Agnès : 06/04/2011 : Agnès monte à Paris !

Aller en bas

Agnès : 06/04/2011 : Agnès monte à Paris ! Empty Agnès : 06/04/2011 : Agnès monte à Paris !

Message  Agnès le Dim 31 Juil 2011 - 22:20

Grande journée en perspective aujourd’hui puisque je suis en congés et monte en avion à Paris en nana. Ce n’est pas une première puisque j’ai déjà fait ainsi le trajet Paris-Pau en février dernier. Mais c’est toujours un évènement tout de même ! Pour tranquilliser Christiane, et aussi pour diminuer le risque de rencontrer des collègues, je décolle de l’aéroport de Lourdes et me reposerai au même endroit samedi. Il nous faut 10 minutes de plus pour y arriver, mais c’est plus cool ainsi…
Le réveil sonne donc à 7h, je me lève pour aller nous préparer nos expressos du matin, Cappuccino pour Christiane et café parfumé à la vanille pour moi, nous avons installé une machine à l’étage. Après cela, une demi-heure au lit à regarder les nouvelles, boire notre café et discuter avec Christiane. Puis je passe à la salle de bain, entre l’épilation quotidienne des poils réfractaires du visage à la pince, la douche avec le shampoing et le soin, la crème nourrissante bronzante sur les jambes, et la préparation du visage pour le maquillage ; cela me prend une petite heure… d’où le besoin de se lever tôt ! L’habillage et le maquillage sont ensuite rapides, j’avais prévu mes affaires hier soir. Jupe pied de poule taille haute étroite (Morgan ?) et descendant au genou, pull blanc à manches courtes et encolure ronde, petit gilet noir et escarpins noirs à brides André. Je finis de boucler ma valise (maquillage), n’oublie pas d’y mettre les affaires de mec qui me seront nécessaires pour travailler jeudi et vendredi, et descends déjeuner. Je finis également de répartir mes petites affaires entre mon sac à main et ma sacoche d’ordinateur (j’ai habituellement tout cela dans un sac à dos Crumpler, mais cela fait beaucoup trop mec…). Christiane arrange ma coiffure et nous sommes prêtes à démarrer. J’emporte un imper rouge car il fera plus frais à Paris qu’ici.
Le paysage est magnifique en allant à l’aéroport, les montagnes sont superbes ce matin. De quoi se sentir pleinement heureuse ! Même si je le serais encore plus si Christiane pouvait m’accompagner…
Nous arrivons à l’aéroport une heure avant le vol, il est pratiquement désert. Il faut dire que cet aéroport a été refait récemment et est dimensionné pour accueillir les pèlerinages Mariales au sanctuaire de Lourdes. Je me dirige vers le comptoir d’enregistrement où on me dit « Bonjour Madame » sans aucune autre remarque. Le passage du contrôle des bagages va donner lieu à une nouvelle « première » pour Agnès. Le premier employé m’accueille avec un « Bonjour Madame » et m’aide à disposer mes affaires dans les paniers prévus à cet effet. Je passe ensuite sous le portique. « Biiiiiip ». Ce sont vos chaussures et votre ceinture Madame. J’ôte donc ceinture et escarpins et repasse sous le dît portique. « Biiiiiip ». Cette fois je vais y avoir droit, c’est la fouille au corps ! Une femme me fait les palpations d’usage puis me laisse passer… Bonheur d’une nouvelle première strictement féminine ! A noter au passage que les palpations féminines sont nettement plus « soft » que les palpations masculines, on ne vérifie pas l’entre-deux cuisses ici.
En salle d’embarquement je vais ensuite acheter du produit de maquillage, un mascara et un vernis, la boutique de l’aéroport pratiquant des tarifs duty-free quel que soit la destination. Je me paie également une traversée de toute la salle d’embarquement sous les yeux de ces messieurs pour aller aux toilettes. Une grande dans une jupe étroite et perchée sur des talons de 7, ça les intéresse !
C’est ensuite l’embarquement, je présente la carte d’embarquement et le passeport. L’hôtesse scanne la carte, la lumière passe au vert, mais pourtant elle a une hésitation. « J’ai un problème de lumière, elle vérifie à l’ordinateur, c’est bien le même prénom qui s’affiche : « Philippe ». « D’accord ! Il faut comprendre ! » me dit-elle avec un sourire en me laissant passer… Manifestement, elle a crû que j’avais une mauvaise carte, elle m’a donc certainement pris pour une nana au premier abord. Que du bonheur !
Je suis ensuite assise toute seule près d’un hublot ; privilège d’abonné « Platinum » oblige ! Un petit café et des petits gâteaux pour « Madame ». Je ne boude pas mon plaisir ! Quel bonheur de pouvoir feuilleter « Air France Madame » et « Elle » dans l’avion sans passer pour un pervers ou un fétichiste des talons aiguilles ! L’arrivée à Orly se passe sans souci. Je récupère ma valise et prend un taxi pour mon petit hôtel de la Sorbonne.
Là, je me change pour profiter au mieux de cette après-midi estivale en avance sur la saison. Ce sera ma jupe en peau marron Mango accompagnée du petit pull en maille Mango très décolleté qui est une de mes pièces fétiche depuis 2 ans. Avec un gilet Zara beige à volants par-dessus, un collant teint de soleil de Dim et mes sandales Texto à talons compensés en osier je file dans la rue. Tout d’abord quelques courses au Monoprix où je trouve une promo sur des collants d’été (toujours les teint de soleil de Dim), puis dans une pharmacie où j’ai deux ordonnances à présenter…
Une ordonnance au prénom d’Agnès pour mes hormones, étant donné que c’est hors AMM mon médecin a fait figurer mon prénom féminin, et une au prénom de Philippe pour la lobamine-cystéine pour mes cheveux. J’entre dans une pharmacie face au jardin du Luxembourg et tend les deux ordonnances au pharmacien. Il revient de l’arrière-boutique avec les produits, je note qu’il m’en donne pour 3 mois, la boite de progestérone est trimestrielle. Après tout, pourquoi pas ! « Vous avez la carte Vitale ? » « Oui, la voici ». Il me demande ensuite la carte de mutuelle. Puis me fait payer les hormones et me demande, en parlant de la lobamine, si c’est pour mon mari. C’est alors que je comprends qu’il me prend pour une femme depuis le début… Quelle expérience !
Je décide ensuite de boire quelque chose en terrasse. En voici une ensoleillée qui me tend les bras ! Ou plutôt les chaises… Je m’installe et le garçon s’écrie « Enfin une jolie femme en terrasse ! ». Voilà qui va de mieux en mieux ! Je commande un Coca Zéro que je sirote en plein soleil. Quel bonheur !
Quelques boutiques en passant dont le Sinequanone du boulevard Saint Michel où la patronne a toujours un petit mot gentil por moi.
J’ai ensuite rendez-vous au centre Laser pour l’épilation des bras. C’est près de l’Etoile à 18h15. Je repasse par la chambre pour me changer. Il faut s’adapter à toutes les heures et les circonstances de la journée… Ce sera un pantalon Zara dans les vieux roses avec un top dans les mêmes tons, un gilet noir fin noué à la taille et mes escarpins André à brides. J’arrive à l’heure à mon rendez-vous où la réceptionniste me reconnaît et me propose d’aller attendre en salle d’attente. Une opératrice vient me chercher, nous discutons de la zone à traiter (les bras) et elle me demande si je suis contente du résultat sur le visage. Oh que oui ! Elle touche pour se rendre compte par elle-même et me trouve un joli grain de peau. Puis elle me signale que je devrais faire aussi les aisselles puisque c’est gratuit lorsqu’on traite une grande zone. OK, allons-y ! Le médecin passe pour fixer les paramètres, me gronde car j’ai pris le soleil sur les avant-bras et nous voici parties pour un grand moment de souffrance. J’ai en effet décidé de traiter les bras sans crème anesthésiante, mais la douleur est assez incroyable… Pas durable, heureusement, mais très vive sur le moment. Surtout sous les aisselles et sous les avant-bras, là où la peau est la plus fine. Je bénis la fine de la séance et l’application généreuse de Biafine… A noter aussi que, pour la première fois, je me retrouve en soutien-gorge devant une fille, il a en effet fallu ôter le top pour traiter les aisselles… Je dois ensuite attendre 5 minutes qu’un laser YAG se libère pour me faire traiter une tache de naissance au coude gauche. Là, nouveau petit kif, l’opératrice me dit que mes chaussures sont très jolies, qu’elle les a remarquées de suite, que c’est bon de discuter de petites choses futiles comme cela entre filles !
Je repasse ensuite à la réception pour payer (150€ tout de même) et prendre un rendez-vous pour le mois prochain. Là, on me signale une petite erreur ; la laseriste qui m’a dit que les aisselles étaient gratuites s’est trompée ; c’est uniquement pour les femmes… Les tarifs pour les hommes sont différents de ceux des femmes car il y a plus de poils à traiter. Bien sûr, pour cette fois ci on ne me fera rien payer. Ouf ! Et sinon, ce serait combien pour les autres séances ? 60€ Outch ! Mais évidemment, ma situation est un peu particulière… Oui lui dis-je, je suis une demi-femme, je devrais au moins avoir demi-tarif. Elle me promet de mettre mon dossier de côté et d’en parler au médecin. En ajoutant : « déjà que les choses ne sont pas faciles pour vous… ». Quel bonheur de rencontrer des gens compréhensifs !
Je rentre ensuite de nouveau à l’hôtel pour me changer pour la dernière fois de la journée. Je mets cette fois ci une jupe bleue marine étroite à pois Zara, un top noir en dentelle bYSI, des collants clairs et mes escarpins à brides André. Je vais ainsi en métro au Mobilhome où il y a peu de monde ce soir. Mais où Sandrine a préparé un superbe repas à base d’avocat. Je n’aime habituellement pas l’avocat, mais ce soir je me régale ! Toujours de discussions intéressantes ici comme avec cette femme qui tient, depuis 25 ans, 2 fois par mois, table ouverte le jeudi soir dans son appartement du Marais. De telles personnalités forcent l’admiration ! On lui a même téléphoné récemment d’Argentine et de New-York pour lui demander si, de passage à Paris, on pourrait passer un jeudi soir chez elle ! La seule contrepartie demandée étant d’apporter à boire. Et de la bonne humeur aussi j’espère ! Je ne vois pas H qui est fâché avec Sandrine, espérons que cela ne durera pas. Et ce sont Laurence et Olivier qui me déposent place Saint Michel en route vers leur 15ème d’adoption.
Agnès
Agnès

Messages : 207
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 56
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum