Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha !

Aller en bas

Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! Empty Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha !

Message  Agnès le Mar 7 Fév 2012 - 21:37

Réveil à 7h30 car je prends l'avion à 11h ce matin et je pars en nana. Il y a donc un peu de préparation en vue... Épilation du visage à la pince, comme d'habitude. D’ailleurs, il faut vraiment que je me décide à démarrer l'épilation par électrolyse pour éliminer définitivement ces damnés poils blancs. Puis je me rends compte que cela fait une éternité que je ne me suis pas épilée les gambettes. Quelques poils commencent à se voir, je sors donc mon babyliss pour leur faire un sort ! Une fois toutes les 3 semaines, ce n'est pas la mort. Et encore s’agit-il maintenant uniquement de quelques poils éparts. Rien à voir avec l'épilation, toutes les semaines au moins, d'une véritable toison d'il y a quelques années. Dommage que les poils du visage ne réagissent pas de la même façon aux hormones... Ensuite, douche, maquillage puis je m'habille avant de finir de boucler ma valise et de descendre déjeuner. Je vais porter aujourd'hui ma petite jupe Morgan blanche carreyée noire style Chanel, le pull Mango brique à manches longues et encolure carrée acheté le weekend dernier à Bilbao, des collants noirs, mes bottes plates noires en cuir et ma petite veste Naf-Naf noire. Plus une grande écharpe chaude à carreaux car on ne prévoit que 13 degrés sur Paris aujourd'hui. Kai kai ! Je finis aussi de préparer quelques affaires que Christiane m'apportera mercredi à Paris pour la poursuite de mon périple. Pour ce déplacement dans un pays compliqué, je pars avec une valise cabine, et n'ai donc comme tenue féminine que celle que je porte sur moi. Il m'en faudra d'autres pour la fin de ma semaine à Paris !
Il est bientôt l'heure de partir pour l'aéroport. Je pars cette fois de Pau car je veux aller directement à Charles de Gaulle pour y poser ma valise à l’hôtel Sheraton où je dormirai ce soir afin de continuer tôt demain matin mon voyage jusqu'en Libye. L’aéroport de Lourdes n'offre des vols que sur Orly. Christiane ne fera donc que me déposer, car elle craint de croiser des têtes connues. Je dois d'ailleurs avouer que j'espère également ne pas croiser de collègues. Ce vol en fin de matinée un samedi sur Roissy n'est pas un des plus risqués. Mais tout peut arriver… Je ne vois pas de têtes connues dans le hall de l'aérogare. Mais je reconnais que je reste en alerte, prête à tourner la tête de l'autre côté ! Que l'on me comprenne bien, j'assume totalement qui je suis, je ne serais pas en nana dans cet aéroport si proche de chez moi sinon. Et je ne sortirais pas dans les boutiques, cinés et restaurants de Pau sans vergogne ! Simplement, je cherche à éviter, autant que possible, les complications inutiles tant que je n'ai pas décidé de me dévoiler au travail.
Pas de problème à l'enregistrement où l'hôtesse, qui me dit Madame, me confirme que je peux bien prendre en bagage à main ma valise cabine PLUS ma sacoche ordinateur PLUS mon sac à main. Vivent la carte Platinum et la classe Affaires ! Je lui demande également si elle peut m'éditer mes cartes d'embarquement jusqu'à Tripoli via Rome et si elle peut modifier mon siège dans le Pau-Paris ; je suis au 1D et je souhaite pouvoir conserver mon sac à main à mes pieds, ce qui n'est pas possible au premier rang. En effet, je me sens toute nue sans mon sac à main ! Pas vous ? Elle me propose donc le 2C. Ce n'est qu'une fois arrivée dans l'appareil que je m'apercevrai que le 2C est aussi au premier rang... Mais au final, il n’y aura personne à côté de moi et je pourrai garder mon sac sur le siège, donc tout va bien.
Je fais ensuite un peu la queue pour passer le contrôle de police. Et je passe sans déclencher de sonnerie, il faut dire que j'ai pris soin de retirer mes bottes. Je ne suis pas dans le trip « fouille » aujourd’hui ! Une fois entrée en salle d'embarquement, tranquillement assise sur mon siège en train de lire Sud-Ouest, je vois du coin de l’œil 2 douanières se diriger dans ma direction. Et là, intuition féminine peut être, je sais que c'est pour moi. Et effectivement, mon œil entier me le confirme rapidement, elles viennent demander à me parler dans un endroit discret. Pas de problème, je les suis. Je me doute du sujet qui les occupe. Elles veulent voir un second document d'identité car l'hôtesse à l'enregistrement était étonnée d'avoir vu une femme se présenter avec mes papiers masculins... Elles ont été très aimables et discrètes, ce dont je les ai remerciées. Et elles m'ont expliqué que c'était la destination finale, Tripoli, qui avait sans doute alertée l'hôtesse. Ce qui, tout bien pesé, ne semble pas tout à fait anormal... Je les rassure d'ailleurs en leur précisant que je n'envisage pas de me poser à Tripoli habillée en femme ! Pour celles qui en auraient encore douté, voici donc une confirmation officielle qu'il n'y a aucun problème administratif à voyager en femme avec des papiers d'homme. L'homme n'est-il pas, après tout, une femme comme les autres ? Voilà, que de bonnes nouvelles donc ! Même si on va décoller avec 20 minutes de retard à cause des nouvelles routes d'arrivée sur Roissy…
Tiens, une petite digression : j'écris ces lignes dimanche matin dans l'avion qui m'emmène à Rome. Et où je suis habillée en homme; chemise blanche manches longues à fines rayures parme, jean de mec gris délavé, chaussures de mec noires. Ma veste grise de costume est pendue à coté de mon siège. Il est vrai que je porte mes lunettes de femme, que je suis enroulée dans mon écharpe à carreaux de fille, et que je n'ai pas fait d'efforts particuliers pour rendre mes cheveux masculins. Et bien, l'hôtesse qui me dépose mon plateau petit-dej' me propose "un café Madame ?", et ne se reprend pas quand je tourne la tête vers elle et lui réponds d'une voix douce "oui s'il vous plait" ! Fin de la digression et nous revenons à samedi où je suis réellement habillée en femme. Mais elle n’est pas belle la vie ?  Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! 880303
L'embarquement se passe sans problème et on me dit bonjour madame à l'entrée dans l'avion. Puis encore madame pour me proposer une boisson, ce sera un coca light, avec des petits gâteaux… Je vois une tête connue du boulot à 2 sièges de moi, mais je ne le connais que de vue et il n'y a aucune chance que lui me reconnaisse. Tout va bien ! J'ai ensuite droit à un autre petit plaisir ; un homme qui lisait Air France Madame (a-t-on idée ?) sur un siège proche de moi me le propose une fois qu'il l'a fini. Oui, merci Monsieur !
Une fois posée à Paris, je me rends compte qu'il y fait réellement plus frais qu'à Pau. 14 degrés seulement, ça se sent ! Je vais déposer mes bagages au Sheraton où l'accueil est impeccable. Par contre il fait très chaud dans la chambre, dur, dur les changements de température… Je descends ensuite à la station RER pour rejoindre Paris, non sans avoir ajouté un petit gilet sous ma veste. Je m'amuse de voir des Anglaises qui sont manifestement venues faire un enterrement de vie de jeune fille à Paris. Crise ? Quelle crise ?
Un petit coup de fil à Christiane et j'entre dans une brasserie pour boire un capuccino. Nous sommes à Madeleine et j'ai le plaisir de constater qu'il est servi avec une mini madeleine excellentissime... De plus, le café est versé directement sur la mousse de lait par le garçon devant moi. Grand genre… On ne m'avait encore jamais fait le coup ! J'entends les 2 filles assises à la table à côté de moi dire "homme ou femme", les tables sont si proches à Paris ! Je dresse l'oreille ! Mais il ne s'agit pas de moi… Elles parlent d'un (ou d'une) ami à elles. Fausse alerte ! Je passe un coup de fil à Natacha que je dois rencontrer ce soir (ne pas manquer son site NatachaGlam), et nous convenons de nous retrouver vers 17h30 dans le quartier.
Je vais ensuite à la Pinacothèque où j'avais réservé un billet pour l'exposition "Expressionismus & Expressionismi" sur les 2 grands courants de l'expressionnisme allemand du début du 20ème siècle. Moi qui suis très sensible à l'impressionnisme, je voulais voir à quoi cela ressemblait. En chemin (100 mètres à peine…) je croise une manif anti-fourrure, heureusement que je n'en porte pas sur moi !
La visite du musée se passe très bien. Je regrette simplement qu'il n'y ait pas d'audio-guide ou de téléchargement proposé sur iPhone. J'aime bien avoir un peu plus de détails et d'explications sur la signification et le contexte des œuvres exposées. Mais je suis agréablement surprise par les toiles que je vois. Même si certaines, de Kandinsky par exemple, restent un poil trop abstraites pour moi malgré un indéniable esthétisme. Certaines toiles en particulier, encore marquées par des tendances impressionnistes ou par la manière de Van Gogh m'émeuvent spécialement. Comme souvent, il y a beaucoup de monde dans les salles, mais pas au point de gêner la visite. Il y a même des familles, dont une avec un garçon et une fille de 10-12 ans. Le garçon a trouvé des billets d'entrée sur une console et se met en tête de les rendre à leur propriétaire. Il interroge donc tous les visiteurs; "c'est à vous ?" et ne marque aucun étonnement quand c’est à moi qu’il pose la question et que je lui réponds non de ma voix la plus douce. Bon examen de passage car les enfants de cet âge sont sans inhibition et disent tout haut ce qu'ils voient ou ce qu’ils pensent. De plus, celui-ci me semble particulièrement éveillé.
Sans commentaires, la visite est assez rapide, même si agréable, et je sors donc relativement tôt du musée. Il est à peine plus de 16h. J'ai largement le temps de faire un tour. Ce que je fais sur le boulevard sous ce joli soleil d'hiver parisien. Quel bonheur ! Et, en entrant bien sûr en chemin dans quelques boutiques. On ne va pas errer à l’aventure tout de même ! Un premier passage chez Zara m'enseigne que la doudoune achetée 69,95€ à Bilbao le weekend dernier en coûte ici 99,95 ! Que les leggings à 19€ sont ici à 25… Ca calme un peu ! J'entre ensuite chez Mango pour découvrir que le pull que j'ai sur moi est à 24,95€ au lieu des 13,95€ espagnols. C'en est trop pour moi, pas de boutiques aujourd'hui.
Je décide d'aller à la place m'offrir une douceur ! Dans ce monde de brutes… Ma cible; un café-crêperie que je connais rue de Caumartin. En chemin, je croise un pianiste de rue qui joue assez bien. Je m'arrête même quelques minutes pour l'écouter. C'est bien agréable. Puis, lorsque je m'approche du piano pour aller déposer une pièce dans le petit panier prévu à cet effet, un groupe de jeune, blacks-blancs-beurs, croise ma route et je m'arrête pour les laisser passer. Mais l'un d'eux, black, stoppe net et me laisse passer en disant "la galanterie Madame !". Merci jeune homme ! On ne fait pas plus courtois. Et surtout, on fait bien plaisir à Agnès...
J'ai donc bien droit à une crêpe au Nutella avec le capuccino que je bois en terrasse. Quel délicieux plaisir totalement régressif ! J'en profite pour passer un coup de fil à Christiane qui me pardonne gentiment ma petite gourmandise, à condition toutefois que j'en garde une bouchée pour elle ! Puis je reçois ensuite un appel de Natacha qui me confirme son arrivée d'ici une grosse demi-heure, et notre rendez-vous place Edouard VII. Je ne sais pas où c’est, mais l’iPhone me renseigne rapidement. Quelle belle invention tout de même ! Merci Steve ! Tout cela me laisse le temps de finir ma crêpe, puis de passer chez Sephora pour me re-parfumer. Il ne faudrait pas que j’arrive en sentant le chacal ! L'avantage d'utiliser un parfum très commun, c'est qu'on le trouve partout. En l'occurrence, c'est Trésor de Lancôme. Puis, tout en marchant vers le rendez-vous j'appelle ma fille pour échanger les nouvelles de la semaine, et de son papa qui va rencontrer une nouvelle amie à Paris !
J'attends un peu Natacha qui est prise dans les bouchons, mais elle arrive assez rapidement. Nous décidons d'aller boire un pot chez Bertie, le café juste en face. Chic et branché. Tout comme Natacha ! Et autour d'un verre de blanc, enfin, deux, un chacune… Nous nous racontons nos vies qui, comme souvent entre copines comme nous, présentent bien des similitudes dans leurs vicissitudes (vous avez noté la rime ?!). Cela fait tellement de bien, savoir que l'on n'est pas la seule à être passée par les mêmes tourments. Mais en se faisant toutes deux la même réflexion : puisque nous sommes là toutes les deux ensembles en nana crédibles, on peut dire que nous avons de la chance. Toutes ne le peuvent pas. Mais aussi que nous nous sommes données les moyens de l'attraper cette chance, et de la forcer à se coller un peu à nous ! C'est sûr, c’est pas nous les plus malheureuses ! Et donc la vie est belle… Nous demandons ensuite à une charmante jeune fille de bien vouloir nous prendre en photo dans le joli lounge du premier étage, ce qu'elle accepte gentiment.
Natacha me demande aussi si je voyage en avion. Oh que oui ! Je peux donc lui raconter derechef mon aventure du matin ! Natacha m'explique aussi qu'elle n'avait pas réservé de resto, ne sachant pas exactement qui/quoi elle allait rencontrer, même si elle avait vu quelques photos. Je ne puis pas lui jeter la pierre, étant très sélective moi aussi dans mes rencontres. Nous faisons donc simple, et allons diner dans une brasserie proche. Filet de bar et ses petits légumes, puis tiramisu maison pour moi. Plus un petit chablis, hips!
Diner sympathique tout en continuant de papoter de milles choses, transitions, sorties, familles, connaissances communes; une soirée très agréable. Le clou étant que Natacha, étant venue en voiture, m'a proposée de me raccompagner jusqu'à Roissy m’évitant ainsi de payer un taxi (je ne suis pas fana du RER B en banlieue nord à la nuit tombée…). Et cela nous permis de continuer à discuter dans sa voiture.  Qu'elle a fort jolie du reste. Voilà donc une superbe journée et soirée avant de prendre l'avion demain à l'aube pour aller travailler en Libye... Pas glop, pas glop ! (les plus vieilles d'entre nous comprendront cette dernière onomatopée !).

Ca c'est sûr, aujourd'hui la vie était belle !  Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! 880303

Il y avait ici deux petites photos avec Natacha chez Berties.
Mais ayant changé de parcours, elle m'a demandé de les supprimer.
Ce qui fut fait ! pleur


Dernière édition par Agnès le Jeu 28 Aoû 2014 - 17:45, édité 2 fois
Agnès
Agnès

Messages : 207
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 56
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! Empty Re: Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha !

Message  karina5094 le Mar 7 Fév 2012 - 23:19

Ce récit est prodigieux ( comme tous d' ailleurs !! enfin les tiens ... ) comme toujours bien tourné et avec beaucoup d' humour et c'est vrai que c'est toujours un bonheur que de te lire ..........
De plus Natacha est tout à fait charmante ( aussi un super passing ), tu dis NatachaGlam .... de Netlog ???? je suis Amie avec Elle sur ce site et je l' ai pas reconnue !!!!
Bises,
Karina.
karina5094
karina5094

Messages : 3051
Date d'inscription : 05/12/2010
Age : 63
Localisation : CENTRE PAYS DE LA LOIRE

Revenir en haut Aller en bas

Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! Empty Re: Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha !

Message  Agnès le Mer 8 Fév 2012 - 21:47

karina5094 a écrit:De plus Natacha est tout à fait charmante ( aussi un super passing ), tu dis NatachaGlam .... de Netlog ???? je suis Amie avec Elle sur ce site et je l' ai pas reconnue !!!!
Bises,
Karina.
Non, elle avait son site perso, mais il est hélas maintenant fermé... 😢
Agnès
Agnès

Messages : 207
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 56
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! Empty Re: Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha !

Message  Béatrice le Mer 8 Fév 2012 - 22:24



natacha est connue pour avoir été l heroïne d'un reportage télé ....

.. et indirectement avoir servi de référence dans le blog d'une femme de TV

les fleurs du mâle
Béatrice
Béatrice

Messages : 5700
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! Empty Re: Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha !

Message  Agnès le Mer 8 Fév 2012 - 22:33

beatrice a écrit:

natacha est connue pour avoir été l heroïne d'un reportage télé ....

.. et indirectement avoir servi de référence dans le blog d'une femme de TV

les fleurs du mâle
Oui, je connais ce site pamphlétaire et polémique.
Qui, si il dit certaines vérités, les dénature par beaucoup de haine et de rancoeur... :ire:
Ce n'est pas ce souvenir là que je conserve de Natacha !
Agnès
Agnès

Messages : 207
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 56
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha ! Empty Re: Agnès : 19/11/2011 : Douanières, Expressionisme et Natacha !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum