faut il forcer le trait

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

faut il forcer le trait

Message  Stephanie Dupont le Dim 4 Nov 2018 - 11:15

chantal92 a écrit:

"Est-ce la bonne manière de procéder pour être une femme parmi les femmes ?" écrit Sophie.

Bonne question !

Les talons plats sont plus pratiques ; les pantalons sont plus pratiques ; les cheveux courts sont plus pratiques ; l'absence de maquillage fait plus naturel et c'est aussi plus pratique ; etc (Cf le sketch de Fernand Raynaud sur l'écriteau "Ici on vend de belles oranges pas chères "). Bref, pourquoi se donner tout ce mal et ne pas se coller tout simplement une petite étiquette sur le front "Merci de m'appeler Madame " ?
Au-delà de la plaisanterie, il y a une vraie question, portant sur la différence entre qu'il y a entre se sentir femme et apparaître femme. Multiplier les signes extérieurs (je parle là des objets - vêtements , parures, etc) liés au genre féminin en choisissant spécifiquement les plus "typés", les marqueurs les plus forts (mini-jupe, hauts talons, perruque longue, maquillage complet style mannequin), apporte-t-il un plus et à qui (à soi-même pour se conforter dans sa féminité   ET   aux autres pour leur donner l'apparence de la féminité) ?
Ayant constaté que deux trans opérés avaient  totalement changé de look, passant de l'ultra-féminin à l'ultra-basique féminin (comme si le fait d'être anatomiquement devenues -presque- femmes les avaient libérées de tout souci d'apparence), je me demande si pour beaucoup d'entre nous tout ce qui concerne notre apparence est un pur ersatz en soi ou l'expression d'une étape qui est aussi une borne.

Je me suis déjà posée cette question, Chantal, au moins au stade subliminal, c'est pour cette raison que quelque soit le genre dans lequel je sors je porte systematiquement des vetements achetés en rayons féminins. Cependant et tu me croiras si tu veux, on m'appelle bien plus souvent madame lorsque je suis en jupette, talons et peintures de guerre . . . j'en déduis tout simplement qu'il me reste beaucoup de progres à faire . . . et ça me motive à progresser, ça donne une sorte d'objectif . . . . et surtout aussi une sorte de "moyen de mesure des progres"
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

faut il forcer le trait

Message  Béatrice le Dim 4 Nov 2018 - 11:36

...

la question soulevée par Sophie

et a laquelle tente de répondre Chantal mérite débat

chantal92 a écrit:

"Est-ce la bonne manière de procéder pour être une femme parmi les femmes ?" écrit Sophie.

Bonne question !

Les talons plats sont plus pratiques ; les pantalons sont plus pratiques ; les cheveux courts sont plus pratiques ; l'absence de maquillage fait plus naturel et c'est aussi plus pratique ; etc (Cf le sketch de Fernand Raynaud sur l'écriteau "Ici on vend de belles oranges pas chères "). Bref, pourquoi se donner tout ce mal et ne pas se coller tout simplement une petite étiquette sur le front "Merci de m'appeler Madame " ?
Au-delà de la plaisanterie, il y a une vraie question, portant sur la différence entre qu'il y a entre se sentir femme et apparaître femme. Multiplier les signes extérieurs (je parle là des objets - vêtements , parures, etc) liés au genre féminin en choisissant spécifiquement les plus "typés", les marqueurs les plus forts (mini-jupe, hauts talons, perruque longue, maquillage complet style mannequin), apporte-t-il un plus et à qui (à soi-même pour se conforter dans sa féminité ET aux autres pour leur donner l'apparence de la féminité) ?
Ayant constaté que deux trans opérés avaient totalement changé de look, passant de l'ultra-féminin à l'ultra-basique féminin (comme si le fait d'être anatomiquement devenues -presque- femmes les avaient libérées de tout souci d'apparence), je me demande si pour beaucoup d'entre nous tout ce qui concerne notre apparence est un pur ersatz en soi ou l'expression d'une étape qui est aussi une borne.
avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Michele-Anne le Dim 4 Nov 2018 - 12:26

Et pourquoi ne pas trancher la question en vous sondant au plus profond de vous-mêmes et en vous demandant "Qu'est-ce qui me plaît vraiment ? Comment aimè-je être habillée quand je suis seule chez moi, par exemple, hors de vue des voisins et sans passer devant le miroir ?" La réponse sera évidemment différente pour chacune mais authentique...
avatar
Michele-Anne

Messages : 1098
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 58
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Nikita le Dim 4 Nov 2018 - 12:48

Bonjour,

Je crois avant tout que l'on soit comme l'on veut être, talon ou pas maquillée ou pas …… chacun son choix le principal et de se sentir bien dans "sa vie de femme" dans se que l'on porte ….


Bises Niki
avatar
Nikita

Messages : 41
Date d'inscription : 31/10/2018
Age : 50
Localisation : Longwy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Stephanie Dupont le Dim 4 Nov 2018 - 16:27

Kikoo, Michele Anne et Nikita,

Je crois qu'il y a en fait 2 questions à se poser, ou tout du moins que je me pose :
- "Qu'est ce qui me plaît" permet de se sentir à l'aise et sans doute de moins stresser lorsque l'on est dehors au milieu de la foule, on est gonflées à bloc et ça aide . . c'est important aussi, sauf si l'on se contente de rester "TV de salon" comme je le lisais souvent dans les discussions sur HF (lol, je rajeunis de plus de 10 ans !)
- Et "quid du passing" . . . celui-là ce n'est pas simplement en portant ce que l'on aime qu'on va le mettre au top . . . dans certains cas il y a du boulot (je parle pour moi) . . . et surtout des dizaines d'années de mauvaises habitudes à corriger, la voix bien sûr, mais aussi les attitudes, les positions, les mimiques, la démarche, le physique, la liste est interminable (au fait quelqu'un aurait il ce genre de liste, celà pourrait servir de check list . . ). Tout comme moi vous avez certainement croisé dans la rue des femmes bio avec un physique pas du tout féminin et fagottées comme l'as de pique, vous avez déjà du vous demander "comment fait elle pour arriver à donner malgré tout une impression de féminité ?"
Bizatoutes
Steph
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Michele-Anne le Dim 4 Nov 2018 - 17:47

Stephanie Dupont a écrit:[...]Tout comme moi vous avez certainement croisé dans la rue des femmes bio avec un physique pas du tout féminin et fagotées comme l'as de pique, vous avez déjà du vous demander "comment fait elle pour arriver à donner malgré tout une impression de féminité ?"

Mais justement, elle ne fait rien pour "donner malgré tout une impression de féminité"... Elle ne se pose pas la question, elle est, c'est tout...

Durant mes [Nombre censuré] années de travestisme, je suis sortie avec quelques copines dont le moins qu'on puisse dire est que certaines étaient vraiment hors normes: très grandes ou fagotées de manière improbable ou provocatrice ou maquillées de manière hasardeuse, etc... Mais ce qui les sauvait et les rendait était leur assurance ou leur absence de questionnement à l'égard de leur apparence...
avatar
Michele-Anne

Messages : 1098
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 58
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Avalon le Dim 4 Nov 2018 - 22:31

Stephanie Dupont a écrit:[...]Tout comme moi vous avez certainement croisé dans la rue des femmes bio avec un physique pas du tout féminin et fagotées comme l'as de pique, vous avez déjà du vous demander "comment fait elle pour arriver à donner malgré tout une impression de féminité ?"

Une évidence pour une femme cisgenre. Le résultat d'un travail intérieur pour une femme transgenre.
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  chantal92 le Dim 4 Nov 2018 - 22:47

Stéphanie : "mauvaises habitudes" ; disons plutôt "habitudes masculines". Pas forcément mauvaises en elles-mêmes, mais inadéquates pour une femme
Michèle-Anne : "très grandes" ; on peut tout à fait être féminine en étant très grande , cf Karine et Marie-Hélène, si je puis me permettre de les citer
Avalon : "le résultat d'un travail intérieur" ; oui, quand à la perception de soi-même, qui vous donne une assurance vous rendant plus convaincante, mais peut-être pas suffisante pour convaincre totalement autrui

Mais est-ce nécessaire de chercher à convaincre autrui, si on est soi-même convaincue ? Et c'est parti pour un autre débat.....
avatar
chantal92

Messages : 966
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Flora Bleiz le Dim 4 Nov 2018 - 23:04

C'est une question très intéressantes.
Pour moi la réponse est qu'il faut être soi même si c'est parfois difficile de savoir qui on est.
Pour l'instant je suis une petite fille qui se découvre alors je teste un peu pour trouver mon style et devenir une femme .
Personnellement je ne suis pas trop attirée par las chaussures à talon mais j'adorai porte des bottines.J'essaie d'acheter mes fringues en magasin pour voir s'ils me vont biens car c'est plus difficile de bien s'habiller en femme qu'en garçon.
Ce qui compte pour moi est de me sentir à l'aise et de rester naturelle.
J'ai hâte de voir vos avis
avatar
Flora Bleiz

Messages : 8
Date d'inscription : 25/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Béatrice le Dim 4 Nov 2018 - 23:43

...

en préalable partir d'un postulat ...
il y a un narcissisme inhérent a la féminité

L’identité féminine se fonde sur un narcissisme féminin, dont la qualité garantit une assise stable aux conflits liés à la sexualité infantile et à l’organisation œdipienne.
source

"ma" féminité s inscrit donc dans ce postulat .. et pour résumer, j ai besoin de me trouver belle  en vertu de quoi je  vais adopter un certain nombre de "code" qui correspondront a cette beauté extérieure  qui sont mes références en la matière et qui me permettrons de matérialiser et d exprimer ma beauté intérieure...
avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  ClaireL le Dim 4 Nov 2018 - 23:50

Le narcissisme inhérent a la féminité me convient tout à fait ...

Quant à la question posée par Chantal, "la différence qu'il y a entre se sentir femme et apparaître femme", voici quelques éléments de réponse pour ma part.

Lorsque je suis au travail ou dans un loisir créatif, sculpture dans ce cas, j’ai noté que mon genre n’importe plus. Le mental emporté par l'activité n'y prête plus attention. Mais dès que le mental papillonne, la préoccupation du genre reparaît, que je sois entourée ou seule. Etant entourée, la relation sociale prime : apparaître femme aux yeux des autres est fondamental, c'est ce qui m'a amené à réaliser ma transition, aux yeux des femmes comme à ceux des hommes. l'apparence se décline tant sur le physique que sur le comportement, l'expression orale, les centres d'intérêt, la mise en beauté. Etant seule, le masculin me faisant horreur, à nouveau l'apparence compte, de la même façon. C'est ainsi que je me sens femme. Mais je ne saurai distinguer entre mon désir d'être femme et mon besoin d'apparaître femme. Mon dégoût du masculin et mon attrait pour la beauté féminine sont présents depuis la petite enfance. Mon émotivité et ma sensibilité me placent de fait dans un être perçu comme féminin par autrui.
avatar
ClaireL

Messages : 168
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Sophie MAJORETTE le Lun 5 Nov 2018 - 5:41

Riche débat! Nous sommes au cœur même du. "problème" (mais"problème" n'est pas le mot...)
Je vous adore, les copines! Tout ce que vous dites fait écho en moi...
Pour ma modeste part, moi qui suis toujours en recherche (mais cesserais-je un jour de l'être?), j'ai commencé à assumer ma féminité en portent des vêtements et effets perçus par tous comme hyper féminins (talons hauts, minijupes,...). Mais, très rapidement, j'ai ressenti que "ce n'était pas ça".
Être femme, ce n'est pas pour moi simplement en adopter les codes, c'est vivre femme. Je me sens pleinement heureuse et apaisée quand, joliment habillée, bien maquillée, je suis parmi les gens me comportant naturellement comme une femme : démarche, attitude, centres d'intérêt.... Je n'ai pas le sentiment de jouer un rôle mais tout simplement de vivre ma vie.
Après, chacune son style (moi, j'aime bien les pantalons...) selon sa nature, ses goûts, son humeur...et ses moyens financiers!
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 513
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  jacqueline Rose le Lun 5 Nov 2018 - 12:31

Je vais peut être lancer un pavé dans la mare et a mon avis je vais être accueillie par certaines avec des grincements de dents , mais j ai remarquée que quand nous en sommes a nos début , donc dans le travestissement occasionnel, nous privilégions les mini robes , mini jupes, bas ou collants , haut talons , et bien sur on force sur le maquillage , pour nous convaincre nous même de notre féminité?
Par après quand nous sortons, mais toujours occasionnellement , nous regardons a tout moment notre reflet dans les vitrines et aimons nous prendre en photos, est ce pour nous prouver que nous sommes bien femme ?
Quand enfin nous sautons le pas et vivons en Femme nous ne faisons plus aussi attention a nos tenues , bien que nous soyons toujours Féminine, mais nous essayons beaucoup plus de nous fondre parmi les femmes sans cette recherche sexy qui était la notre au début quand nous étions travesti . donc habillée avec moins de recherche et maquillée mais sans exagération comme la femme qui fait tout simplement ces courses . Bien sur si nous sortons pour une soirée la nous faisons l effort de nous habillée élégamment.
Très bizarrement j ai aussi observée que les femmes cis nous acceptes et nous considère comme leurs égales ,parle de nous et avec nous au féminin par contre les hommes ont beaucoup plus de mal a nous considérées comme Femme , bien qu ils soient polis et aimables avec nous, ils parlent de nous au masculin ( j en ai la preuve tout les jours avec mes voisins qui sont des gens adorable , la femme me parle au féminin , mais son mari bien qu il m appelle "Jacqueline" parle au masculin je lui ai déjà fait la remarque et il me dit qu il a difficile a faire la transition)
Je parle içi en général bien sur et comme dans toute généralité il peut y avoir des exceptions
avatar
jacqueline Rose

Messages : 1816
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 73
Localisation : (F) Chatillon en Bazois(58) / (B) Sambreville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  galwenne le Lun 5 Nov 2018 - 13:30

Je vais vous donner mon ressentis, même si d'autres peuvent penser le contraire.

Etre ou ne pas être.. Lorsque j'ai commencée à sortir, j'ai essayée de ressembler au maximum aux femmes cis en prenant des tenues les moins visibles possibles. Mais je me rendais compte que l'on me regardait, et remarquait et ce simplement parce que je me sentais différente et coupable.


Le jour, ou j'ai pris conscience que l'apparence ne faisait pas tout, j'ai commencée mes sortie décomplexées et j'ai vite remarquée, quelque soit la tenue, que je me fondais dans la masse ………

quelque soit la tenue et l'apparence, l'essentiel est d'être soit même.
avatar
galwenne

Messages : 1773
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 57
Localisation : doubs département 25

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.netlog.com/galwenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Sophie MAJORETTE le Lun 5 Nov 2018 - 13:57

Jacqueline et Galwenne (et les autres...) :
Je suis tout à fait en phase avec vous. Dès lors que nous arrivons à vivre notre féminité de façon décomplexée et déculpabilisée, tout se passe simplement, sereinement.
Bon, il ne faut pas que je sois trop naïve.
D'abord, il est dur, après des années de masculinité, de basculer en toute quiétude dans la féminité. Que de questions, de sentiments de culpabilité, voire de honte..
Ensuite, même en étant toute jolies, élégantes, souriantes, avenantes, il y aura forcément des moments où nous serons confrontées à des regards, des remarques moqueurs voire pire.
Mais, comme nous ne pouvons faire autrement qu'être femme, faisons avec!...
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 513
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  jacqueline Rose le Lun 5 Nov 2018 - 17:05

Sophie MAJORETTE a écrit:Jacqueline et Galwenne (et les autres...) :
Je suis tout à fait en phase avec vous. Dès lors que nous arrivons à vivre notre féminité de façon décomplexée et déculpabilisée, tout se passe simplement, sereinement.
Bon, il ne faut pas que je sois trop naïve.
D'abord, il est dur, après des années de masculinité, de basculer en toute quiétude dans la féminité. Que de questions, de sentiments de culpabilité, voire de honte..
Ensuite, même en étant toute jolies, élégantes, souriantes, avenantes, il y aura forcément des moments où nous serons confrontées à des regards, des remarques moqueurs voire pire.
Mais, comme nous ne pouvons faire autrement qu'être femme, faisons avec!...

D accord avec toi il faut un certain temps pour se sentir sur de soi après X années en mec , ( j ai vécue 60 ans en mec ) et l idéal est de ce faire aidée par une cisgenre
Par contre pour les regards et remarques si ils y en a encore c est souvent parce qu on a fait une chose qui choque et donc nous décrédibilise , mais il ne faut surtout pas baisser la tête que du contraire rester la tête haute et faire comme si la remarque ne nous étaient pas destinée. ( ayant été confrontée au début a ce genre de situation mon amie m a conseillée dans ce cas de me retournée comme si la remarque s adressait a une personne derrière moi )

avatar
jacqueline Rose

Messages : 1816
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 73
Localisation : (F) Chatillon en Bazois(58) / (B) Sambreville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Aurélie le Lun 5 Nov 2018 - 18:14


Je pense qu'il faut être bien dans sa tête, et dans le style qui te correspond.
Ce style peut très bien "forcer le trait", mais qu'importe, si ce style te va ...

Ce qui compte, c'est le naturel.

Bises
Aurélie
avatar
Aurélie

Messages : 383
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 59
Localisation : Aix en Provence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Stephanie Dupont le Mar 6 Nov 2018 - 9:27

Il me semble que Sophie et Jacqueline mettent le doigt sur un élément qui a sans doute son importance :

Toutes deux disent en effet que à nos débuts nous avons facilement tendance à exagérer le côté féminin de nos plumages avant de les faire évoluer vers des apparences plus sages par la suite.

Pour ma part je partage totalement cet avis, mais je fais également un parallèle avec ce que vivent les jeunes femmes bio : à l'époque de l'adolescence, au moment de la découverte de leur féminité, nombreuses sont celles qui adoptent des tenues et des maquillages provocants, voire plus que sexy, avant de revenir vers des apparences beaucoup plus classiques par la suite . . .

Mon propos est donc le suivant : je pense qu'il faut se méfier de nos impressions de différence, dans certains cas ce que nous vivons relève très probablement d'évolutions tout à fait similaires à ce que vivent les femmes bio, autrement dit nous nous retrouvons parfois sans nous en rendre compte dans des processus totalement et naturellement féminins, qu'il ne faut surtout pas chercher à expliquer par la psychanalyse du troisième sexe . .

Ce qui revient plus ou moins à ce que dit tout le monde : lorsque nous arrivons à stabiliser notre style et notre personnalité dans un état proche de l'épanouissement, c'est gagné . . . je rajoute simplement tout comme n'importe quelle femme bio . . .

La seule différence dans notre cas, c'est qu'à leur adolescence les jeunes femmes partent d'une page vierge, alors que pour nous l'adolescence commence souvent beaucoup plus tard, à un moment où nous avons déjà adopté beaucoup de marqueurs qui ne sont pas toujours très féminins . . . et qu'il faut donc corriger . . .

avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  ClaireL le Mar 6 Nov 2018 - 20:10

L'an dernier, après avoir emménagé en célibataire, je suis effectivement repassée par l'adolescence d'une jeune fille pendant quelques mois, le temps de découvrir les ressentis, les bonheurs, la liberté d'une jeune femme. L'idée me chagrine car mon âge pourrait me faire prétendre à plus d'expérience. Et pourtant, tant de découvertes en si peu de temps emporte dans un tourbillon, dans une euphorie qui dépassent la raison. J'appelais cela "mes tours de manège", ceux qui vous étourdissent. A peine remise d'un manège, le lendemain j'essayais un autre manège, ma tête encore troublée de la veille.
Pour peu que la transidentité soit fortement nourrie des codes vestimentaires, il est alors pas surprenant de débuter par les codes des jeunes femmes. Et j'aurais le regret de ne pas l'avoir fait : il faut expérimenter cela, avec mesure cependant, selon les lieux publics fréquentés. En juin, aux Halles à Paris, j'ai porté, avec plaisir, une mini-jupe simili cuir, au-dessus de mi-cuisses. Avec mon 1,85 m, pour une fois, les femmes ne regardaient pas que ma moitié haute mais aussi "sous la ceinture". Sinon, j'ai quelques vêtements que je n'ai portés que chez moi ou en soirée privée, sans regret puisque, par ailleurs, je sors dans des tenues plus appropriées à ma condition.

Cette phase est vite passée car l'expérience de vie antérieure, même masculine, amortit rapidement l'euphorie et les excès. J'y regoûte tout de même avec délice de temps à autre.
avatar
ClaireL

Messages : 168
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Michelle m le Mar 6 Nov 2018 - 21:04

On peut dire en simplifiant qu'il y a l'extérieur et l'intérieur , pour l'extérieur il faut être un peu caméléon suivant le terrain ou on évolue (,une tenue inadaptée se remarque de suite ), à la campagne , bord de mer , le but étant de se sentir confortable !

Si tu est bien dans tes fringues tu sera aussi bien à l'intérieur de toi , c'est un peu l'habit qui fait la "moinesse" la longueur des jupes , pantalon ou robes cela regarde chacune finalement l'essentiel est que ton apparence te donne de l'assurance pour affronter les regards et la les chaussures on a mon avis une grande importance , talon ou pas talon si tu est bien ancrée sur le sol et a l'aise pour marcher tu aura l'assurance néccessaire .

Aprés le changement intérieur , là c'est plus compliqué je pense que pour celles et ceux qui commencent jeunes c'est plus facile , car pour celles qui on évoluées dans le genre masculin pendant plus de 50 ans la conversion est surement plus difficile , c'est un changement de culture radical , personnellement j'ai l'impression de tout réapprendre ! et il faut apprendre vite et bien souvent en autodidacte rir3

Pour ce qui concerne le passing , il faut relativiser ! je constate que l'on peut être bien accepté par des gens qui savent que l'on est trans et a qui cela ne pose pas de problèmes particuliers , dans les milieux associatifs ou j'évolue quasiment tout le monde sait que je suis une femme trans et je n'ai jamais senti de rejet , en tous cas ceux qui n'aiment pas ne le dise pas ! et avec les femmes c'est plus facile , je rejoint Jacqueline , c'est pour cela qu'il est important pour nous de cotoyer le maximum de femmes cis pour nous imprégner de leur façon d'être , un apprentissage par immersion en quelque sorte !

Et le rôle des hormones ? elles jouerais un rôle sur la sensibilité et les émotions , c'est ce que j'entends dire , je le constate sur moi même , mais cela reste à la marge il me semble , en dehors des transformations physiques le genre à d'abord une dimension sociale et culturelle .

Je mentionne quand même le rôle important de la voix qui lui n'est pas marginal , on peut dire en schématisant qu' un passing moyen peut être crédibilisé par une voix féminine et a contrario qu'un trés bon passing peut être massacré par une grosse voix !

Bisous Michelle
avatar
Michelle m

Messages : 2936
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Béatrice le Mar 6 Nov 2018 - 22:49

....


un vidéo qui rebondit doublement



entre le débat sur notre apparence ici ...

le l discussion sur notre "insecurité"

avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Michelle m le Mar 6 Nov 2018 - 23:54

Sur certain sujet je trouve qu'elle retarde un peu , comme si il fallait déconstruire femme transgenre et travailleuse du sexe , on ne peut plus objectivement aujourd'hui associer femme trans et prostitution , aprés quand elle parle de son angoisse lors de ses déplacements , si on pense à tout ça et bien on ne sort plus tout simplement , en plus comme tout coté masculin à disparu de sa personne si elle est victime maintenant de harcèlement ce serait plutôt celui que doivent endurer les femmes attirantes .
Mais je suppose qu'elle a du être victime d'agressions par le passé car on sent chez elle une certaine anxiété .

Par contre la ou je pense qu'elle à raison , c'est qu'il faut toujours avoir un oeil aux aguets, car tout peu basculer au moment ou l'on si attend le moins et surtout éviter tous les endroits ou une femme seule n'irait pas .
avatar
Michelle m

Messages : 2936
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Sophie MAJORETTE le Mer 7 Nov 2018 - 6:17

Il me semble que, nous toutes, sommes en permanence en recherche, toujours à améliorer notre passing, notre"intégration" de notre féminité dans la vraie vie.
Je me permets, Sandra, d'évoquer ici ton exemple: femme déjà accomplie, bien intégrée dans ton environnement socio-professionnel (et, en plus, jolie nana...), tu cherches pourtant à encore perfectionner ta féminité : voix,  SRS envisagée...
Alors, je m'interroge : nous ne serons pleinement satisfaites, heureuses que lorsque nous deviendrons complètement femme?
À chaque fois que je franchis (plus ou moins douloureusement) une étape, dans un premier temps, j'en suis toute heureuse. Puis, avec le temps, insatisfaite, je suis prise de l'envie d'aller plus loin.
Être femme que de temps en temps, n'être pas une femme parfaite, finalement, ce ne serait que des pis-allers, des compromis?
Suis-je un cas isolé?
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 513
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Stephanie Dupont le Mer 7 Nov 2018 - 8:42

Michelle m a écrit:Sur certain sujet je trouve qu'elle retarde un peu , comme si il fallait déconstruire femme transgenre et travailleuse du sexe , on ne peut plus objectivement aujourd'hui associer femme trans et prostitution .
Bonjour Michelle, je comprends et je respecte énormément tes activités associatives à notre service, mais je ne peux pas être d'accord avec toi. Si tu traverses Lyon en voiture tu vois des affichettes "Trans -Prénom-06 XX" sur tous les arbres et le moindre poteau . . . Ouvre les pages coquines de Vivastreet et jette un oeil "jeune trans d'amerique du Sud de passage dans votre ville" . . . sans oublier les bois de Boulogne et Vincennes, ainsi que tous les sites glauques où elles s'exhibent dans des postures effroyables . . . Notre petit monde n'est pas si brillant que ça même si pour la plupart d'entre nous nous arrivons à sélectionner un environnement immédiat assez clean.
C'est terrible mais en pensant à tout ça et en essayant de me mettre dans la peau d'un brave pere de famille hétéro lambda, j'en arrive presque à considérer la transphobie comme un phénomène inévitable . . . et normal . . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Sophie MAJORETTE le Mer 7 Nov 2018 - 14:52

La transphobie, phénomène inévitable, oui... Normal, non!
Inévitable : je pense que c'est le processus  "action/réaction" qui est en jeu. Quand un groupe d'individus présentant un caractère particulier (handicapés, Noirs, gays,...) agit pour être reconnu et respecté pour ce qu'il est, il génère automatiquement dans un premier temps une réaction de rejet. Merci aux pionnières trans qui nous ont ouvert la voie.
Normal : il y a quelque temps (pas si éloigné que ça), il était admis par tous, même par les intéressés eux-mêmes que, par exemple :
Les femmes n'aient pas le droit de vote,
Des pays riches et développés possèdent des colonies,
Etc,...
Bien sûr, l'homme de la rue, le bon père de famille, face à l'émergence de revendications de la communauté trans, s'interroge, s'inquiète . Un comportement calme et déterminé de cette communauté est probablement l'une des meilleures réponses  à de telles interrogations.
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 513
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: faut il forcer le trait

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum