USA Monument pour femme transgenre

Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty USA Monument pour femme transgenre

Message  jacqueline Rose le Sam 1 Juin 2019 - 16:26

New York dédie un monument à 2 femmes transgenres

New York va consacrer un monument à deux femmes transgenre, héroïnes de la lutte pour les droits de la communauté LGBTQ et figures des émeutes de Stonewall, une initiative présentée comme une première mondiale par le maire Bill de Blasio.
Le monument, dont la forme exacte n'a pas été dévoilée, devrait être érigé, à une date non précisée, sur la place Ruth Wittenberg, dans le quartier de Greenwich Village, tout près du Stonewall Inn, lieu d'émeutes emblématiques dont New York s'apprête à marquer en grande pompe le 50e anniversaire
jacqueline Rose
jacqueline Rose

Messages : 2248
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 74
Localisation : Chatillon en Bazois (58)

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Avalon le Sam 1 Juin 2019 - 20:47

Excellent.. 🙂
Attendons de voir ce que ce sera...
Avalon
Avalon

Messages : 2039
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Sophie MAJORETTE le Sam 1 Juin 2019 - 23:32

Un signe de plus que la reconnaissance des T progresse...
Gardons confiance et foi dans l'humanité ( mais, il faut l'avouer, c'est dur...)
Sophie MAJORETTE
Sophie MAJORETTE

Messages : 1793
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 60
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Michele-Anne le Dim 2 Juin 2019 - 18:31

Jacqueline, tu pouvais préciser que les deux femmes en question sont Marsha P Johnson et Sylvia Rivera. Naturellement, personne ne les connaît plus aujourd'hui et sans doute pour cela qu'on se permet de les célébrer, pour les "récupérer", en quelque sorte...

Sur mon défunt site du Manoir, j'avais une page consacrée à Marsha. Pour les jeunettes qui n'ont pas connu, voici le texte (Notez que Sylvia Rivera est dite "vivant toujours", alors que depuis elle est morte...en 2002... C'est vous dire que ce texte ne date pas d'hier...)

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Les grandes pionnières du mouvement Transgenre.

Quelques mots en guise d'introduction...
Sans doute nous montrerions nous plus solidaires, plus unies, et serions nous à la fois plus audacieuses et plus libres si nous avions conscience de former une véritable communauté; Or cette communauté existe de fait, sinon dans les esprits: Des personnes ont déjà combattu pour elle, pour nous, parfois depuis longtemps, alors que nous, surtout en Europe, en ignorons presque tout.
Le but de cette rubrique est pour vous faire découvrir ces personnes, à travers leurs vies et leurs actions. L'idée m'en est venu l'année dernière, juste après la Gay-Pride parisienne, à l'occasion de laquelle Eva Fruité avait justement rappelé sur son site que le mouvement transgenre était profondément lié à ces manifestations depuis leur origine, ce que ne traduit pas le terme de "Gay"-Pride, qui n'est d'ailleurs pas utilisé en anglais.
Pour inaugurer la série, je crois qu'il n'est pas de meilleur choix que celui de Marsha P Johnson. Pourquoi ? Réponse dans les lignes qui suivent !
Michèle-Anne Roncières


Marsha P Johnson

C'est un petit Malcom Michaels Jr... qui devint la grande Marsha P Johnson (le "P" signifie "Pay it no mind", précisa Marsha, un jour qu'elle était interrogée à ce sujet par un juge) et l'une des plus anciennes et des plus célèbres Drag-Queen de New-York et une véritable activiste Transgenre.

Qui était Marsha ?

Marsha P. Johnson semble avoir été une personne plutôt difficile à cerner:
Elle ne versa jamais dans les conventions typiques du foyer et de la Terre.
Elle a été universellement dépeinte comme vivant dans la rue et heureuse dans ses occupations, s'habillant et, bien sûr, prenant soin des autres.
Elle a été décrite alternativement comme aussi fêlée qu'une noix et raisonnable comme on peut l'être.
On aurait pu soutenir une vague ressemblance avec Flip Wilson, pour autant qu'elle ne fût pas sur des rollers et en train de changer complètement de tenue rien que pour aller d'une extrêmité d'un village à l'autre.
A un observateur inattentif elle aurait pu apparaître comme un exemple supplémentaire de ceux qu'on désigne si souvent comme "Sans Domicile et Mentalement Dérangé""(Julian Fleischer).
Sa première action d'éclat remonte au 28 Juin 1969, oui, à cette date historique appelée "La Révolte de Stonewall" et que commémorent précisément les festivités de la Gay-Pride. Rappelons l'affaire en quelques mots, inspirés de l'ouvrage "Transgendered Warriors" de Leslie Feinberg:

Les Emeutes de Stonewall:

On dit que la mort de l'actrice et chanteuse Judy Garland dans la nuit du 27 Juin 1969 avait plongé la communauté homosexuelle, qui l'adulait, dans une profonde affliction. Dans la nuit du 28 Juin, la police débarqua au "Stonewall Inn" de Greenwich Village (une sorte de pub), comme elle le faisait traditionnellement, avec l'habitude d'avertir les employeurs des gens qu'elle y arrêtait... La provocation des forces de police tranforma-t'elle le chagrin en rage furieuse ? Toujours est-il que, cette fois, la police se heurta à une dure résistance; et c'est Marsha P Johnson qui lança la première bouteille. Les émeutes durèrent quatre jours et quatre nuits.
Comme nous le rappelle le livre de Julian Fleisher "Les Drag-Queen de New-York", Marsha n'en resta pas là:

L'Activisme Transgenre des années 1970:

Marsha P Johnson fonda un petit groupe appelé 'STAR' (Street Transvestites Action Revolutionaries) avec Sylvia Rivera, qui vit toujours et continue à mener des actions militantes en faveur de la communauté Transgenre, n'hésitant pas à venir en Europe, comme l'an dernier en Italie.
Il s'agissait autant d'un petit groupe mobile de soutien que d'un groupe d'action politique qui essaya, "largement en vain et littéralement sans aucun moyen financier, d'accueillir et d'aider un nombre croissant de jeunes âmes homosexuelles, lesbiennes, transgenres et de travesties sans foyer qui commencèrent à affluer à la fin des années soixante" (Julian Fleisher).
Marsha, qui eût été présidente de ce groupe si elle n'en avait refusé le titre, se dépensa sans compter pour lui, apportant aux personnes qui en avaient besoin des vêtements, de la nourriture, et souvent le peu qu'elle possédait elle-même. Parallèlement, Marsha P Johnson tâta de tout et notamment du théâtre:
La carrière théâtrale:

Marsha P Johnson a fait partie des "Hot Peaches", groupe fondé en 1972 par Jimmy Camicia. Voici un témoignage intéressant qui émane d'un autre membre des Hot Peaches de cette époque:
"De tous les personnages que j'ai rencontrés, et j'en ai rencontré quelques uns, Marsha était le plus excentrique. J'ai travaillé avec elle, de façon intermittente, lors de mon temps avec les Hot Peaches. Elle était une Reine de la Rue, certainement pas une Reine du Glamour, bien qu'elle ne l'aurait sans doute pas jugé ainsi. Elle s'habillait en Drag d'une façon qui était alternativement trop minime ou trop démesurée, ou du genre fichue comme l'as de pique, même pour une Drag Queen.
Elle était souvent très drôle, bien que je n'ai jamais été certain que ce fut son intention. Elle était du genre de Gracie Allen dans le Centre. Elle avait l'innocence et la naïveté et un étrange rythme de parole qui était moitié enfantin moitié je ne sais quoi, qui pouvait être en même temps émouvant et hilarant.
Mes souvenirs les plus vifs sur Marsha remontent au temps où les Hot Peaches se sont produites à Londres. Marsha n'était pas venue avec la troupe pour les tournées européennes précédentes parce que... hum, si vous aviez connu Marsha, vous sauriez qu'elle était un peu "too much" pour les gens des petites villes de Province dans lesquelles nous avons joué. Je crois que Jimmy Camicia, le père fondateur des Hot Peaches, a pensé que Londres pourrait la juguler. Quelle plaisanterie !!!
Je me souviens d'une morne après midi grise où nous avions juste fini de tout préparer quand Marsha piqua une crise. Elle courut au Théâtre, criant de tous ses poumons, jetant des morceaux de son "chic" SDF sur son chemin. Les Anglais sont réputés pour leur flegme et c'était d'autant plus amusant d'observer les piétons qui tentaient de paraître désinvoltes tout en observant cette grande Drag-Queen noire échevelée courir dans la rue sur ses hauts-talons, avec une vieille perruque et des vêtements de femme.
Bien entendu, elle arrêta la circulation, ce qui peut avoir été en partie causé par le fait qu'elle courait en plein milieu de la chaussée.
Je pense qu'ensuite Jimmy l'a attrappée et calmée. Nous n'avons jamais découvert ce qui l'avait excitée ainsi D'un autre côté, elle pouvait être très réservée et dinstinguée à sa manière. Je me souviens plus d'elle comme cela et c'est donc déconcertant d'avoir ainsi vu son côté Médée apparaître si brusquement. Je pense que les Anglais l'avaient mise hors d'elle; ou peut-être qu'elle désirait juste les secouer un peu.
L'autre incident concernant Marsha qui m'a marqué fut quand je retournai de Londres à New-York. Mon mari était venu me voir et Marsha avait demandé si nous pouvions la chaperonner durant le voyage en avion. Le reste de la troupe devait traîner encore un peu [à Londres] mais elle, elle désirait rentrer. Nous avons répondu oui, bien sûr, que nous serions heureux de voyager avec elle.
Le matin où nous devions partir, Marsha apparut dans notre chambre d'hôtel en Drag mâle. Je ne l'avais jamais vue habillée en homme avant, et quelle vision! Elle portait un constume trois-pièces en tweed qui était de trois tailles trop petit, une cravate cintrée et des chaussures saumon qui étaient de trois tailles trop grandes - Elle semblait mal à l'aise, pour ne pas dire plus. Elle dit qu'elle était très effrayée à la pensée que les Douanes la retiennent à l'aéroport.
Elle demanda si son accoutrement de "Butch" était convaincant. Nous avons menti et répondu que oui. Elle était très nerveuse, comme nous l'avions remarqué, mais tout se déroula sans encombres jusqu'à ce que nous arrivions à new-York.
Marsha était agitée quand nous avons approché des Douanes US. Je pense qu'elle était vraiment hyper-sensible. Je veux dire que, bien sûr, elle avait une apparence peu commune, mais qu'il y a toujours une foule de personnages bizzarres dans et hors d'un aéroport, à toute heure.
Eh bien, quand nous sommes arrivés à la Douane, Marsha a été immédiatement sortie du rang. L'officier ouvrit ses bagages et découvrit une quantité de boas, bijoux de toutes formes, chaussures plates, chaussures à talons, jarretières, etc... Bien, avant que nous nous en soyons aperçus, le type de la Douane avait appelé tous ses collègues. Ils ont commencé à poser à Marsha des questions du style "pourquoi voyagez-vous avec tous ces vêtements de femme ?"; Ils tenaient les costumes par le haut et les examinaient.
Ô Seigneur, Pauvre Marsha, elle semblait si effrayée, mais souriait innocemment et raconta que ces vêtements étaient pour sa tante qui était dans le Show-business, ou quelque chose comme ça. Je ne pense pas qu'ils l'ont crue, mais comme ils ne pouvaient rien faire, ils l'ont laissée partir. Je suis sûr que c'est ce qu'ils ont eu de plus divertissant de toute leur journée.
Quand l'épreuve a été finie, Marsha avait été secouée mais au moins elle était de retour chez elle. Nous l'avons mise dans un taxi et lui avons dit "au revoir". C'est la dernière fois où je l'ai vue."
Car hélas, Marsha connut en effet une fin tragique et inexpliquée:

La disparition:

La dernière fois que Marsha P Johnson fut aperçue vivante, ce fut dans la nuit du 6 Juillet 1992, quatre jours après la Pride de New-York: des adolescents l'agressaient verbalement non loin des piliers de Christopher Street. Plus tard dans la même nuit, elle fut découverte noyée dans l'Hudson, en vêtements d'hommes, pas loin de ce même endroit.
Bien entendu, la police refusa tout d'abord d'enquêter autrement que par deux coups de téléphone, prétendant qu'il n'y avait pas de raisons de suspecter un crime ! Il fallut des protestations véhémentes de la Communauté Gay et un témoignage oculaire de la nuit de sa mort pour requalifier l'affaire en "homicide"; Elle n'est, cependant, toujours pas résolue...

Le rayonnement de Marsha:

Tout le monde est unanime à reconnaître le grand coeur de Marsha P Johnson et à souligner que son souvenir est éternel dans les mémoires de tous ceux qui l'ont connue. Mais elle a laissé, outre cela, dans le monde réel de nombreuses traces de son passage:
Marsha a été photographiée par Andy Warhol.
Comme le raconte le chanteur Antony, du groupe 'Antony and the Johnson', le 'Johnson' du nom du groupe est un hommage à Marsha.
Le poème "Summer Love Theme" de Steven Koenig lui est dédié.
Et si vous allez à new-York un jour, allez voir une certaine vitrine du magasin au croisement Nord-Est de Christopher Street et de Hudson Street dans New York City's Greenwich Village: Marsha y est immortalisée.

Michele-Anne
Michele-Anne

Messages : 1241
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 59
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Avalon le Dim 2 Juin 2019 - 19:06

Merci Michele-Anne..

Marsha P Johnson et Sylvia Rivera
USA Monument pour femme transgenre  Sylvia10
Avalon
Avalon

Messages : 2039
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Béatrice le Dim 2 Juin 2019 - 20:31

...


Merci Michelle .. genty


_________________
« Si tu refuses de mettre au monde ce qui est en toi, ce que tu ne mets pas au monde te détruiras.»
▬ Jim Harrison (11 décembre 1937 – 26 mars 2016)
Béatrice
Béatrice

Messages : 5763
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Michele-Anne le Dim 2 Juin 2019 - 20:54

Et aussi merci Avalon pour l'iconographie! Car à l'époque où j'ai écrit ce texte, très peu de documents étaient disponibles et je me souviens avoir eu toutes les peines du monde à trouver une photo de Sylvie Rivera et seulement une ou deux de Marsha P Johnson...
Michele-Anne
Michele-Anne

Messages : 1241
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 59
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  jacqueline Rose le Lun 3 Juin 2019 - 9:54

En effet Michèle-Anne , je n ai pas mis tout le texte de cet article , c est vrai qu il y avait toute la biographie de ces deux dames , en fait je n ai copier que le résumer et j aurais développer d après les réponses sur le poste .Doc voici le reste de l article sur la biographie de ces deux dames

Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera faisaient partie des manifestants qui se sont opposés le 28 juin 1969 à une descente de police au Stonewall Inn, un bar gay, marquant le début de plusieurs jours d'émeutes considérées comme un tournant pour les droits des minorités sexuelles aux Etats-Unis.
"Eriger des statues ne change pas tout, mais cela envoie un message", a déclaré jeudi le maire lors d'une cérémonie organisée dans un centre d'accueil et d'animation de la communauté LGBTQ à New York.
"Nous savons que des trans faisaient partie de cette rébellion", a rappelé Bill de Blasio. "En réalité, ils faisaient partie des leaders de ce moment décisif de l'histoire."
L'apport des personnes transgenre au mouvement pour les droits des minorités sexuelles a souvent été minimisé, voire ignoré, y compris par une partie de la communauté homosexuelle.
"L'histoire n'a pas rendu justice à Marsha et Sylvia, tout comme à beaucoup d'autres trans de couleur qui étaient aux avant-postes", a dit Chirlane McCray, l'épouse du maire, elle-même noire et ancienne militante pour la cause lesbienne.
Très jeunes au moment des événements de Stonewall, Marsha P. Johnson, qui était noire, et Sylvia Rivera, d'origine hispanique, sont devenues par la suite des personnalités marquantes de la communauté transgenre.
Elles ont fondé ensemble l'organisation Street Transvestite Action Revolutionaries (STAR), destinée à soutenir les jeunes trans, gays ou altersexuels (queer, c'est-à-dire à sexualité sans genre) sans domicile fixe.
Marsha P. Johnson a ensuite été une militante réputée d'Act-Up, association de lutte contre le sida.
Elle a été retrouvée morte dans le fleuve Hudson, qui borde Manhattan, en 1992, à 46 ans. Décès présenté comme un suicide par l'enquête de police, une version contestée par certains qui ont dénoncé un meurtre.
Sylvia Rivera est elle morte en 2002 d'un cancer du foie, à 50 ans.
Une série de manifestations et évènements culturels sont prévus pour marquer le 50e anniversaire de Stonewall, qui doivent culminer le 30 juin avec la WorldPride, plus grand rassemblement LGBTQ au monde.

jacqueline Rose
jacqueline Rose

Messages : 2248
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 74
Localisation : Chatillon en Bazois (58)

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  chantal92 le Lun 3 Juin 2019 - 19:57

Merci Michèle-Anne, Avalon et Jacqueline pour cette intéressante et émouvante documentation !
chantal92
chantal92

Messages : 1622
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 70
Localisation : boulogne billancourt

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Lyanh le Jeu 6 Juin 2019 - 0:51

Bonjour Mesdames,

Etant donné qu'il est 0h37 il est de bon ton de vous souhaiter le bon - jour ...

Je suis admirative devant toutes les références que vous citez ici à la mémoire de Marsha P Johnson et Sylvia Rivera.  super  super  super

J'avais cité ces derniers jours l'affiche de Google  concernant la célébration des 50 ans d'histoire du mouvement pour les droits LGBTQ dans le petit salon.

Il existe en fait un "living monument" baptisé StoneWall Forever qui retrace ces 50 années de combat.
Il est accessible ici pour celles qui ne l'ont pas encore visité : https://stonewallforever.org/

Et comme me l'a fait justement remarqué Béatrice, pour celles qui ont un peu de mal avec la langue de Shakespeare on peut s'aider avec Google Traduction qui fournit une transcription assez fidèle du texte original.

Par contre pour les vidéos, il vaut mieux s'accrocher ...  comen?

Bonne journée à toutes et gros bisous, moi je file me coucher  koukou

Lyanh
Lyanh
Lyanh

Messages : 581
Date d'inscription : 24/12/2012
Age : 63
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Sophie MAJORETTE le Jeu 6 Juin 2019 - 8:56

Très intéressant, ce monument vivant. merci Lyanh.
Je suis admirative du courage de ces personnes qui se sont battues et qui se battent pour la cause LGBTQ... Je n'ai pas vraiment cette âme de militante ; je suis sûre qu'elles permettent, patiemment, pas à pas petit à petit, que nous soyons de de mieux en mieux acceptées. Je me dis que, quand j'ose me promener dans ma petite ville de province, si je ne suis pas importunée, si je ne provoque pas de rejet, c'est que, malgré tout, les mentalités ont évoluées et que c'est certainement dû à ce long combat obstiné de ces personnes.... Je leur en suis reconnaissante, sincèrement...
Sophie MAJORETTE
Sophie MAJORETTE

Messages : 1793
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 60
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  jacqueline Rose le Jeu 6 Juin 2019 - 9:10

Bonjour et merci pour ce lien Lyanh bizou
jacqueline Rose
jacqueline Rose

Messages : 2248
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 74
Localisation : Chatillon en Bazois (58)

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Lyanh le Jeu 6 Juin 2019 - 14:02

Hello,

Je n'avais pas je l'avoue, connaissance de ce long combat mené aux USA pour la cause Transgenre.
Les États Unis seront toujours à mes yeux un paradoxe géant.
D'ailleurs, le sujet ouvert par Chloé sur son périple américain en témoigne largement.

Nous avons beaucoup à apprendre de ces luttes portées par nos consœurs américaines même si parfois elles frisent un peu la marge.

Si les choses bougent un peu chez nous depuis quelque temps il faudra encore attendre avant d'obtenir une vraie reconnaissance sociale.

Ne pas lâcher, ne pas se résigner et si l'on se sent faiblir, s'appuyer sur la force des autres ...

Bises.

Lyanh
Lyanh
Lyanh

Messages : 581
Date d'inscription : 24/12/2012
Age : 63
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

USA Monument pour femme transgenre  Empty Re: USA Monument pour femme transgenre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum