Sur notre féminité

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Mer 5 Déc 2018 - 15:48

Fort bien dit, Morgane, et tu as bien raison de rappeler que si on va les chercher n'importe où, il ne faut pas s'étonner de trouver n'importe quoi . . . Nous avons parfois (souvent ?) une part de responsabilité dans nos malheurs . . . enfin facile à dire, si on va au bout du raisonnement il ne resterait que le couvent, lol.
Je crois pour ma part qu'il faut surtout arriver à mieux maîtriser nos enthousiasmes et nos envies de rattraper toutes ces émotions perdues avant qu'on décide de se lancer . . . apprendre à s'amuser tout en restant des filles sérieuses, responsables, et respectables . . . encore un sacré défi . . .

Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Mer 5 Déc 2018 - 17:22

Stephanie Dupont a écrit:Tout en restant des filles sérieuses, responsables, et respectables . . . encore un sacré défi . . .
Euh oui, là tu mets la barre un peu haut. Il ne s'agit pas de les faire partir en courant, non plus. Ce sont des hommes, je te rappelle  rir

Alors. Pour les débutantes et les hésitantes. THE mode d'emploi :

Interrogation écrite lundi matin! ^^
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Michelle m le Mer 5 Déc 2018 - 20:32

J'apporte ma modeste contribution au sujet et je parlerais de certains hommes qui nous abordent dans la rue , d'abord c'est le tutoiement , jamais vu ce type je ne me souviens pas que nous ayons garder les vaches ensemble mais il se permet de me tutoyer ensuite il me demande si je reçois chez moi niman , la il me prends carrément pour une prostituée ! d'autre sont persuadé de me reconnaitre pour m'avoir rencontrée je ne sais ou , un autre en état d'ivresse me dévisage pour me dire "t'es un mec ! je préfère ne pas répondre car si je lui dit " t'est un con "je risque de prendre une baffe qui va me dévisser la tête ! il y a ceux qui vous emboitent le pas et vous dépassent pour voir quelle tête vous avez , il y a ceux, ceux ceux et encore ceux , enfin bref ! vous me direz que c'est normal c'est des mecs avec la testostérone et tout et tout et surtout la mauvaise éducation qui va avec , avec Christelle mon amie Morlaisienne nous sommes assez réguliérement confrontées a ce type de comportement , on en a même repéré un qui semble t'il s'amuse a nous suivre , oups ! je commence à comprendre ce que subissent les cisgenres dans beaucoup de situations !
avatar
Michelle m

Messages : 2936
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Mer 5 Déc 2018 - 21:22

Michelle m a écrit:J'apporte ma modeste contribution au sujet
Oh ben dis donc. Tu nous dresses un scénario catastrophe comen?
Ces mésaventures et agressions, tu les vis à quelle fréquence ? Ça se passe autour de chez toi ?

Et côté expériences positives ? Aucune ?
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Jeu 6 Déc 2018 - 0:13

Stephanie Dupont a écrit:
Et pour aller encore bien plus loin, on peut même se poser la question de  l'homophobie. Aujourd'hui la tendance est plutôt de traiter les homophobes de sales cons et donc d' encourager une certaine forme d'escalade, qu'en serait il si on les considérait comme des victimes ?

N'empêche que je m'épate (de coings) avec une pertinence que je ne soupçonnais pas dans mes délires, je viens de trouver la réponse par hasard : si on arrive à faire ça on peut même les guérir . . .

Extrait de http://yagg.com/2018/06/29/comment-fonctionne-lhomophobie-au-dela-de-la-haine-comprendre-pour-mieux-la-combattre/#comment-184051
Le psychanalyste Joseph Agostini expliquait sur TÊTU :
« L’homophobie intériorisée se guérit quand la personne vit son rapport à l’homosexualité par elle-même et non pas en étant assujettie au regard de sa famille, de son entourage ou de la société. Et cela passe souvent par un travail sur soi-même. »


Dit autrement, si nous voulons qu'ils se comportent autrement, nos bonshommes, personne ne nous empêche de les "travailler" dans le bon sens pour les aider à voir les choses autrement . . . comme font par ailleurs beaucoup de femmes bios . . .

Maintenant je m'arrête, je vous ai suffisamment polluées avec mes réflexions pataphysiques . . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Jeu 6 Déc 2018 - 1:41

Avalon a écrit:
Michelle m a écrit:J'apporte ma modeste contribution au sujet
Oh ben dis donc. Tu nous dresses un scénario catastrophe comen?
Michelle précise l'ambiance "gardien de vaches", vous ne pouvez pas connaître en RP les ravages de l'alcoolisme et de la cosanguinité cumulés dans nos campagnes profondes, même si par chez moi ça s'est bien calmé, on rencontre encore trop souvent des individus assez inquiétants . . . et pas seulement pour les TG . . . La plupart sont suivis en HP, mais comme il n'y a pas assez de lits et qu'ils se reproduisent, on les retrouve régulièrement dehors en liberté, il faut alors croiser les doigts et prier pour qu'ils n'aient pas oublié de prendre leur traitement, j'ai plusieurs exemples qui m'ont personnellement fait serrer les fesses et où le sang a même coulé, aussi bien ici dans le berry que sur Grenoble où on a aussi eu un scandale retentissant il y a qq années.
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Béatrice le Jeu 6 Déc 2018 - 8:52

Stephanie Dupont a écrit:
Avalon a écrit:
Michelle m a écrit:J'apporte ma modeste contribution au sujet
Oh ben dis donc. Tu nous dresses un scénario catastrophe comen?
Michelle précise l'ambiance "gardien de vaches", vous ne pouvez pas connaître en RP les ravages de l'alcoolisme et de la cosanguinité cumulés dans nos campagnes profondes, même si par chez moi ça s'est bien calmé, on rencontre encore trop souvent des individus assez inquiétants . . . et pas seulement pour les TG . . . La plupart sont suivis en HP, mais comme il n'y a pas assez de lits et qu'ils se reproduisent, on les retrouve régulièrement dehors en liberté, il faut alors croiser les doigts et prier pour qu'ils n'aient pas oublié de prendre leur traitement, j'ai plusieurs exemples qui m'ont personnellement fait serrer les fesses et où le sang a même coulé, aussi bien ici dans le berry que sur Grenoble où on a aussi eu un scandale retentissant il y a qq années.

il faudrait peut être pas trop charger la mule ...
il y a aussi dans nos campagne des gens normaux, tolérant et compréhensif
le récit de Michelle est aussi le reflet de ce que peuvent vivre toutes les femmes dans certains quartiers partout en France - il suffit qu'elles soient en jupe -


avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Jeu 6 Déc 2018 - 9:41

Béatrice a écrit:
Stephanie Dupont a écrit:
Avalon a écrit:

il faudrait peut être pas trop charger la mule ...

A toi de juger, Béatrice, si c'est charger la mule que d'avoir viré un jour un mec complètement allumé de la cour de ma ferme, qui est allé égorger des voisins quelques jours plus tard . . . heureusement (et là aussi c'est un peu l'opposé de la RP) la solidarité a joué et le pire a pu être évité . . .
A Grenoble ce qui est arrivé est encore plus génial, un pauvre gars a été planté en pleine rue et en est mort, et on a réussi à trouver des raisons pour condamner un coupable idéal en la personne du chef du service qui allait prendre sa retraite, alors que l'hôpital spécialisé qui ne disposait d'aucun moyen de filtrage de ses malades dangereux a été totalement relaxé . . .
Et il y a seulement quelques mois, je suis encore tombée sur un mec qui courait nu en zigzaguant sur une route de rase campagne, sa robe de chambre volant au vent au dessus de lui . . . et l'hotesse de l'HP le plus proche dans lequel je me suis arrêté n'en avait visiblement rien à foutre . . . elle ne devait rien avoir su ce sujet dans sa fiche de poste . . .

Heureusement ce n'est pas tous les jours, mais il ne faut pas oublier que ça existe . . . et que ça n'arrive pas forcément que aux autres . . .

Et prouve aussi que dans  nos campagnes on trouve des gens normaux tolerants et compréhensifs . . . et même solidaires !
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Jeu 6 Déc 2018 - 10:05

Stephanie Dupont a écrit:Dit autrement, si nous voulons qu'ils se comportent autrement, nos bonshommes, personne ne nous empêche de les "travailler" dans le bon sens pour les aider à voir les choses autrement . . . comme font par ailleurs beaucoup de femmes bios . . .
Absolument. Communiquer.. C'est la solution ^^
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  chantal92 le Jeu 6 Déc 2018 - 10:16

Stephanie Dupont a écrit:N'empêche que je m'épate (de coings).
Stéphanie, encore une comme celle-là et c'est moi qui vais me retrouver à l'hôpital...  rir


Dernière édition par Michele-Anne le Jeu 6 Déc 2018 - 22:53, édité 1 fois (Raison : Rectification des quotes)
avatar
chantal92

Messages : 966
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Jeu 6 Déc 2018 - 11:02

chantal92 a écrit:
Stéphanie, encore une comme celle-là et c'est moi qui vais me retrouver à l'hôpital...  rir
[/quote]

J'envisage même de faire pire en donnant la recette . . . pour celles qui aimeraient découvrir de nouvelles sensations SM en se faisant éclabousser par une mixture en ébullition dans une bassine qu'il faut remuer en permanence pendant plus de 2 heures . . . mais tout comme les plaisirs SM qu'est ce que c'est bon quand c'est fini . . . ici on doit en faire 15 à 20 kg par an pour plus de 5 Kg par fournée . . . ma préférence à un mélange coing-figue
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Michelle m le Jeu 6 Déc 2018 - 11:34

Béatrice a écrit:
Stephanie Dupont a écrit:
Avalon a écrit:
Michelle m a écrit:J'apporte ma modeste contribution au sujet
Oh ben dis donc. Tu nous dresses un scénario catastrophe comen?
Michelle précise l'ambiance "gardien de vaches", vous ne pouvez pas connaître en RP les ravages de l'alcoolisme et de la cosanguinité cumulés dans nos campagnes profondes, même si par chez moi ça s'est bien calmé, on rencontre encore trop souvent des individus assez inquiétants . . . et pas seulement pour les TG . . . La plupart sont suivis en HP, mais comme il n'y a pas assez de lits et qu'ils se reproduisent, on les retrouve régulièrement dehors en liberté, il faut alors croiser les doigts et prier pour qu'ils n'aient pas oublié de prendre leur traitement, j'ai plusieurs exemples qui m'ont personnellement fait serrer les fesses et où le sang a même coulé, aussi bien ici dans le berry que sur Grenoble où on a aussi eu un scandale retentissant il y a qq années.

il faudrait peut être pas trop charger la mule ...
il y a aussi dans nos campagne des gens normaux, tolérant et compréhensif
le récit de Michelle est aussi le reflet de ce que peuvent vivre toutes les femmes dans certains quartiers partout en France - il suffit qu'elles soient en jupe -


Ce que je raconte c'est du vécu avec un certain type de mec que tout le monde peut croiser dans la rue et partout en France , heureusement ce n'est pas tous les jours et dans ma vie de femme trans je cotoie plein d'hommes bien élevés et attentionné , il n'empêche qu'il y a un vrai problème de politesse  de mauvaise éducation avec une frange non négligeable de la gente masculine et cela n'a rien à voir avec des problémes de consanguinité !
avatar
Michelle m

Messages : 2936
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Jeu 6 Déc 2018 - 22:46

Je fais de l'humour histoire de compenser mais je suis quand même étonnée de lire ça. Autant en région parisienne, ça ne me surprend pas. Il y a circule une faune pour laquelle le savoir vivre et la politesse ne font pas partie des priorités. Mais j'imaginais qu'en province c'était plus viable pour les femmes.
Bon, après nous faisons partie du monde LGBTI. Les choses et les gens ont évolué mais pas forcément tout le monde. Ça augmente nos chances de faire de mauvaises rencontres j'imagine.
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  chantal92 le Ven 7 Déc 2018 - 19:29

Daniela a écrit:Les hommes qui nous apprécient, en général, aiment aussi les femmes biologiques. Nous pourrions penser que c'est notre différence anatomique qui les attire, or, de ma propre expérience, très peu s'y intéressent. De plus, beaucoup vivent en couple, nous ne pouvons donc pas nous considérer comme un 2e choix.
C'est donc bien notre féminité qu'ils recherchent.
Ainsi, je pose la question pour savoir si notre féminité, dans son essence, est différente de celle des femmes cisgenres, ou si étant de même nature, le fait qu'elle passe par un filtre masculin lui confère un charme différent ?

He, Ho les filles ! Puis-je me permettre de rappeler le point départ de la réflexion, tel que l'exposait Daniéla ? Et qu'Avalon a repris, puis moi-même ?
Il s'agissait de savoir en quoi consiste la féminité des transgenres, si elle est de nature spécifique par rapport à celle des cisgenres et où est la différence (présupposée....) Or, je constate que suivant un processus qui n'est pas sans rappeler les "cadavres exquis " chers à André Breton (chaque réponse rebondissant sur la précédente tout en s'en éloignant), on en est arrivé à parler ....de la masculinité, en laissant complètement de côté la question de départ. On peut rattraper la chose par la bande (non, Stéphanie, celle-là tu ne la fais pas) ; les comportements masculins vis-à-vis des transgenres et cisgenres sont-ils très différents ?
1) Si oui, on peut supposer qu'il y a bien deux féminités différentes ; car, dès lors que l'homme s'intéresse à un transgenre et a donc surmonté la barrière du préjugé, la différence de comportement est forcément à chercher ailleurs que dans la transphobie.
2) Si non, on ne peut pas déduire obligatoirement que c'est la même, car il n'y a pas, d'après vous, de comportement univoque de l'homme, ni vis-à-vis des transgenres, ni des cisgenres.
3) Reste une variable d'ajustement : tandis que Daniela est persuadée que la particularité anatomique ne joue pas dans l'attirance, d'autres au contraire estiment que c'est un facteur déterminant (comme l'écrivait Shakespeare : "Tucking or not tucking, that is the question !")
avatar
chantal92

Messages : 966
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Ven 7 Déc 2018 - 20:50

Et bien, si je me réfère à ma petite expérience en la matière (Vous êtes priée de ne pas rire hein), je dirais qu'il nous aiment d'abord comme des femmes. Et ils y tiennent. Plus nous sommes féminines plus ils apprécient. Mais quand on creuse un peu, ils avouent souvent apprécier ce petit quelque chose d'indéfinisable qui nous rendent différentes des femmes cisgenres. Ce n'est pas physiologique mais psychologique. Et donc relationnel. Et émotionnel..
Pour d'autres, c'est notre côté "too much" qu'ils aiment en nous. Ils trouvent les femmes cisgenres un peu fades, voire coincées, à côté de nous (On se demande où ils vont chercher ça ^^)
Le côté "physiologique" peut parfois intervenir mais ça ne me semble pas essentiel. (Je parle du sexe bien-sur) Mais sur ce plan mon expérience est biaisée par le fait que pour moi cet aspect-là ne peux en aucun cas être déterminant. Inexistant c'est encore mieux. J'envoie promener sans détour toute personne qui manifeste un quelconque intérêt à ça !
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Béatrice le Ven 7 Déc 2018 - 21:37

Avalon a écrit:Et bien, si je me réfère à ma petite expérience en la matière (Vous êtes priée de ne pas rire hein), je dirais qu'il nous aiment d'abord comme des femmes. Et ils y tiennent. Plus nous sommes féminines plus ils apprécient. Mais quand on creuse un peu, ils avouent souvent apprécier ce petit quelque chose d'indéfinisable qui nous rendent différentes des femmes cisgenres. Ce n'est pas physiologique mais psychologique. Et donc relationnel. Et émotionnel..


c est en effet les reponses que j ai avec les hommes que je cotoie

Avalon a écrit: Pour d'autres, c'est notre côté "too much" qu'ils aiment en nous. Ils trouvent les femmes cisgenres un peu fades, voire coincées, à côté de nous (On se demande où ils vont chercher ça ^^)

pouff pouff pouff

on pourrait demander a certaine copine a nom de palmipede siff

avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Ven 7 Déc 2018 - 21:51

Béatrice a écrit:pouff  pouff  pouff
on pourrait demander a certaine copine a nom de palmipede   siff
rir3  Oui. Dans le genre, Emma est une référence et elle en fait rêver, des hommes ! Sa dernière sortie c'est quelque chose !
Cette opinion, je l'ai entendu aussi d'une femme cisgenre lors d'une soirée Charly. En gros elle m'a dit "Sortir avec vous c'est pas évident côté style car vous placez toujours la barre très haut"  C'est pas faux..
Bon après, on parle de sortie le soir et pas n'importe où. En journée c'est plus soft. L'idée reste vraie aussi pour un dîner aux chandelles. Moi c'est là où j'en fais le plus. J'adore séduire sans réserve et je ne lésine pas sur les moyens ^^
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Ven 7 Déc 2018 - 22:32

chantal92 a écrit:les comportements masculins vis-à-vis des transgenres et cisgenres sont-ils très différents ?
1) Si oui, on peut supposer  qu'il y a bien deux féminités différentes ; car, dès lors que l'homme s'intéresse à un transgenre et a donc surmonté la barrière du préjugé, la différence de comportement est forcément à chercher ailleurs que dans la transphobie.
2) Si non, on ne peut pas déduire obligatoirement que c'est la même, car il n'y a pas, d'après vous, de comportement univoque de l'homme, ni vis-à-vis des transgenres, ni des cisgenres.
3) Reste une variable d'ajustement : tandis que Daniela est persuadée que la particularité anatomique ne joue pas dans l'attirance, d'autres au contraire estiment que c'est un facteur déterminant (comme l'écrivait Shakespeare : "Tucking or not tucking, that is the question !")

je ne suis pas sure qu'on puisse raisonner comme s'il n'existait qu'un seul modele d'homme ou un seul modele de transgenre . . . comme si on voulait réfléchir sur les relations des transgenres à l'automobile, nous avons vu récemment qu'une juvaquatre n'est pas perçue de la même façon qu'un cabriolet . . . j'ai peur que les réponses soient mutiples
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Ven 7 Déc 2018 - 23:20

Et celle là, c'est volontairement que je la sépare de la précédente, c'est une histoire véridique qui m'est arrivée il y a au moins 30 ans à Vichy, dont nous parlons en ce moment avec Florence . . . à l'époque j'étais mec de chez mec dans ma tête . . .

Un soir je rentrais à mon hotel et je me suis garée devant une maison dans laquelle se passait une boum entre jeunes. En sortant de l'auto j'ai allumé une clope, je me suis fait aussitôt aborder par un jeune qui m'en a demandé une, pas de souci.
Il m'a alors remerciée et a commencé à me raconter sa vie, il faisait beau et il n'était pas si tard que ça, et son histoire n'était pas banale, je suis restée un bon moment à l'écouter et à discuter, on a même dû fumer une ou deux clopes supplémentaires.
Il était gay et faisait partie de la fête qui se déroulait dans la maison, et se faisait un peu suer parmi les hétéros . . . il m'a raconté sa vie, ses histoires, ses emmerdes . . sans qu'il soit question de remettre en cause mes convictions hétéros de l'époque, j'avoue que j'ai passé un moment réellement sympa et intéressant.

Mais à la réflexion, cette histoire aurait pu se passer aussi bien avec une coiffeuse bio qu'avec un VRP en maroquinerie, voire bien sûr une trans, c'était simplement un échange totalement naturel, l'histoire pourrait être à méditer . . . ne faisons nous pas une sorte de complexe par lequel c'est nous mêmes qui nous forçons à nous considérer comme "autre chose" . . . pour moi ce garçon était simplement une personne, je ne voyais rien d'autre

Pour la petite histoire le lendemain matin il m'avait laissé un mot gentil sur le pare brise en me laissant son téléphone . . . j'ai eu du bol d'arriver en premier, nous partagions cette voiture à plusieurs collègues . . . C'est en écoutant "mon légionnaire" chanté par Gainsbourg ce matin dans mon auto que j'ai repensé à cette histoire.

Le "naturel" c'est aussi ce que je pensais ce matin vers 7heures sur une aire d'autoroute en rentrant de Paris lorsqu'un homme que j'ai croisé m'a gratifiée d'un "bonjour" super cordial, m'a-t-il pris pour une bio, m'a-t-il repérée, peu importe finalement, c'était sincère, ça fait un menu plaisir bien agréable pour commencer la journée, c'est l'essentiel, je lui ai bien sûr retourné mon meilleur sourire et le meme souhait
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  chantal92 le Sam 8 Déc 2018 - 0:32

Avalon a écrit:
Le côté "physiologique" peut parfois intervenir mais ça ne me semble pas essentiel. (Je parle du sexe bien-sur) Mais sur ce plan mon expérience est biaisée par le fait que pour moi cet aspect-là ne peux en aucun cas être déterminant. Inexistant c'est encore mieux. J'envoie promener sans détour toute personne qui manifeste un quelconque intérêt à ça !

Euh, là je ne te comprends plus du tout, Avalon. Tu avais déjà écrit que tu ne parlais jamais de sexe "ni ici, ni en privé, ni surtout en réel". Donc, no sex !

Mais à côté de cela tu évoques des dîners aux chandelles où tu" adores séduire sans réserve " et où tu "ne lésines pas sur les moyens". Sans parler des photos explosives que tu nous a gracieusement offertes, en nous invitant à "rêver" (je cite) sur elles.....

Je ne devrais peut-être pas en parler, puisque c'est ton vécu très personnel - mais il me semble que tu inscris volontairement ces confidences dans le débat, et que donc elles rentrent dans le domaine public, si j'ose dire.

Bon, je pense que tu es quelqu'un d'une très grande sensibilité et doté de beaucoup d'esprit, ce qui constitue (à mes yeux en tout cas) l'essentiel de ton charme....mais que tu as une culture du mystérieux, de l'ambigu, de la contradiction même, et certainement du sinueux, de l'allusif et du métaphorique, en un mot, de l'évanescence plus que de la matière ; et si je mentionne cela, c'est uniquement pour le rattacher au débat (qui par ailleurs ne va vraiment pas dans la direction souhaitée au départ) sur la féminité : serai-ce cela ta féminité à toi telle que tu la perçois, et par extension, un (pas "le") modèle de la féminité transgenre ?
avatar
chantal92

Messages : 966
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Sam 8 Déc 2018 - 1:45

chantal92 a écrit:Euh, là je ne te comprends plus du tout, Avalon. Tu avais déjà écrit que tu ne parlais jamais de sexe "ni ici, ni en privé, ni surtout en réel". Donc, no sex !
Il faut traduire par : Pas de drague sur Agora. Virtuelle ou plus. Je ne répond à aucune sollicitation dans ce sens. Il n'y a aucune connexion entre le monde transgenre et ma sexualité.
Chantal92 a écrit:Mais à côté de cela tu évoques des dîners aux chandelles où tu" adores séduire sans réserve " et où tu "ne lésines pas sur les moyens". Sans parler des photos explosives que tu nous a gracieusement offertes, en nous invitant à "rêver" (je cite) sur elles....
J'ai une vie sexuelle ^^. J'imaginais que tu l'avais compris au travers de mes réponses de ci de là. (La partie que tu cites : Par sexe il faut comprendre l'organe. Pas "sexualité")

Quand j'écris dans cet album que tu évoques "Je cherches plutôt à vous faire rêver, et vous donner envie de vous amuser à votre tour." C'est seulement une invitation à faire preuve de fantaisie. Libre à vous ensuite d'en définir le contour. Tu y as d'ailleurs répondu en postant des photos à ton tour et c'était bien ce qu'il fallait comprendre.

Sur Agora, je vous parle de ma vie. Je me livre même parfois à des confidences  intimes afin d'alimenter nos débats, et aussi parce que c'est sympa de raconter ses expériences. Il n'y a rien d'autre à attendre ou comprendre que ça.

Je suis désolée d'avoir entretenu involontairement cette confusion. J'espère que cette fois c'est clair pour tout le monde.
Je répondrai un peu plus tard à la dernière partie de ton texte que je trouve très intéressant. Je voulais juste éclaircir ce point.
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  chantal92 le Sam 8 Déc 2018 - 12:33

Merci, Avalon, pour ta réponse éclairante. J'avais bien compris dès le départ que tu n'étais pas sur ce site (qui n'est d'ailleurs pas fait pour ça !) en quête de rencontres à connotation sexuelle et que ton appel au rêve se plaçait à un niveau généraliste et pas spécifique à ta personne ; mais il me semblait que tes confidences étaient données à titre d'éléments à apporter au débat, en tant que vécu d'une transgenre. Ces éléments me paraissant un peu ambigus, c'est cet éclaircissement que j'attendais - sans avoir aucunement l'intention de t'amener à transformer ce post en "Avalon, mode d'emploi" ...
Mais peux-tu comprendre que dès l'instant où tu ériges ton expérience personnelle en exemple significatif, ce personnel devient exemplaire et ouvre donc matière à débat ?
Je te signale ainsi que lorsque tu écris " Il n'y a aucune connexion entre le monde transgenre et ma sexualité", cette phrase est susceptible de non pas deux, mais trois interprétations différentes et ce aux deux niveaux : du personnel et du général, qui - que cela soit bien clair à mon tour - est celui qui m'intéresse !
Et que ta phrase, que tu le veuilles ou non d'ailleurs, peut être prise comme une des références à ce que représente la transidentité.
De grâce, ne prends pas cela pour une critique , chère Avalon, mais comme le signe de l'intérêt que je porte au débat sur ce que nous sommes, ensemble dont tu es assurément l'un des éléments les plus emblématiques.
avatar
chantal92

Messages : 966
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Béatrice le Sam 8 Déc 2018 - 12:47

chantal92 a écrit:Merci, Avalon, pour ta réponse éclairante. J'avais bien compris dès le départ que tu n'étais pas sur ce site (qui n'est d'ailleurs pas fait pour ça !)



c est clair ...


avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Sam 8 Déc 2018 - 13:20

chantal92 a écrit:transformer ce post en "Avalon, mode d'emploi" ...
J'avoue que parfois, c'est ma vie tout court que j'ai envie de libeller comme ça ^^
chantal92 a écrit:" Il n'y a aucune connexion entre le monde transgenre et ma sexualité". cette phrase est  susceptible de non pas deux, mais trois interprétations différentes et ce aux deux niveaux :  du personnel et du général, qui - que cela soit bien clair à mon tour - est celui qui m'intéresse !
En effet, ça peut se comprendre de plusieurs manières. Je voulais juste dire que je ne suis pas sexuellement attirée par mes consœurs. Mais c'est loin d'être une règle générale. Et je ne voudrais pas que mes fantaisies soient mal interprétées.
Chantal92 a écrit:Bon, je pense que tu es quelqu'un d'une très grande sensibilité et doté de beaucoup d'esprit, ce qui constitue (à mes yeux en tout cas) l'essentiel de ton charme....
C'est ça, dis que je suis moche!   rhaaaa
Chantal92 a écrit:mais que tu as une culture du mystérieux, de l'ambigu, de la contradiction même, et certainement du sinueux, de l'allusif et du métaphorique, en un mot, de l'évanescence plus que de la matière ; et si je mentionne cela, c'est uniquement pour le rattacher au débat (qui par ailleurs ne va vraiment pas dans la direction souhaitée au départ) sur la féminité : serai-ce cela ta féminité à toi telle que tu la perçois, et par extension, un (pas "le") modèle de la féminité transgenre ?
Ah non,je ne crois pas. La fantaisie n'est, je pense, pas genrée. La féminité transgenre c'est de la féminité tout court. On adopte un comportement social en rapport avec une sensibilité intérieure. Ça c'est la base. Après, chacune a ses particularités mais ça ne tient pas fondamentalement au genre. Ce qui me semble spécifique à la transidentité par contre, c'est le cheminement pour y arriver.
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  ClaireL le Sam 8 Déc 2018 - 15:27

Ce fil est destiné à évoquer notre féminité. Je vais le faire dans un deuxième temps.
Cependant, un sujet intéressant est apparu dans les réponses précédentes : comment des hommes nous ressentent-ils versus des femmes cisgenres ? pourquoi certains sont attirés par les femmes transgenres ?
De mon expérience, dans les clubs, une partie des hommes qui nous approchent souhaitent nous rencontrer pour une relation intime, bâclée parce que cela peut leur inspirer du dégoût pour eux-mêmes et qu'ils n'ont que du mépris à notre égard. L'autre partie de ces hommes est ouverte au dialogue. Le plus souvent, ils s'intéressent à notre parcours, font preuve d'empathie, de considération. Sur ce dernier mot, ils ne diffèrent plus des femmes cisgenres qui, pour la grande majorité, éprouvent une admiration pour notre courage.
Notez que, finalement, mes propos s'appliquent bien souvent dans les relations homme – femme usuelles, je veux dire hors de la transidentité. Que reste-t-il alors de spécifique à l'attrait des hommes à notre égard ? Sans doute, notre détermination à vivre notre rêve tandis qu'eux, peut-être, se disent : "et mon rêve, l'ai-je réalisé ? " avec bien souvent une réponse intérieure négative.
avatar
ClaireL

Messages : 168
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  ClaireL le Sam 8 Déc 2018 - 15:29

Pour en revenir à l'expression de la féminité, peut-être devons-nous la caractériser en dehors de la transidentité. Il y a sans doute peu de spécificités dans l'approche d'une femme transgenre si ce n'est, comme cela a déjà été dit, d'exacerber l'expression féminine puisque c'est elle qui motive ce chemin personnel féminin.

Ce qui suit est un schéma très simplificateur, j'en conviens. Il souffre des exceptions et manque de nuances mais a le mérite de rendre les choses très lisibles, j'espère. A minima pour les mammifères, la différence de rôles entre le mâle et la femelle a conduit à doter le mâle d'une qualité de force et la femelle d'une qualité de sensibilité pour être davantage attentive à la progéniture. Cette qualité ne se voyant pas de l'extérieur, que peut faire une femelle pour séduire un mâle quand le mâle dispose de signaux visibles de force ? Pour le genre humain, au fil des temps, la femme a développé des charmes visibles de l'homme en plus de ceux qui lui sont inhérents : ses formes douces.

L'expression de genre induit une différence de ressenti de l'homme à l'égard de la femme et inversement. Si la différence n'était pas ressentie, le genre disparaîtrait, socialement les êtres humains se comporteraient sur un seul mode, seules les différences génitales subsisteraient. Triste perspective. Pour échapper à cela, pour trouver de l'affection auprès d'un-e partenaire, la séduction, consciente ou non, passe par l'expression de genre. Les hommes expriment leur masculinité, les femmes leur féminité. Comment exprimer la féminité ? Les réponses tombent rapidement dans les clichés qui ne sont pas tant que cela des clichés. Pour que la féminité soit rapidement perçue par l'homme (qui, rappelons-le, manque singulièrement de clairvoyance  rir3), il faut que les signes d'expression de genre soient très connus et partagés, d'où les clichés : les vêtements, le maquillage, le comportement d'une "blonde", la voix féminine, la gestuelle, etc. La subtilité vient du fait que les femmes cisgenres mais également transgenres vont utiliser tout ou partie de ces registres avec plus ou moins de profondeur. Et nous, femmes transgenres, aimons souvent les cultiver tous !
avatar
ClaireL

Messages : 168
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum