans les avis sur le sujet, si tel est le cas croyez vous qu'elles puissent en etre conscientes ? Et même si elles en sont vaguement conscientes, vont elles seulement se l'avouer à elles mêmes ? Lorsque notre compagne nous dit craindre le "Qu'en dira-ton" s'agit il d'une crainte réelle ou bien d'une déclaration qui masque autre chose ?

Ce qu'il me paraît important de retenir, c'est que certainement personne ne peut donner un avis totalement exact sur ce que ressent une compagne, pas même elle . . .

Et puis la question dépasse aussi la simple question de la compagne, elle s'applique à un groupe, qui peut comprendre également les enfants (voire les familles respectives) au delà du simple couple . . . et au moment de la "révélation" on ne part jamais de zéro, ce groupe possède des caractéristiques établies, comme par exemple l'ambiance au sein du couple ou de la famille, les déboires ou succès passés, les rancoeurs ou les espoirs des uns et des autres, etc. La réaction de la compagne tiendra forcément compte de tous ces éléments.

Et aussi au delà de tout ça la "révélation" ouvre la voie à beaucoup plus de questions que de réponses, donc une notion de "risques devant l'inconnu" qu'il est souvent plus simple de rejeter purement et simplement . . . et donc de refuser de s'engager dans la moindre discussion . . .

Pas simple, la question de Daniela, mais je la trouve d'autant plus passionnante, et je crois surtout que si meme nos compagnes ne savent pas forcément y répondre, il ne faut pas craindre d'essayer de comprendre par nous mêmes, un bien bel exercice en perspective

Et certainement de nombreuses pistes pour beaucoup d'entre nous

bizou  bizou
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Béatrice le Mar 28 Jan 2020 - 12:35

Stephanie Dupont a écrit:
Par exemple le sentiment de jalousie de nos compagnes est souvent évoqué dans les avis sur le sujet, si tel est le cas croyez vous qu'elles puissent en etre conscientes ? Et même si elles en sont vaguement conscientes, vont elles seulement se l'avouer à elles mêmes ? :



je voulais aborder cet aspect - la jalousie - pour en avoir récemment parlé avec mon psy mais je ne parvenais pas a trouver l angle ..
tu le présente avec beaucoup de justesse
sur ce thème de la jalousie j ai l impression que les femmes de notre generation le clivage des tâches dévolues a genres sont restées très imprégnées par exemple

_________________
"etre femme on a l impression d être plus - c est a dire habiter une autre possibilité de soi-même" Eric Orsenna
Béatrice
Béatrice

Messages : 6044
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Stephanie Dupont le Mar 28 Jan 2020 - 13:26

Béatrice a écrit:
sur ce thème de la jalousie j ai l impression que les femmes de notre generation le clivage des tâches dévolues a genres sont restées très imprégnées par exemple

la crainte de se faire "piquer son poste" et de devenir inutile en perdant sa raison d'être, je ne l'avais encore jamais notée, cette idée . . . en ce cas on pourrait effectivement être perçues comme des concurrentes . . .
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  chantal92 le Mar 28 Jan 2020 - 19:09

Daniela a écrit:. Si je suis femme extérieurement, ce n'est pas pour vivre un rôle masculin socialement.
Quant à moi, je ne sais pas qu'elle aurait été ma réaction si j'avais eu un mari me déclarant qu'il souhaitait désormais vivre sa vie en tant que femme. J'imagine que les rapports changent, et aurais-je été capable d'aimer une femme, même si c'est la même personne ? Et d'ailleurs est-ce vraiment la même personne ???
Bises

Daniela, tu te livres là à un exercice réflexif de haute voltige. Pour mieux appréhender le pourquoi des réactions de ta compagne et comprendre les limitations qu'elle t'impose, tu la remplace par ....un homme ; ce qui évidemment change tellement la donne, que, pour poursuivre le raisonnement, tu es amenée à le doter d'un penchant au travestissement (dans ce cas, ta tolérance serait entière - et, par contamination un peu problématique, tu en déduis que ta compagne devrait pouvoir avoir la même attitude), voire ayant une inclination transsexuelle - et allant jusqu'à la réaliser. Tu te places ce faisant devant un alter ego, ce qui rend les déductions difficiles. Il y a sur ce site au moins deux personnes (elles se reconnaîtront) qui peuvent apporter une réponse fondée sur l'expérience - plus pertinente que mes propres supputations.
Par ailleurs, Avalon a raison (Avalon a toujours raison Dans la peau d'une femme 834985 Dans la peau d'une femme 834985 Dans la peau d'une femme 834985 ) de te demander si tu n'es pas en route vers le full-time, consciemment ou inconsciemment. Et je suis sûre qu'elle ne pose pas cette question pour avoir une réponse (il n'y a pas de questions indiscrètes, il n'y a que des réponses indiscrètes), mais pour attirer ton attention sur ce que l'on est forcément amené à penser en te lisant..... et en admirant ta photo à l'expo Toulouse-Lautrec !
bizou
chantal92
chantal92

Messages : 1766
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 70
Localisation : boulogne billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Caloue le Mar 28 Jan 2020 - 21:42

Bonsoir Daniela,
je glisse une pantoufle dans le dialogue ,je vais soumettre une impression ,peut être que ton épouse est en train de t'offrir
la possibilité de vivre pleinement en femme elle même est peut être à un tournant affectif en laissant des espaces de libertés mais avec également des contraintes elle s'interroge sur votre l'avenir , ce point de vue n'est qu'un ressenti .

2ème pied plus général (mon amirale?) clyeu
Je pense que certains rôles ont effectivement étaient normés dans la génération Baby boomeuses , actuellement on voit bien que de plus en plus les couples partagent (presque!) l'ensemble des tâches mais pour autan  l'acceptation de la fluctuation des genres est encore  compliqué au sein des unions ,la société s'ouvre mais lorsque l'implication nous touche directement les bons sentiments et l'empathie s’amenuisent . Je pense que nous ne pouvons pas savoir ce que pense les femmes car j'aurai tendance à me dire que chaque humain pense selon différent facteurs ,milieux familial, enfance,expérience au cours de son évolution , nous le voyons avec les témoignages sur Agora des relations entre conjoints  qui évoluent parfois dans un sens ,progression, et malheureusement parfois blocage et contraction . Plus qu'un aspect générationnel c'est l'ouverture d'esprit et une forme de bienveillance qui peut amener un dialogue et éloigner l'incompréhension et surtout la peur ,nos épouse ou conjointes sont peut être paralysées par une "frousse" (psychique?)à  nous de tenter ,pas facile je vous l'accorde,de rassurer encore  et encore et encore...
Bonne soirée à toutes ,j’espère que Karine W . kokou  reviendra ,les désaccords m'affectent ,
pas toujours facile de communiquer...à distance. C. Dans la peau d'une femme 834985
Caloue
Caloue

Messages : 202
Date d'inscription : 22/11/2019
Age : 60
Localisation : Chalon sur Saone

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Sophie MAJORETTE le Mar 28 Jan 2020 - 23:52

Bonsoir mesdames
Ma (très) modeste contribution à ce passionnant sujet lancé par Danièla :
Ma femme sait pour Sophie. Les rares fois où nous en avons parlé, elle m'a clairement fait comprendre que, si elle acceptait l'existence de Sophie, elle ne voulait absolument pas que quiconque dans notre entourage soit mis au courant car elle redoute que notre vie en soit complètement bouleversée. Connaissant notre entourage familial et social, je pense qu'elle a parfaitement raison.
Ne pouvant pas renoncer à ma féminité (comment renoncer à celle que je suis ?), je me suis résolue à vivre une deuxième vie discrète dans laquelle je m'efforce de faire la connaissance de nouvelles personnes qui ne me connaîtront que comme Sophie.
Ai-je tort? Ne vais-je pas me sentir à terme frustrée ?
Suis-je la seule à faire ce choix de vie ?
Sophie MAJORETTE
Sophie MAJORETTE

Messages : 1963
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 60
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Avalon le Mer 29 Jan 2020 - 9:36

chantal92 a écrit:Par ailleurs, Avalon a raison (Avalon a toujours raison   Dans la peau d'une femme 834985  Dans la peau d'une femme 834985  Dans la peau d'une femme 834985 )
Merci Chantal. Quelle patience tu as avec moi..  rougir  bizou

Ma réponse vient de l'impression que me fait le récit de Daniela. Elle ne semble pas vraiment appeler à un débat. Cela ressemble à une confidence sur ce qu'elle ressent en ce moment et l'inconfort que cela lui procure. Quand j'arrive à la fin du texte, j'ai presque envie d’écrire "Et donc ?? "
Ce qui est évident par contre, c'est qu'il y a quelque chose de fort, derrière tout ça.
Avalon
Avalon

Messages : 2270
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Stephanie Dupont le Mer 29 Jan 2020 - 13:27

Je vous trouve "gonflées", les amies, celà fait des années que vous complimentez Daniela sur sa plastique et aujourd'hui vous avez l'air surprises de découvrir qu'elle puisse avoir envie d'aller plus loin . . . ou simplement peut être y penser . . .  je relie au passage (sans rapport avec la question de Daniela) cette remarque à la discussion "conseiller ou pas" . . .  qui sait en effet où peut conduire un simple compliment sur une photo . . .

Pour ma part je comprends (et partage) sa question dans le sens suivant :

D'un côté elle prend visiblement goût à sa vie au féminin, qu'elle a forcément envie d'épanouir, et d'un autre côté avec sa compagne elle est arrivée à un certain niveau de ce que j'appellerais "complicité" qui se définit par des zones autorisées, des zones tolérées, et des zones interdites.

A partir de là, et comme Sophie l'explique, et comme je le pratique aussi ainsi certainement que beaucoup d'autres, il est évidemment possible de naviguer entre ces zones, quitte à traverser régulièrement des zones interdites . . . en espérant ne pas se faire gauler par inadvertance . . .

Il en résulte forcément une situation "compliquée" et "désagréable" qui donne forcément envie de faire  évoluer les lois en vigueur. Et comme ces lois se négocient avec nos compagnes, rien de plus naturel à mon avis que d'avoir envie de mieux comprendre leur vision en essayant de se mettre à leur place . . . ne serait-ce que pour essayer de mieux comprendre leurs modes de raisonnement.

Ce n'est ni plus ni moins que ce que j'ai appliqué pendant des années avec mes clients, et ça marche, on arrive à établir des listes de "points de leviers" assez efficaces (et parfois redoutables) pendant les négos . . . sachant qu'il ne s'agit pas d'entuber l'autre mais au contraire de construire du solide dans le sens de l'intérêt commun partagé . . . mes clients faisaient évidemment de même avec moi, il n'y a rien de malsain à cette approche, bien au contraire . . .

Par contre j'ai bien conscience que c'est facile à dire, avoir l'idée est une chose, passer à l'acte en est une autre, je comprends bien Morgane qui dit "et maintenant ?" A nous d'y réfléchir . . . pour ma part je verrais assez bien une check list des points de leviers potentiels, pouvant etre particularisée à chaque situation


Dernière édition par Stephanie Dupont le Mer 29 Jan 2020 - 13:42, édité 1 fois
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Avalon le Mer 29 Jan 2020 - 13:40

Stephanie Dupont a écrit:Je vous trouve "gonflées", les amies, celà fait des années que vous complimentez Daniela sur sa plastique et aujourd'hui vous avez l'air surprises de découvrir qu'elle puisse avoir envie d'aller plus loin . . . ou simplement peut être y penser . . .
Ce passage me surprend un peu :)
Plusieurs de mes amies sortent régulièrement (toutes les semaines), sont ravissantes mais n'envisagent pas pour autant un changement définitif. Elles mènent de front les deux genres sans problème ! ^^ À ma connaissance, Daniela ne souhaite pas non plus se lancer. En tout cas jusque-là. Nos interrogations me semblent légitimes?

PS: C'est drôle comme tes textes changent de ton lorsque tu parles de ton activité professionnelle.. Tu as remarqué ?^^
bizou
Avalon
Avalon

Messages : 2270
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Stephanie Dupont le Mer 29 Jan 2020 - 13:50

Avalon a écrit:
Ce passage me surprend un peu :)
Plusieurs de mes amies sortent régulièrement (toutes les semaines), sont ravissantes mais n'envisagent pas pour autant un changement définitif. Elles mènent de front les deux genres sans problème ! ^^ À ma connaissance, Daniela ne souhaite pas non plus se lancer. En tout cas jusque-là. Nos interrogations me semblent légitimes?

C'est vrai que j'aurais du rajouter un gros clin d'oeil à cette partie . . .

Je n'ai pas parlé de changement définitif (mais sans l'écarter pour autant), je pense simplement naturel d'avoir envie de "toujours mieux". J'ai eu la chance par exemple de bénéficier de 6 semaines de liberté et de pouvoir en profiter, c'est fou ce qu'on peut devenir addict et d'avoir envie d'encore davantage. Ca a fait bien rigoler plusieurs de mes amies beaucoup plus expérimentées que moi qui m'ont souhaité bienvenue au club  . . .
Mais c'est vrai que je commence à me poser la question 'où celà va-t-il me conduire" ?
D'où l'importance que j'accorde à la question posée par Daniela

Pour ce qui est du ton des textes, il y a peut etre une période plus "Stéphanie" et une période davantage "Dédé" . . .


Dernière édition par Stephanie Dupont le Mer 29 Jan 2020 - 13:59, édité 1 fois
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Avalon le Mer 29 Jan 2020 - 13:58

Stephanie Dupont a écrit:Je n'ai pas parlé de changement définitif (mais sans l'écarter pour autant), je pense simplement naturel d'avoir envie de "toujours mieux". .../...
Mais c'est vrai que je commence à me poser la question 'où celà va-t-il me conduire" ?
Ah oui c'est juste. J'étais toujours dans l'impression que m'a fait le texte de Daniela.
Pour ce qui te concerne, oui c'est dangereusement addictif.. clyeu  Tu ne serais pas la première à qui ça arrive.
Avalon
Avalon

Messages : 2270
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  chantal92 le Mer 29 Jan 2020 - 15:20

Daniela a écrit:Je me suis imaginée l'épouse d'un homme qui aimerait être "femme".
Quant à moi, je ne sais pas qu'elle aurait été ma réaction si j'avais eu un mari me déclarant qu'il souhaitait désormais vivre sa vie en tant que femme. J'imagine que les rapports changent, et aurais-je été capable d'aimer une femme, même si c'est la même personne ? Et d'ailleurs est-ce vraiment la même personne ???

Le texte de Daniela a suscité majoritairement des réponses sur le mode : comment faire pour que nous soyons mieux comprises et davantage acceptées par nos compagnes ? J'ai presque envie de dire qu'il s'agit là d'un marronnier sur Agora....heureusement qu'il s'enrichit régulièrement de nouveaux fruits, sinon cela deviendrait répétitif.

Mais personne ne relève le renversement copernicien (que j'ai qualifié de "haute voltige"), consistant à inverser radicalement les situations en faisant une triple supposition des plus hardies : 1) je suis une vraie femme cisgenre 2) j'ai un mari cisgenre 3) mon mari a des pulsions de travestissement, voire de transsexualité
A ma connaissance, personne jusqu'à présent n'avait proposé une telle équation ! Et cela me fait penser au post précédent de Daniela où elle avait confié son désir de grossesse.
En dépit des points d'interrogation de la fin, je perçois le texte de Daniela plus comme une expression que comme une question ; et en tout cas comme une question n'appelant pas une réponse plus ou moins orientée, précise, conseillante, mais sous la forme : "Y-en-a-t il parmi vous qui vous interrogez ainsi, qui vivent leur féminité de façon aussi particulière, jusqu'à s'interroger comment moi femme je réagis à ma propre incertitude lorsqu'elle se présente sous la forme camouflée, mais bien réelle d'une vie rêvée ? " Formulé autrement : "Jusqu'où vont vos rêves et comment s'accommodent-ils du contexte où vous êtes ?"

Le constat : plus je vis en femme, plus j'ai envie de vivre en femme n'est que la première étape de la réflexion. S'agit-il d'une addiction ou puis-je contrôler (cf les amies d'Avalon qui vivent sans problème à temps partiel) ? Cette "addiction" est-elle suscitée par la seule recherche d'un certain plaisir ou par un manque essentiel ? etc, etc

En fait, la seule chose que je puisse vraiment dire avec certitude au sujet du texte de Daniela, c'est qu'il y a un fondement "essentiel" à sa source, puisqu'il est capable de l'entraîner sur de telles interrogations....
chantal92
chantal92

Messages : 1766
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 70
Localisation : boulogne billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Stephanie Dupont le Mer 29 Jan 2020 - 18:18

Le marronnier c'est plutôt l'ouverture des discussions avec nos compagnes. Mais en voyant (parmi plusieurs autres exemples ces derniers mois) les dernières nouvelles données plus haut par Sophie, ce marronnier n'est pas forcément totalement stérile . . . je le conçois davantage comme un recueil d'idées et d'exemples réels au service des celles qui auraient envie de se lancer et de faire avancer le débat au sein de leur couple . . .

Pour ma part je perçois la question de Daniela sous un angle davantage mathématique, elle nous explique qu'elle a découvert une équation paradoxale qui contient à la fois des encouragements et des menaces vis à vis du même objectif . . . pour l'instant elle ne cherche même pas à faire changer cette équation, mais elle aimerait visiblement mieux comprendre la logique qui se trouve derrière . . .

Et c'est vrai également que vouloir s'attaquer à la compréhension de la logique féminine est certainement aussi surprenant qu'avoir un désir d'enfant, pour ma part j'aime bien les deux idées, quand on reste à l'intérieur du "politiquement correct" et des idées préconçues on ne risque en général pas d'aller tres loin . . . je crois qu'il ne faut jamais avoir peur de bousculer les a priori

En maths par exemple, on peut résoudre certaines équations en les basculant dans le monde des nombres imaginaires . . .

Quant aux reves, c'est pareil, j'en prendrais pour exemple la vidéo de S. Forgues se remettant au canoe au féminin, ce n'est pas parce qu'on est trans qu'on doit s'enfermer dans un carcan . . . soyez ambitieuses les amies !
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Daniela le Lun 3 Fév 2020 - 0:40

Mes amies, je viens de lire avec intérêt toutes vos interventions, et permettez-moi de les relire avant de poursuivre cette discussion, car elles ouvrent d'autres interrogations, que je n'avais pas imaginées.

Il n' y pas de réponse unique, et peut-être même aucune solution à la situation posée, car ce sont les propos qu'elle suscite qui sont intéressants. Tous nos échanges nous nourrissent et certainement nous aident à poursuivre notre vie.

J'ai juste envie de vous dire que je vous aime.

Dans la peau d'une femme 4170347748

Bises
Daniela
Daniela

Messages : 750
Date d'inscription : 21/10/2014
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

Dans la peau d'une femme Empty Re: Dans la peau d'une femme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum