et avec vos épouses, comment ça se passe?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Béatrice le Ven 17 Aoû 2018 - 13:37

..

a défaut d un groupe de parole, un thérapeute peu te permettre de t exprimer et de mettre des mots sur ce que tu ressens

il ne t apportera aucunes certitudes, mais te feras t interroger positivement sur tes aspirations



Béatrice

Messages : 4253
Date d'inscription : 25/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Sophie MAJORETTE le Ven 17 Aoû 2018 - 14:33

Alors je vais peut-être consulter finalement...
Mais quel "psy"? Psychologue? Psychothérapeute? Psychiatre? Sexologue? Homme? Femme?
Un "spécialiste" du travestissement?
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 357
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Michelle m le Ven 17 Aoû 2018 - 20:05

La ou les transidentité même au stade du travestisme ne sont pas une maladie psychiatrique , toutes les trans que j'ai rencontré dans des groupes de paroles ou autres on surtout un besoin énorme de parler , et de se rassurer sur elle même , à un tel point qu'avec certaine il n'y à rien d'autre à faire que de les écouter:rir2: , un ou une proche , un(e) ami(e) , peut jouer ce rôle d'écoutant , moi même qui suis naturellement quelqu'un qui écoute plus qu'il ne parle me retrouve bien souvent dans cette situation rir3 ,

Les groupes de paroles servent à échanger les expériences , et par exemple à avoir les conseils des autres pour savoir comment aborder un coming out délicat !

Les repas ABC s'est aussi de trés bon moment de convivialité , aprés il y à des psychothérapeutes qui connaissent trés bien la question trans , il s'agit la plutôt de soutien psychologique et de conseil plutôt que de pshychothérapie , j'en connais un trés bon à Brest , mais cela fait loin de chez toi ! je pense que si tu trouve un groupe de paroles dans ta région tu pourra avoir quelques bonnes adresses .

Bizz Michelle
avatar
Michelle m

Messages : 2857
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Sophie MAJORETTE le Ven 17 Aoû 2018 - 22:37

Bonsoir Michelle et encore une fois merci pour tes conseils.... Je conçois bien que tu sois perçue par les copines TV comme une amie précieuse.
ABC doit être une association à statut national? Je vais regarder ça sur le Net et chercher le groupe de paroles le plus proche ( Brest, bien que situé dans une magnifique région, est effectivement un peu trop loin de chez moi...)
Bise à toutes
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 357
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Lilas Mauve le Ven 17 Aoû 2018 - 23:16

Avec un peu de retard, ma situation.
Je vis ma féminité en secret de ma famille de mes amis et de mon entourage professionnel.

Sont au courant mon esthéticienne et ses collègues, ma vendeuse de prêt à porter préférée et quelques vendeuses ou je me suis annoncée.

Pour l'instant je souhaite poursuivre ma vie féminine en secret mais je suis tentée pour faire des rencontres et vivre plus souvent en femme. J'ai besoin d'échange et de rendre ma féminité plus réelle. Ça viendra surement même si mon agenda professionnel ne me laisse pas beaucoup de temps.
Je recherche aussi une certaine sécurité pour vivre ma féminité...éviter d'être reconnue. Je suis donc très prudente.
C'est pourquoi aussi j'aime me retrouver parmi vous...c'est une aide précieuse.

Bises à vous toutes bizou
avatar
Lilas Mauve

Messages : 394
Date d'inscription : 30/10/2017
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  chantal92 le Sam 18 Aoû 2018 - 0:04

Je crois qu'il faut distinguer entre mener une double vie et mener une vie double ; si votre féminité est une apparition ponctuelle et occasionnelle, alors mieux vaut pour vous séparer clairement les choses et préférer la "clandestinité" au coming out. Vous en souffrirez un peu, vous aurez parfois envie de vous exprimer totalement à découvert, mais les dommages collatéraux risquent alors d'être bien plus douloureux que la contrainte de la dissimulation. Par contre, si vous êtes constamment "aux prises" avec votre féminité, n'hésitez pas à la considérer comme une composante inaliénable de votre vie, comme un "plus" et non comme une tare, et accordez vous le plus possible de temps "femme" , exprimez vous entièrement dans une vie double, quitte à devoir peu à peu vous révéler entièrement : mais sachez que lorsque vous serez sur cette voie les choses vous apparaîtront paradoxalement comme plus faciles parce que plus "naturelles", et par voie de conséquence plus admissibles pour vos diverses relations.
Je laisse de côté le passage au full time qui est, plus que la réalisation sur le long terme d'un "désir", une véritable obligation de vie, un peu comme une" vocation" sur le plan religieux.
Le psy ne devrait être consulté que comme dernier recours à mon sens, le dialogue avec des consoeurs est infiniment plus productif (mon expérience personnelle, je vous en dirais plus une autre fois)
avatar
chantal92

Messages : 827
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Sophie MAJORETTE le Sam 18 Aoû 2018 - 6:22

chantal92 a écrit:Je crois qu'il faut distinguer entre mener une double vie et mener une vie double ; .../...
Le psy ne devrait être consulté que comme dernier recours à mon sens, le dialogue avec des consœurs est infiniment plus productif (mon expérience personnelle, je vous en dirais plus une autre fois)  
Bonjour Chantal et bonjour à toutes,
Très intéressante, Chantal, ton analyse vie double/double vie. Je suis actuellement dans une période " double vie". Mais, comme je n'arrête pas de progresser, je me demande s'il n'est pas inéluctable d'aller vers la vie double puis, au final, vers le full time?...
Par ailleurs, je serai très intéressée par connaître tes expériences personnelles de dialogue avec les consœurs...
Bise
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 357
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Pascale domena le Lun 20 Aoû 2018 - 5:51

Bonjour
Je ne sais pas si vous avez lu ce que j'ai écrit outre le faite que ma femme n'accepte pas que je devienne une femme il y a une chose qui m'effraie bien plus si nous venions à nous séparer c'est le faite de rester SEULE
Peut-être que je suis débile d'avoir la trouille
une opération de féminisation du visage de la poitrine ne m'effraie pas bien au contraire c'est plus que nécessaire et je le souhaite ardemment
ma voix est grave mais j'ai déjà discuté habiller en femme avec des gens qui me connaissent et au premier abord on reconnaît pas
j'étais dans un restaurant où nous avions l'habitude de nous  faire servir par une serveuse je suis venu en femme sans  la mienne elle m'a installé comme toute cliente a pris ma commande et quand plus tard je lui ai posé des questions précises personnel elle m'a regardé fixement et la m'a reconnu elle m'a d'ailleurs pris en photo sur le moindre souci
nous avons discuté abattons rompu et de par mon comportement avec ma femme elle savait que j'avais un côté féminin très important  et n'a pas du tout été surprise de retrouver avec une jupe
je ne sais pas si c'est l'endroit pour en parler mais ça le fait de te retrouver seule et d'avoir tout à recréer tout son monde complet ça ça me fait peur bezou
avatar
Pascale domena

Messages : 130
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 60
Localisation : Meaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Michelle m le Lun 20 Aoû 2018 - 17:17

Pour te répondre sur le sujet de la solitude , les transidentitaires que je connais on toutes eu ou on toujours des moments de solitude , apparemment surtout au moment de l'annonce , aprés la période de sidération de l'entourage vient la compréhension et en général cela va mieux , perso j'ai constaté une mise à distance de certains(e) mais je me suis fait depuis d'autres amies que je n'aurais peut être et surement pas rencontré autrement, pour moi du coté relationnel le bilan est positif , faire partie de deux associations m'a indéniablement aidé .

Les autres trans que je connais on fait la même chose c'est à dire qu'elles ont rompus avec certains et se sont fait avec d'autres de nouvelles relations , et aussi en conservant une bonne partie des relations antérieures et avec leurs famille ,avec leurs enfants en particulier .

Pour ce qui est de trouver un ou une nouvelle compagne ou compagnon , j'en connais deux qui on trouver une cisgenre ,ce que j'observe depuis que je fréquente ce milieu ce sont des couples de trans , 2 MTF, 2 FTM, ou alors un FTM et MTF , il semble que se soit une tendance assez répandu , cela veut dire que c'est sans doute nettement plus difficile de rencontrer des hommes ou des femmes cisgenres .

Clairement en commençant un parcours trans il y à un risque de solitude mais ce n'est pas une fatalité bien au contraire et il y a aussi beaucoup de personnes non trans qui vivent seules , la vieillesse , la maladie et le handicap sont des facteurs de solitude bien plus important que la transidentité .

On peut aussi dire que le fait de devenir une personne plus épanouie, plus sociable et intérressante permet bien souvent de se faire plus d'amis(e) et peut être de rencontrer la bonne personne .

Bizz Michelle
avatar
Michelle m

Messages : 2857
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  ClaireL le Ven 24 Aoû 2018 - 9:05

Que ne puis-je te conseiller de consulter un psy, peu importe sa spécialité, l'essentiel étant que tu te sentes bien avec lui-elle. Ne pas hésiter à en changer après 1 ou 2 séances si le feeling n'y est pas.
Pour trouver des professionnels sur ta région, et pas que des psys, rien de mieux que contacter les associations (il y en a au moins sur Bordeaux mais je n'ai plus les noms) mais aussi utiliser https://bddtrans.fr/psy/.

Quant à l'implication de sa conjointe, la probabilité de refus est élevée. Peut-être faut-il lui proposer une séance en couple avec le-la psy une fois qu'il-elle te connaît bien.
avatar
ClaireL

Messages : 139
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Sophie MAJORETTE le Ven 24 Aoû 2018 - 10:09

Bonjour Claire et bonjour à toute,
Claire, merci pour ton post. Je vais suivre ton conseils et visiter ce site. Je ne suis pas encore décidée à consulter un(e) psy mais c'est certainement utile?.. Si je le fais, je préfèrerais une nana ayant déjà rencontrer des filles comme nous. J'aurais envie d'y aller en fille....
Bonne journée à toutes, bise.
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 357
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Béatrice le Ven 24 Aoû 2018 - 11:18

Sophie MAJORETTE a écrit:Bonjour Claire et bonjour à toute,
Claire, merci pour ton post. Je vais suivre ton conseils et visiter ce site. Je ne suis pas encore décidée à consulter un(e) psy mais c'est certainement utile?.. Si je le fais, je préfèrerais une nana ayant déjà rencontrer des filles comme nous. J'aurais envie d'y aller en fille....
Bonne journée à toutes, bise.

je ne penses pas que choisir un psy pratiquant deja des consultation avec des trans changera quelque chose - voir même au contraire

je pense que par contre choisir une femme plutôt qu'un homme répond plus a un besoin d e complicité ou de reconnaissance que le (la) psy ne t apportera pas si il fait vraiment son boulot
son travail n est pas de t encourager, de te décourager ou de te juger mais plus simplement de t aider a TE comprendre

rien ne t interdit d y aller en fille que ce soit un homme ou une femme

l intérêt est de consulter un vrai "médecin" et pas un charlatan s instituant psy comme il y en a trop
avatar
Béatrice

Messages : 4253
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Sophie MAJORETTE le Ven 24 Aoû 2018 - 13:37

Merci à toutes pour vos commentaires, conseils et analyses.
C'est vrai que je ressens plus un besoin de reconnaissance, de proximité qu'une nécessité de mieux me comprendre, mieux me connaitre (j'imaginais même la possibilité de rencontrer une psy trans...).
Merci aussi à celles qui m'ont fait part de leur expérience avec un psy. Je suis toujours preneuse de connaître d'autres expériences, de savoir ce qu'une consultation psy a pu apporter à celles d'entre nous qui ont éprouvé le besoin de consulter.
Bise
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 357
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  chantal92 le Ven 24 Aoû 2018 - 18:54

Sophie, si tu as envie d'aller en fille chez ton psy, sois sûre que rien ne s'y opposera ! Et si tu remontes en arrière sur ce site (un an environ) tu trouveras des selfies pris par l'une d'entre nous.....dans la salle d'attente de son psy.
avatar
chantal92

Messages : 827
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  ClaireL le Ven 24 Aoû 2018 - 19:17

Au début de mon parcours, gênée par ce que je devais raconter au psy, j'aurais aimé consulter une femme. Mais, rassure-toi, à moins de tomber sur un psy anti-LGBT, ton genre n'a d'importance que pour l'analyse, et non dans leur regard personnel ou bien cela ne se ressent pas. Vas-y au féminin ou masculin : compte sur ton envie du jour. Il m'est arrivé d'aller au masculin car j'avais envie d'évoquer un sujet pour lequel je me sentais plus à l'aise ainsi.

Si ta féminisation se confirme dans les mois à venir, tu atteindras peut-être un stade où tu auras envie de dire à tout le monde que tu es une femme. Cela m'est arrivé au printemps. La question qui te travaille ces jours-ci n'a alors plus lieu d'être ...
avatar
ClaireL

Messages : 139
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  jacqueline Rose le Ven 24 Aoû 2018 - 20:40

Effectivement si tu es femme dans ta tête et que c est bien ancré , tu n a plus besoin de consulter .
Il faut savoir juste faire son auto-critique sois même
avatar
jacqueline Rose

Messages : 1733
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 73
Localisation : (F) Chatillon en Bazois(58) / (B) Sambreville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Sophie MAJORETTE le Ven 24 Aoû 2018 - 23:01

Bonsoir à toutes
Et un grand merci à celles qui prennent le temps de me faire part de leurs conseils, de leurs vécus.
Effectivement, j'hésite encore beaucoup et ne sais toujours pas quelle décision prendre...
Consulter devrait certainement m'aider à mieux vivre ma féminité? Mais voir un psy, n'est-ce pas admettre que je suis malade,anormale? Si je consulte, qui? Et toujours la même question : pourquoi?
Un jour, je suis déterminée à consulter, le lendemain, c'est non.... On dit (surtout les machistes en fait...) : "Souvent, femme varie". Ma valse-hésitation doit donc être la preuve que je suis vraiment une nana, non?
Bon, j'ai quand même une certitude : il faudra bien que j'arrête de vous gonfler toutes avec mes questionnements incessants...
Bise à vous toutes
Sophie
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 357
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Michelle m le Sam 25 Aoû 2018 - 11:33

De toutes façons , Sophie , une rdv chez un ou une psy ne t'engage à rien ! vas y habillée comme tu le sent mais je pense qu'il vaut mieux consulter quelqu'un de bien au courant de la question trans .


Bizz
avatar
Michelle m

Messages : 2857
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

pour moi tout se passe (à peu près) bien

Message  caroleh le Jeu 30 Aoû 2018 - 22:44

bonsoir,
il y a bien longtemps que je ne suis pas intervenue.
J'ai une épouse d'un second mariage et avant même notre union, je lui ai expliqué mon côté féminin en lui précisant que je ne pouvais vivre sans et que si cela était trop "lourd" pour elle, je le comprendrai.
Il me semble que l'on ne peut être heureuse si on doit totalement se dissimuler et ne pas vivre sa féminité.
J'ai deux enfants qui elles ne savent rien et surtout n'accepteraient même pas l'idée car j'ai essayé d'aborder le sujet. Je suis persuadée qu'elles se doutent de quelque chose car je prends des hormones depuis près de 3 ans maintenant et certaines formes ne peuvent plus être cachées. Je suis féminine d'apparence par ma coupe de cheveux, je suis épilée, les oreilles percées, maquillée mais toujours très discrètement et ma féminité du visage s'est amplifiée depuis que j'ai commencé l'épilation du visage. J'ai la voix naturellement assez aiguë et suis petite (1m67) mais malheureusement, la forme de mon visage reste masculine et j'ai une carrure qui elle ne peut être modifiée. Pourtant on me dit quasiment toujours madame dans les commerces ou ailleurs. Le plus difficile, et je suis pleinement en accord avec ce que j'ai lu plus haut, est d'être féminine dans tout ce que nous faisons et malgré les années, je n'y suis pas encore.
On fait les magasins avec mon épouse, elle me donne son avis sur mes essayages et parfois même arrive avec un petit vêtement. Je suis toujours vêtue en femme, je n'ai quasiment plus de vêtements d'homme, mais mon épouse a du mal à m'accepter en jupe ou en robe avec elle au bras ou en ville donc je respecte sa gène et je suis rarement en jupe et en robe.
Je déménage dans l’Aude en fin d'année, une nouvelle vie s'ouvre à moi avec un nouvel environnement et je vais continuer ma vie actuelle peut être davantage en robe ou en jupe mais cela n'est pas à mon sens la priorité. Ma priorité est d'être Carole au bras de mon épouse en tous lieux et dans la joie et le bonheur.

Merci de m'avoir lue

Bises bizou
Carole

caroleh

Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Michelle m le Jeu 30 Aoû 2018 - 23:32

Bonjour , tu a fait une bonne partie du chemin vers ta féminité , apparemment il te manque encore la petite touche qui fera que tu sera complètement considérée comme une cisgenre et que ton épouse se sentira à l'aise avec toi même habillée en jupe .


Bonne continuation , bizz
avatar
Michelle m

Messages : 2857
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  caroleh le Ven 31 Aoû 2018 - 0:05

Michelle m a écrit:Bonjour , tu a fait une bonne partie du chemin vers ta féminité , apparemment il te manque encore la petite touche qui fera que tu sera complètement considérée comme une cisgenre et que ton épouse se sentira à l'aise avec toi même habillée en jupe .


Bonne continuation  , bizz

merci Michelle,
oui cette petite touche reste un travail de longue haleine....Je ne pense pas que le terme cisgenre soit vraiment adapté mais peu importe.
Pour les vêtements peu importe la manière dont on est vêtue, l'important est ce que nous sommes au fond de nous. Pour ma part je le sais, je suis définitivement une femme et Dame nature m'a fait naître dans un corps qui n'aurait pas dû être celui-là.

Bises
bezou

caroleh

Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

psy

Message  Julie__g le Ven 31 Aoû 2018 - 11:10

Coucou demoiselles,

Le psy n'est pas forcément là pour soigner. Il a plusieurs facettes comme le cristal ! rir
Il peut être soignant, témoin, confident....

Il est là pour aider à vivre le mieux possible et à se débarrasser de ce qui fait, dans l'esprit, obstacle à cette vie.
Le feeling est très important.

Bisous
Julie bezou
avatar
Julie__g

Messages : 70
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 62
Localisation : Entre Nîmes et Avignon non loin de Arles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Béatrice le Ven 31 Aoû 2018 - 11:27

Julie__g a écrit:Coucou demoiselles,

Le psy n'est pas forcément là pour soigner. Il a plusieurs facettes comme le cristal ! rir
Il peut être soignant, témoin, confident....

Il est là pour aider à vivre le mieux possible et à se débarrasser de ce qui fait, dans l'esprit, obstacle à cette vie.
Le feeling est très important.

Bisous
Julie bezou

on ne peut pas mieux dire !!!! aff aff
avatar
Béatrice

Messages : 4253
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Stephanie Dupont le Mer 17 Oct 2018 - 11:39

Ma remarque sur la question des faux ongles m'incite à revenir sur le sujet "et avec vos épouses, comment ça se passe". Tout d'abord je pense qu'il faut aller plus loin que l'épouse, mais penser famille, voire même au delà, car on lit de nombreuses histoires douloureuses dans les contributions, qui peuvent aller bien au delà d'un simple divorce, je lis que plusieurs d'entre nous sont également en conflit avec leurs propres enfants, j'ai également plusieurs amies qui se sont fait renier par les leurs, je pense que c'est certainement la plus terrible des issues.
Dans tous les cas je recommande d'avancer avec la plus extrême des précautions, imaginons par exemple que vous fassiez votre coming out à votre épouse et qu'elle réagisse en mode "fureur" en dévoilant sans la moindre réflexion de sa part cette information à votre entourage . . . . . toute une vie peut être ruinée en quelques instants . . .
Dans mon cas et au départ, je suis partie avec un handicap terrible, ma compagne était totalement allergique au 3eme sexe et au monde LGBT, tant pour sa culture, son éducation que sa religion . . . un jour elle est tombée sur un CD mal rangé, j'ai eu droit à une crise mémorable, l'info a été partiellement divulguée au sein de ma famille, et je m'en suis sortie avec un ultimatum, si je ne rentrais pas dans le droit chemin elle me quittait et se vengeait en ruinant ma réputation : famille, travail, amis, enfants . . . .
Pour ma part et je l'ai dit par ailleurs, je pense que ce que nous sommes aujourd'hui résulte d'une éducation, d'une culture, et surtout du processus de nos expériences qui fait évoluer aujourd'hui ce que nous pouvions penser et être hier . . . comme on dit il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis . . .
J'ai donc abordé la question sous un angle assez méthodologique, qui comportait essentiellement 2 aspects : travailler ma compagne pour la faire évoluer, et faire évoluer aussi ma sensibilité à mon environnement . . . par exemple pour le travail, j'ai réussi à me faire proposer une situation de préretraite qui revient à éliminer tous les risques du côté professionnel . . . tout en donnant bien davantage de liberté à Stéphanie . . . Si j'avais été plus jeune, je pense que j'aurais pu changer de société . . .
J'ai également beaucoup travaillé du côté de mes gamins, à la fois en les testant et en essayant d'ouvrir leurs esprits, pas facile car ils ont leur vie à la maison et aussi une vie sociale dans leur milieu étudiant, ils ont également leur propre système de contraintes . . . J'ai également écarté progressivement ma compagne de mes relations avec mes "vrais amis historiques" . . .
Tout ça a duré plus de 5 ans, mais un beau jour j'ai jugé que le moment était venu, c'est Stéphanie qui a accueilli ma compagne à son retour à la maison en lui expliquant que dorénavant ce serait comme ça et pas autrement . . . et au bout du compte malgré une crise terrible qui a duré quelques jours ça s'est plutôt bien passé, j'ai même pu progressivement avancer sur quelques progrès avec son acceptation comme voyager en filles ensemble, elle a même été plutot enthousiaste dès le départ à l'idée d'aller écumer ensemble les rayons nanas dans les boutiques de mode, elle y trouve évidemment son compte quand je passe ma carte bleue pour régler l'ensemble de nos achats . . . et c'était quand même plus simple de pouvoir commencer à ranger officiellement les nippes et chaussures de Stéphanie dans les armoires de la maison . . .
Je suis également allée un jour la chercher en fille à Orly, elle a failli avoir une attaque et a fait la gueule pendant 20 mn, mais elle a fini par en rigoler . . .
Et puis aujourd'hui je continue d'avancer, pas à pas bien sûr, Rome ne s'est pas faite en un jour . . . Récemment nous sommes sorties pour la première fois entre filles, elle était extrêmement mal à l'aise et ce fut un apres midi terrible, mais la prochaine fois ça ne pourra pas être pire (donc ce sera forcément mieux, lol)
En ce qui concerne mes gamins, je commence à être rassurée, ils me voient souvent porter des vêtements efféminés, ils n'aiment pas trop mais acceptent tant que je ne dépasse pas des limites raisonnables, j'ai par exemple le droit de porter des talons à la maison ou dans la rue tant que ce n'est pas trop féminin ou drag-queen . . je les ai convaincus (et c'est vrai) qu'en portant des talons on modifiait sa posture et les points de contact de nos vertèbres, pour ma part je sors des talons des que je sens venir la moindre lombalgie ou la moindre sciatique, je peux vous garantir que l'effet est miraculeux . . Devant leurs copains j'évite cependant soigneusement de les mettre en porte à faux . . .
Voilà donc mon message, c'est tout à fait possible de faire un coming-out soft et progressif, mais il faut faire extrêmement attention car le moindre faux pas peut être catastrophique, et il faut s'attendre à de multiples points durs et autres crises, et surtout avoir conscience que ça ne peut pas se faire en une seule journée . . . et surtout avancer en permanence sans jamais reculer, en évitant l'exces d'impatience, et en testant en permanence également . . . en utilisant pour ce faire la moindre des occasions qui peut se présenter . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 74
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Valeria le Mer 17 Oct 2018 - 17:48

Stephanie Dupont a écrit:Ma remarque sur la question des faux ongles m'incite à revenir sur le sujet "et avec vos épouses, comment ça se passe". Tout d'abord je pense qu'il faut aller plus loin que l'épouse, mais penser famille, voire même au delà,  car on lit de nombreuses histoires douloureuses dans les contributions, qui peuvent aller bien au delà d'un simple divorce, je lis que plusieurs d'entre nous sont également en conflit avec leurs propres enfants, j'ai également plusieurs amies qui se sont fait renier par les leurs, je pense que  c'est certainement la plus terrible des issues.
Dans tous les cas je recommande d'avancer avec la plus extrême des précautions, imaginons par exemple que vous fassiez votre coming out à votre épouse et qu'elle réagisse en mode "fureur" en dévoilant sans la moindre réflexion de sa part cette information à votre entourage . . . . . toute une vie peut être ruinée en quelques instants . . .
Dans mon cas et au départ, je suis partie avec un handicap terrible, ma compagne était totalement allergique au 3eme sexe et au monde LGBT, tant pour sa culture, son éducation que sa religion . . . un jour elle est tombée sur un CD mal rangé, j'ai eu droit à une crise mémorable, l'info a été partiellement divulguée au sein de ma famille, et je m'en suis sortie avec un ultimatum, si je ne rentrais pas dans le droit chemin elle me quittait et se vengeait en ruinant  ma réputation : famille, travail, amis, enfants  . . . .
Pour ma part et je l'ai dit par ailleurs, je pense que ce que nous sommes aujourd'hui résulte d'une éducation, d'une culture, et surtout du processus de nos expériences qui fait évoluer aujourd'hui ce que nous pouvions penser et être hier . . . comme on dit il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis . . .
J'ai donc abordé la question sous un angle assez méthodologique, qui comportait essentiellement 2 aspects : travailler ma compagne pour la faire évoluer, et faire évoluer aussi ma sensibilité à mon environnement . . . par exemple pour le travail, j'ai réussi à me faire proposer une situation de préretraite qui revient à éliminer tous les risques du côté professionnel . . . tout en donnant bien davantage de liberté à Stéphanie . . . Si j'avais été plus jeune, je pense que j'aurais pu changer de société . . .
J'ai également beaucoup travaillé du côté de mes gamins, à la fois en les testant et en essayant d'ouvrir leurs esprits, pas facile car ils ont leur vie à la maison et aussi une vie sociale dans leur milieu étudiant, ils ont également leur propre système de contraintes . . . J'ai également écarté progressivement ma compagne de mes relations avec mes "vrais amis historiques" . . .
Tout ça a duré plus de 5 ans, mais un beau jour j'ai jugé que le moment était venu, c'est Stéphanie qui a accueilli ma compagne à son retour à la maison en lui expliquant que dorénavant ce serait comme ça et pas autrement . . . et au bout du compte malgré une crise terrible qui a duré quelques jours ça s'est plutôt bien passé, j'ai même pu progressivement avancer sur quelques progrès avec son acceptation comme voyager en filles ensemble, elle a même été plutot enthousiaste dès le départ à l'idée d'aller écumer ensemble les rayons nanas dans les boutiques de mode, elle y trouve évidemment son compte quand je passe ma carte bleue pour régler l'ensemble de nos achats . . . et c'était quand même plus simple de pouvoir commencer à ranger officiellement les nippes et chaussures de Stéphanie dans les armoires de la maison . . .
Je suis également allée un jour la chercher en fille à Orly, elle a failli avoir une attaque et a fait la gueule pendant 20 mn, mais elle a fini par en rigoler . . .
Et puis aujourd'hui je continue d'avancer, pas à pas bien sûr, Rome ne s'est pas faite en un jour . . . Récemment nous sommes sorties pour la première fois entre filles, elle était extrêmement mal à l'aise et ce fut un apres midi terrible, mais la prochaine fois ça ne pourra pas être pire (donc ce sera forcément mieux, lol)
En ce qui concerne mes gamins, je commence à être rassurée, ils me voient souvent porter des vêtements efféminés, ils n'aiment pas trop mais acceptent tant que je ne dépasse pas des limites raisonnables, j'ai par exemple le droit de porter des talons à la maison ou dans la rue tant que ce n'est pas trop féminin ou drag-queen . . je les ai convaincus (et c'est vrai) qu'en portant des talons on modifiait sa posture et les points de contact de nos vertèbres, pour ma part je sors des talons des que je sens venir la moindre lombalgie ou la moindre sciatique, je peux vous garantir que l'effet est miraculeux . . Devant leurs copains j'évite cependant soigneusement de les mettre en porte à faux . . .
Voilà donc mon message, c'est tout à fait possible de faire un coming-out soft et progressif, mais il faut faire extrêmement attention car le moindre faux pas peut être catastrophique, et il faut s'attendre à de multiples points durs et autres crises, et surtout avoir conscience que ça ne peut pas se faire en une seule journée . . . et surtout avancer en permanence sans jamais reculer, en évitant l'exces d'impatience, et en testant en permanence également . . . en utilisant pour ce faire la moindre des occasions qui peut se présenter . .

existe t-il une recette universelle , pour faire comprendre le coming out , aupres de son epouse , ou ds un cadre  familial ?

ça depend des niveaux  de travestisme  ,  des envies d'evolutions ,  de chacunes   .

           la realité de l'une ,n'est pas forcement la situation d'une autre .

Valeria

Messages : 6
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 62
Localisation : chez moi..

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  chantal92 le Mer 17 Oct 2018 - 23:41

Une évidence : plus le coming out se fait tôt , mieux cela vaut; avant d'avoir des enfants notamment. Ou bien cela casse - et alors mieux vaut se séparer ; ou bien cela passe, et alors vous aurez une belle vie et un couple solide. J'ai moi-même fait mon coming out six mois après mon mariage (à 24 ans) et c'est passé très facilement, sans doute parce que l'on était encore dans la période de "découverte" et d'amour intense, qui vous fait accepter bien des choses....Par contre, si votre compagne vous a connu pendant 30 ans sous une forme uniquement masculine, là on peut comprendre qu'elle ait du mal à accepter votre identité bis. Il faut alors beaucoup de doigté et de patience, comme le relate Stéphanie.
avatar
chantal92

Messages : 827
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et avec vos épouses, comment ça se passe?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum