se "sentir" femme

Aller en bas

se "sentir" femme Empty se "sentir" femme

Message  Stephanie Dupont le Jeu 29 Aoû 2019 - 9:26




sur proposition de Stephanie ...
afin de ne pas polluer le sujet de Caro ...

admin ..

Gwenaelle a écrit:Bonjour,

Exactement, pour ma part je perçoit l'esprit comme une plante verte :
Besoin d'un sol fertile et d'une météo favorable avec de temps en temps un apport en vitamines pour pouvoir évoluer.


Je souligne juste un point qui m'a interloqué mais j'ai un doute sur sa réelle utilité ;
A mon sens il y a une différence entre se sentir "femme" et être sois même.
Même si je comprend tout à fait  la confusion ou la nécessité de se faire comprendre par autrui.

L'idée étant d'essayer de se poser les bonnes questions, "qu'est-ce qui me fait plaisir ?", "qu'est-ce qui m'apporte de la paix", etc.
Essayer d'identifier pour après différencier l'envie, le désir, la paix, l'harmonie.

L'idée globale étant qu'une fois identifié ces éléments, je pense que tu arrivera mieux à faire ta recette pour palier à ton manque de féminitée.

Je ne suis pas sure d'être compréhensible pouff

Bises à toi, et tiens bon, on est aussi là pour se soutenir mutuellement  bizou

On pourrait en faire un sujet ?

Cette question m'interpelle, logiquement se sentir femme et être soi même devrait être la même chose ? Je crois qu'il ne faut pas "chercher à se sentir femme" mais plutôt laisser faire la nature jusqu'à arriver à la bonne harmonie
Je veux dire par là que "arriver à se sentir femme" ne doit pas être une contrainte (= objectif, efforts, etc) mais être vécu comme un plaisir naturel de tous les jours
C'est amusant ce que je dis là, ça va un peu à l'encontre de mes doutes quant à la féminité "innée". Ce doit être l'effet Agora . . .
Quant au manque de féminité, regarde autour de toi, chez les bios on arrive facilement à trouver bien pire que chez nous . . .
Et aussi une petite remarque, se sentir femme est certainement le sentiment le plus essentiel que nous puissions avoir, on peut même continuer à le ressentir lorsqu'on se travestit parfois en mec . . . Dans mon boulot par exemple je me posais souvent la question "est-ce que je raisonne en mec ou au féminin ?"

Bises à toutes

Steph
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 902
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Caro le Jeu 29 Aoû 2019 - 9:55

Bonjour à toutes...

C'est en effet une question intéressante, à laquelle je n'ai pas de réponse gravée dans le marbre :)
Ne me "travestissant" pas beaucoup, j'ai développé (ou était-ce déjà là?) une féminité intérieure naturelle qui se manifeste par un discours intérieur au féminin, une (hyper)sensibilité qui peut enfin se manifester, la liberté intérieure (sans culpabilité) de m'intéresser à des domaines "réservés aux femmes", etc...
Etre féminine à l'extérieur n'est que la cerise sur le gâteau finalement, mais c'est un peu le Graal tout de même car le besoin de cohérence globale est fort en moi, et en vous toutes j'imagine.
Par contre cette féminité intérieure ne peut être complète sans THS à mon sens in fine ; les hormones , si elle ne changent pas la personnalité drastiquement, ont tout de même un impact sur les émotions, et sur les sensations. Cela concoure aussi à la complétude de l'être. Je ne suis malheureusement pas sous THS, mais je l'ai été pendant un mois en mode pirate (à ne pas faire!) ; j'ai arrêté car j'avais des arythmies et aussi parce que je sentais quelques changements physiques poindre ; mais j'ai tout de même beaucoup aimé ce mois et les sensations que cela m'a procurées, et ce fameux sentiment de complétude évoqué plus haut. Je suis passé , brièvement, de l'autre côté du miroir, et cela restera une belle expérience...

bises à vous toutes
Caro
Caro

Messages : 46
Date d'inscription : 29/07/2019
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Julie Armande le Ven 30 Aoû 2019 - 23:02

Coucou,

Qu'est ce qu'une femme ? On ne peut plus se raccrocher à corps de femme = femme ! C'est trop simpliste.
Il est évident que pour l'homme c'est également vrai !
Le distinguo aussi sectaire du genre est né assez récemment. Il fut un temps où les genres glissaient entre eux ou disons qu'ils n'existaient pas vraiment plutôt. Et nous avions alors des personnes qui avaient pour particularité d'avoir un sexe de femme ou d'homme ne disant rien sur leur identité. comen? comen? comen?

J'ai l'impression d'être non binaire ! C'est à dire d'être et femme et homme ! D'être entre deux !
Femme parce que je me sens femme et homme parce que j'ai un corps d'homme. Ou ni homme ni femme. Mais alors je ne reconnais pas l'existence véritable du genre. Autrement dit, la femme, l'homme, tout ça disparaît ! comen?
Et je suis une personne avec la particularité d'avoir un corps d'homme et un ressenti de femme.

C'est là que surgit mon épineux problème insoluble, une contradiction que je ne réussis pas, pour l'instant, à dépasser.
Pourquoi si je crois que le genre n'existe pas, pourquoi donc me sens-je féminine ?  rougir  rougir
Qu'est ce que la féminité ? La féminité est liée à la femme ! Dans son nom même, elle reprend la racine femme.
Du coup pour qu'il y ait féminité, il faut qu'il y ait femme et donc le genre existe ????? comen?  rougir  pleur

Ma contradiction s'effacerait si j'arrivais à définir la féminité autrement qu'en rapport à la femme.  rhaaaa  rhaaaa

J'ai l'impression de baigner en permanence dans la féminité. Et ce même lorsque je suis en homme, comme en ce moment.
Je suis en mec et que fais-je ? Je regarde les femmes et surtout leur manière, leur tenue et je les envie comme je les enviais avant même de savoir que ceci me travaillait. Je vais faire les boutiques et je ne regarde que les vêtements féminins, je les essaie, je les achète. Je ne me cache pas. J'ai dit au vendeur, là où j'ai acheté ma jupe victorienne, que j'étais trans et que je n'étais pas moi là mais que je ne pouvais pas faire autrement...
Ma femme a dit elle va mettre sa jolie tenue pour l'apéro sur le port et ma belle soeur ajoute elle va porter sa jolie robe et s'apprêter et moi, cela m'a rendu triste, je ne pouvais pas faire pareil !!!  inkiet  inkiet  inkiet
Je l'ai dit à ma femme en aparté, elle a compati ! pleur  pleur

Ma féminité est contrariée en ce moment !
Mais être moi, c'est être féminine !!!  danz

Bisous
Julie Armande
Julie Armande
Julie Armande

Messages : 88
Date d'inscription : 14/04/2019
Age : 63
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Julie Armande le Sam 31 Aoû 2019 - 11:14

Coucou,

C'est que même la nuit on continue à réfléchir :  comen?  comen?

* Je pense qu'il faut exprimer sa féminité pour être soi lorsque l'on est féminine.  rougir
C'est un peu comme quand on n'a pas digéré une remarque, il ne faut pas la garder en soi mais dire tout de suite ce qui nous a attristé ou énervé ou ...  coler
Ne pas l'exprimer d'une manière ou d'une autre, c'est courir le risque d'un poids sur l'estomac impossible à enlever ! niman

*  Je pense que :
Il y a un changement social qui nous concerne. Et cela pèse d'une certaine façon sur les hommes. Cela a commencé il y a longtemps lorsque les femmes ont commencé à réclamer des droits. Ce en quoi bien sûr elles ont complètement raison.  se "sentir" femme 880303
A un moment donné, assez récemment, à partir des années 1970, le mouvement féministe déclarait que les femmes devaient prendre leur autonomie et ne plus être les objets des hommes. Mais, en déployant leurs ailes, elles se sont débarrassés de ce que l'homme leur imposait, à savoir : leur propre féminité par procuration.
Les femmes ne devaient pas être féminines seulement pour elles, voire même pas du tout pour elles, mais pour l'homme et pas seulement pour faire naître le désir mais pour satisfaire la féminité même de l'homme. En quelque sorte elle devait assumer une sur-détermination féminine.  niman
Elles n'en voulaient plus car l'enfermement était un prix trop lourd à payer. Et cela se comprend bien!  niman

Du coup, à l'homme d'assumer ce qu'il est. Et donc aussi sa féminité. La libération des femmes donne lieu socialement à la libération des hommes.  danz  danz  danz

Bisous
Julie Armande
Julie Armande
Julie Armande

Messages : 88
Date d'inscription : 14/04/2019
Age : 63
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  katiagironde le Sam 31 Aoû 2019 - 15:18

Julie Armande a écrit:

A un moment donné, assez récemment, à partir des années 1970, le mouvement féministe déclarait que les femmes devaient prendre leur autonomie et ne plus être les objets des hommes. Mais, en déployant leurs ailes, elles se sont débarrassés de ce que l'homme leur imposait, à savoir : leur propre féminité par procuration.
Les femmes ne devaient pas être féminines seulement pour elles, voire même pas du tout pour elles, mais pour l'homme et pas seulement pour faire naître le désir mais pour satisfaire la féminité même de l'homme. En quelque sorte elle devait assumer une sur-détermination féminine.  niman
Elles n'en voulaient plus car l'enfermement était un prix trop lourd à payer. Et cela se comprend bien!  niman

Du coup, à l'homme d'assumer ce qu'il est. Et donc aussi sa féminité. La libération des femmes donne lieu socialement à la libération des hommes.  danz  danz  danz

Bisous
Julie Armande

Bonjour,

C'est super intéressant cette idée : comme les femmes abandonnent leurs caractères et leur condition féminine, ces caractères et leur rôle traditionnels pourraient être adoptés par les hommes. J'aimerais bien vivre dans une société comme celle-là. Peut-être qu'elle est en train de venir, mais c'est pas vraiment sûr.

Comme si la féminité était indépendante du genre, extérieure aux femmes et aux hommes, comme si c'était un caractère qu'on apprivoisait, un trait culturel dont on s'emparait... De fait on pourrait vivre plus librement entre personnes qui pourraient revendiquer leur vraie nature, sans se conformer à l'un ou l'autre genre pré-déterminé et rattaché au sexe de naissance. C'est bien la définition du "non-binaire".

Il pourrait alors exister des sociétés entièrement "féminines", ou des sociétés exclusivement "masculines" ?
C'est déjà le cas. D'un côté des sociétés attirées par l'individualisme, la compétition, le "challenge", le combat, la force, la domination... Et de l'autre des sociétés respectant l'entraide, le soin, l'empathie, mais aussi l'interdépendance à autrui, la soumission au groupe...
genty

Ce n'est pas si faux si on compare les sociétés européennes fondées sur la réussite, la conquête, l'expansion, et les sociétés amérindiennes, par exemple, où les deux aspects masculins et féminins existaient conjointement et étaient autant valorisées l'un que l'autre, au point que des hommes pouvaient choisir de vivre comme des femmes et devenir des chamanes par exemple, et s'occuper de leur bien-être et de leur santé et non les combattre et les soumettre.

Pour revenir au propos de Julie Armande, est-ce qu'il y a des signes visibles que les hommes adoptent des caractères réputés féminins ? L'épilation, peut-être ? Quelques couleurs de vêtements... pas beaucoup plus !
Et sur le plan social... avez-vous des collègues masculins ? Je ne vois pas beaucoup de changement dans les nouvelles générations chez les hommes, sinon un certain laisser-aller, une fausse nonchalance. Ah oui, ils vont à la garderie chercher les enfants...!
clyeu

De leur côté les jeunes femmes adoptent les attitudes d'agressivité, et paradoxalement elles utilisent désormais leur apparence féminine comme un instrument de puissance et non plus comme un signe de soumission. Si les femmes ont atteint une certaine forme de libération, en parvenant avec peine à concurrencer les hommes sur leur terrain, elles n'ont pas encore réussi à "changer" les hommes ni à leur transmettre des valeurs que visiblement ils refusent dans leur grande majorité d'adopter.
Je ne vois pas bien comment "l'esprit de soixante-huit" a tenu toutes ces promesses : évolution, oui, libération... on en est loin, il me semble !

inkiet se "sentir" femme 812634 se "sentir" femme 812634
katiagironde
katiagironde

Messages : 51
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Stephanie Dupont le Dim 1 Sep 2019 - 8:28

katiagironde a écrit:[Ah oui, ils vont à la garderie chercher les enfants...!
clyeu

inkiet se "sentir" femme 812634 se "sentir" femme 812634

. . . . et le w-end ils compensent en allant déplier leur virilité sur des banderolles et brailler dans les gradins du stade de foot, lol

Sympa ce débat, je trouve . . . .

J'étais en train de me demander de mon côté si "se sentir femme" avait vraiment un sens, est ce que Marilyn s'est jamais posé la question, est-ce que Margaret Thatcher y a jamais pensé (lol !), et voilà qu'on est peut être en train de démontrer que ce seraient plutôt les blaireaux du sexe fort qui ont plus que jamais besoin de se rassurer sur leur virilité . . .
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 902
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  katiagironde le Dim 1 Sep 2019 - 14:08

Stephanie Dupont a écrit:
...
J'étais en train de me demander de mon côté si "se sentir femme" avait vraiment un sens, est ce que Marilyn s'est jamais posé la question, est-ce que Margaret Thatcher y a jamais pensé (lol !)...

Je suis sûre que Maryline s'est posé sans cesse cette question, et que c'est même LA  question de sa vie : comment se sentir femme le plus possible en explorant la féminité jusqu'à l'ivresse pour elle et son public et en tentant d'éviter malgré tout que le malentendu avec les hommes et Hollywood ne devienne trop ingérable... Encore que je ne sais pas ce qu'elle a pu dire à son psychanalyste, puisqu'elle a longtemps fait une analyse, ce qui ne l'a malheureusement pas sauvée de son désespoir.

Quand à Madame Thatcher, je suppose qu'elle a passé sa vie à faire payer à autrui de ne pas être née homme : peut-être qu'elle ne serait pas devenue premier ministre (fonction à ne jamais féminiser dans son cas) si elle n'était pas née femme. Elle a dû vivre dans l'idée qu'être une femme était une malédiction dont se venger sur tous les plus faibles qu'elles.
Désolé de ne pas avoir trouvé une formule plus brève pour la qualifier, à rajouter à la chanson de Renaud. Hihihi !!!
katiagironde
katiagironde

Messages : 51
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Sophie MAJORETTE le Mar 10 Sep 2019 - 7:43

Je fais partie de celles qui sont femmes de temps en temps. Quand je suis Sophie, je me sens sereine et pleinement femme dans mon corps et ma tête, je suis sereine...
Dans ces moments-là, je ne suis pas radicalement différente dans ma façon de penser, uniquement dans ma façon d'être. Et c'est merveilleux !
Je crois qu'en monde masculin, je suis déjà perçue comme une personne qui n'affiche pas tous les codes hyper masculin : je ne suis pas virile, je suis attentive, à l'écoute, sensible,... Et je suis féministe !
Avez-vous vu le clip de la chanson d'Angèle "Balance ton souci"? C'est rigolo, Angèle est mignonne comme un cœur et ça envoie un message très fort ! J'adore !
Sophie MAJORETTE
Sophie MAJORETTE

Messages : 1673
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 60
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Noémia le Mer 2 Oct 2019 - 10:55

pour ma part, je sais que je ne suis pas une femme, mais je ne me sens pas homme, ni femme d'ailleurs
Noémia
Noémia

Messages : 178
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : Auvergne

https://www.youtube.com/user/58STO

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  katiagironde le Dim 6 Oct 2019 - 15:31

Noémia a écrit:pour ma part, je sais que je ne suis pas une femme, mais je ne me sens pas homme, ni femme d'ailleurs

Bravo pour cette franchise...! Enfin je ne te connais pas plus que ce qu'en j'ai lu et vu de ce que tu as publié mais d'autres moins engagées que toi dans une transition seraient plus complaisantes sur le fait de "se sentir femme". Ton positionnement sur ce sujet - qui a reçu bien peu de participation - est d'autant plus intéressant.
clyeu
katiagironde
katiagironde

Messages : 51
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  chantal92 le Dim 6 Oct 2019 - 16:08

"Je me sens bien...." Se sentir bien ne peut être atteint en soi  par la seule volonté (je veux me sentir bien....), mais seulement par le fait d'avoir oeuvré à réunir les conditions pour cela ; et cela ne fonctionne pas à tous les coups ! De même, il peut arriver de façon inattendue que l'on se sente bien, découvrant ainsi que telle ou telle constellation  de conditions extérieures, ou la présence de telle ou telle personne, au singulier ou au pluriel, provoque en vous cette sensation  ; qui est précisément une sensation (du passif) et non une pensée (de l'actif).
Il en va de même pour "se sentir femme" ; la quête ciblée de cette sensation ne saurait aboutir  par la seule réunion de faits extérieurs (maquillage, vêture, activité), qui ne suffit pas en elle-même  à créer cette sensation, mais seulement à y contribuer ou à l'amplifier.
Condition nécessaire, mais pas suffisante ? Même pas, car, et certaines l'ont dit, on peut se sentir femme en homme.

Pour moi se sentir femme, c'est porter en soi une pulsion féminine permanente, mais latente (canadienne), qui va apparaître avec plus ou moins de force et de façon incontrôlée.
Ce ne serait donc être, et Stéphanie l'a très bien dit, un objectif, mais une simple constatation.
Même si c'est le Graal du transgenre, sa quête doit être perçue non comme une démarche rationnelle fondée sur du matériel (c'est le cas de le dire...), mais comme un abandon total de soi à des forces au-delà de toute pensée cartésienne : la démarche de la transidentité n'est pas une carrière, mais plutôt une errance dans l'attente d'un accomplissement. C'est une spiritualité qui vous mène à la féminité - et vice-versa ; "l'oeuf et la poule"  par excellence de la transidentité. Il y en a d'autres, à des niveaux plus concrètement psychanalytiques, donc immanents, donc moins prégnants.
chantal92
chantal92

Messages : 1567
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 70
Localisation : boulogne billancourt

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Noémia le Dim 6 Oct 2019 - 20:10

katiagironde a écrit:
Bravo pour cette franchise...! Enfin je ne te connais pas plus que ce qu'en j'ai lu et vu de ce que tu as publié mais d'autres moins engagées que toi dans une transition seraient plus complaisantes sur le fait de "se sentir femme". Ton positionnement sur ce sujet - qui a reçu bien peu de participation - est d'autant plus intéressant.
clyeu

c'est gentil de m'avoir comprise... il est vrai que dans le milieu trans il est un peu la norme de dire qu'on est "née dans le mauvais corps" qu'on se sent "fille depuis l'âge de 3 ans" etc etc
Noémia
Noémia

Messages : 178
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : Auvergne

https://www.youtube.com/user/58STO

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Daniela le Dim 20 Oct 2019 - 12:12

Julie Armande a écrit:Ma contradiction s'effacerait si j'arrivais à définir la féminité autrement qu'en rapport à la femme.

Plein de belles choses dans vos dires, et je m'excuse d'avance de réagir uniquement à ce court extrait des propos de Julie. Dans tous vos échanges, il y a matière à continuer le débat et même à en ouvrir d'autres.

Mais comme, pour une fois, je souhaite (ou du moins essayer) faire court, je vais donc m'attarder à la notion de féminité.

La féminité est du ressenti. Je sens une féminité en moi, même si je suis né.e avec un sexe masculin. Et cette féminité me pousse à être féminine extérieurement. Sans savoir pourquoi, depuis toute petite, j'ai été attirée par les bijoux et le maquillage. Et ce n'était pas pour plaire aux garçons, ni même me sentir belle mais c'était ainsi, comme inné.
C'est parce que la société m'en empêchait que les questions et interrogations sont venues... me pourrir la vie. Trop fort pourrir, donc je dirai complexifier ma vie.

Je prends le métro régulièrement et le temps du trajet on a le temps de regarder les autres voyageurs. On y rencontre des femmes non féminines et des hommes féminins. Et les femmes non féminines n'en sont pas moins femmes et les hommes féminins ne sont pas efféminés.
Donc pour moi, la féminité est en dehors du genre.

Cependant, on n'a rien trouvé de mieux que d'être féminine pour l'exprimer et la développer.
Je vais dire une lapalissade, mais il est plus facile pour une femme d'épanouir sa féminité que pour un homme. Et je ne parle pas uniquement au niveau social mais aussi biologiquement. D'où notre désir d'être femme.

Bises
Daniela
Daniela

Messages : 708
Date d'inscription : 21/10/2014
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Mlle_helened Hier à 17:09

Bonjour les filles

je ne sais pas si je me sens femme.

au début, je me travestissais par pur fétichisme. je ne jurai que par le porte-jarretelles et les talons aiguilles. avec des résultats ... pleur

Après presque trente ans, j'avoue que mon état d'esprit a bien changé. aujourd'hui, les pantalons et les ballerines sont aussi féminines (*) que des bas coutures.
j'ai toujours cherché, et je cherche toujours le pourquoi de mon envie de travestissement. Si tant est qu'il y en ait un.
Avec l'age et la sagesse qui est censée aller avec, je me demande si ce pourquoi n'est pas plus profond

Pour le moment, je suis arrivée à la conclusion que je préférai largement mon image de femme. Bien plus que celle d'homme. c'est presque limite si j'arrive à me regarder dans le miroir pour me raser. Par contre, aucun problème pour me maquiller. bon, j'exagère un peu. mais c'est l'idée.
Je n'aime pas voir l'homme en photo mais je prends plaisir à me photographier en femme et les publier ensuite.

alors, je ne sais pas si je me sens femme, mais je me sens bien en femme.



(*) oui je sais : l'accord ... gnagnagna. encore une règle purement machiste
Mlle_helened
Mlle_helened

Messages : 32
Date d'inscription : 30/10/2019
Age : 52
Localisation : Proche Versailles

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  chantal92 Hier à 17:48

Mlle_helened a écrit:
Après presque trente ans, j'avoue que mon état d'esprit a bien changé. aujourd'hui, les pantalons et les ballerines sont aussi féminines (*) que des bas coutures.
(*) oui je sais : l'accord ... gnagnagna. encore une règle purement machiste
chantal92
chantal92

Messages : 1567
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 70
Localisation : boulogne billancourt

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  chantal92 Hier à 18:03

Même si cela est à la marge de tes propos, je ne te suis pas sur "gnagnagna"...
Certes la querelle remonte à l'époque de Mme De Sévigné, qui refusait d'être mise au masculin, mais depuis un usage s'est installé fondé sur l'idée de simplification.
Certaines féministes veulent aussi remplacer "fraternité" par "sororité" .....

A défaut, utilises l'écriture inclusive (autre géniale idée de féministes allumées) : "féminin.e.s"

chantal92
chantal92

Messages : 1567
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 70
Localisation : boulogne billancourt

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Béatrice Hier à 19:53

chantal92 a écrit:Même si cela est à la marge de tes propos, je ne te suis pas sur "gnagnagna"...
Certes la querelle remonte à l'époque de Mme De Sévigné, qui refusait d'être mise au masculin, mais depuis un usage s'est installé fondé sur l'idée de simplification.
Certaines féministes veulent aussi remplacer "fraternité" par "sororité" .....

A défaut, utilises l'écriture inclusive (autre géniale idée de féministes allumées) : "féminin.e.s"


rappelons que ce terme (sororite) est largement utilisé par des groupes exclusif de filles (ou de femmes) en particulier dans certaines universités americaines

il ne s agit pas en l occurence de remplacer mais simplement d adapter
Béatrice
Béatrice

Messages : 5686
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Mlle_helened Aujourd'hui à 8:04

chantal92 a écrit:
Certes la querelle remonte à l'époque de Mme De Sévigné, qui refusait d'être mise au masculin, mais depuis un usage s'est installé fondé sur l'idée de simplification.

Simplicité n'est pas l'adjectif que j'aurai utilisé pour qualifier la grammaire française.
si voulais faire simple, je ferai l'accord avec le mot qui le précède :
- les pantalons et les ballerines sont aussi féminines
- les ballerines et les pantalons sont aussi féminins

et puis il y a tous ces mots pour lesquels on se sait jamais s'ils sont masculins ou féminin, sans parler de ceux qui changent de sexe dès qu'ils deviennent pluriel.

mais bon, c'est fou comment une petite phrase qui se voulait purement humoristique peux faire dévier un fil...

et si on revenait à nos moutons ?
Mlle_helened
Mlle_helened

Messages : 32
Date d'inscription : 30/10/2019
Age : 52
Localisation : Proche Versailles

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Béatrice Aujourd'hui à 8:21

Mlle_helened a écrit:

mais bon, c'est fou comment une petite phrase qui se voulait purement humoristique peux faire dévier un fil...

et si on revenait à nos moutons ?


rir3  Avec Chantal !!!!???rir3

ça risque d être difficile se "sentir" femme 753165
Béatrice
Béatrice

Messages : 5686
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Stephanie Dupont Aujourd'hui à 9:17

Mlle_helened a écrit:Bonjour les filles

Je n'aime pas voir l'homme en photo mais je prends plaisir à me photographier en femme et les publier ensuite.


Rigolo de voir que cet accord un peu "singulier"  est quant à lui passé inaperçu, notre petit monde est décidément beaucoup plus sensible aux accords de genre, à force d'idéaliser on doit devenir un peu intégristes.

Ton témoignage n'en est pas moins intéressant, Hélène, car il souligne la notion d'évolution. Peut être tout simplement que nous évoluons vers un personnage dans lequel comme tu le dis fort justement  nous nous sentons tout simplement "bien" ou "mieux". Il n'y a peut être pas d'explications compliquées à trouver ou à chercher, tout ça serait simplement naturel. N'en déplaise aux théoriciens de la complexité . . .

Bises
Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 902
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  chantal92 Aujourd'hui à 12:17

Béatrice a écrit:
Mlle_helened a écrit:
et si on revenait à nos moutons ?

rir3  Avec Chantal !!!!???rir3

ça risque d être difficile se "sentir" femme 753165

Avec Chantal tout est possible ....
En exclusivité, une photo de S***** discutant sur le site avec C******

se "sentir" femme Agora_38

Bon, sérieux, et je réponds à Stéphanie  sur  les explications compliquées "à trouver ou à chercher", alors que l'évolution évoquée par Hélène serait "tout simplement naturelle" ; ce n'est pas parce que les choses apparaîtraient comme naturelles qu'il ne faut pas chercher à les comprendre. Une pomme tombant d'un arbre, cela nous semble naturel. N'empêche que cela valait la peine de creuser pour comprendre ! Et ceci est d'autant plus vrai lorsque nous sommes directement affecté(e)s dans notre personne par une évolution.... inattendue.
On peut déplorer que l'on tombe parfois dans le travers de la complexification inutile dans l'analyse d'un phénomène psychologique ; on ne saurait refuser de tenter cette analyse, dès l'instant où elle va rendre le phénomène compréhensible, ce qui est un pas vers le maîtrisable ; comprendre est un progrès qui permet de se sentir mieux.
chantal92
chantal92

Messages : 1567
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 70
Localisation : boulogne billancourt

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Stephanie Dupont Aujourd'hui à 13:59

Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas chercher d'explications, Chantal, j'ai simplement émis l'hypothèse que ce pourrait parfois être plus simple et plus naturel qu'on pourrait l'imaginer.
Et mon commentaire s'appliquait surtout à l'évolution de Hélène, depuis les jarretelles-talons aiguilles vers les pantalons-ballerines, qui soit dit en passant la mettent parfaitement en valeur.
Ne t'inquiète pas, il restera toujours des sujets pour de bonnes vieilles prises de tête, lol

Au passage ma bergerie est en deuil, j'ai perdu mon Casimir il y a quelques jours, paix à son âme.

Stephanie Dupont
Stephanie Dupont

Messages : 902
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 61
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Revenir en haut Aller en bas

se "sentir" femme Empty Re: se "sentir" femme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum