Sur notre féminité

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Sur notre féminité

Message  Daniela le Dim 2 Déc 2018 - 17:46

Les hommes qui nous apprécient, en général, aiment aussi les femmes biologiques. Nous pourrions penser que c'est notre différence anatomique qui les attire, or, de ma propre expérience, très peu s'y intéressent. De plus, beaucoup vivent en couple, nous ne pouvons donc pas nous considérer comme un 2e choix.
C'est donc bien notre féminité qu'ils recherchent.
Ainsi, je pose la question pour savoir si notre féminité, dans son essence, est différente de celle des femmes cisgenres, ou si étant de même nature, le fait qu'elle passe par un filtre masculin lui confère un charme différent ?
avatar
Daniela

Messages : 492
Date d'inscription : 21/10/2014
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Dim 2 Déc 2018 - 18:55

Peut-être faudrait-il commencer par définir ce qu'on entend par féminité ? Qu'est ce qui fait que l'on nous perçoit comme des femmes.
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  chloe45t le Dim 2 Déc 2018 - 19:13

Coucou,
dans mon expérience, les hommes qui s'intéressaient à moi s'intéressaient également aux femmes CIS, mais s'intéressait aussi... à ma particularité siff
avatar
chloe45t

Messages : 30
Date d'inscription : 28/11/2018
Age : 56
Localisation : Orleans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Nikita le Dim 2 Déc 2018 - 20:01

Daniela a écrit:Les hommes qui nous apprécient, en général, aiment aussi les femmes biologiques. Nous pourrions penser que c'est notre différence anatomique qui les attire, or, de ma propre expérience, très peu s'y intéressent. De plus, beaucoup vivent en couple, nous ne pouvons donc pas nous considérer comme un 2e choix.
C'est donc bien notre féminité qu'ils recherchent.

Bonsoir,
N'est ce pas plutôt notre féminité souvent exacerbé par notre volonté d'être femme qu'ils apprécient par rapport à leur compagne bio dont la féminité peut leur paraitre se dissiper au fil du temps ??
N'est ce pas non plus le fait de transgresser un sorte d'interdit qui les excite ?? le fait également de prendre un plaisir même peut être des plaisirs qui leur sont refusés ailleurs ??? On peut aussi ajouter que nous avons nous aussi connus le plaisir masculin, enfin je pense que c'est le cas de la plupart d'entre nous, d'où la croyance fondée ou non qui fait de nous des personnes parfaitement au courant de la manière a donner le plaisir.
Ce que je peux par contre témoigner c'est le fait que oui beaucoup des hommes qui nous apprécient on leur compagne bio et que la grande majorité d'entre eux n'assument pas par exemple d'etre avec nous en public …… même à des lieux de chez eux …..
avatar
Nikita

Messages : 41
Date d'inscription : 31/10/2018
Age : 50
Localisation : Longwy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  chantal92 le Lun 3 Déc 2018 - 10:22

Réflexion à plusieurs étages :

Tout en haut, la question d'Avalon "Qu'entend -t-on par féminité ?"

Ensuite, celle de Daniela "Y-a-t-il une féminité spécifique aux trans ?" Soit à la base, avec une différence intrinsèque entre féminité bioféminine et féminité trans - soit une différence réduite à l'expression, c'est à dire après être passé par le filtre trans, composé en partie de masculinité ?

Enfin, la traduction dans la pratique relationnelle avec les hommes de cette différence supposée ; Nikita a pratiquement fait le tour de façon concise de la problématique et Chloe a pointé son expression la plus évidente, même si ce n'est pas le coeur du problème, mais son illustration la plus flagrante.

Je m'engagerai volontiers dans ce vaste débat, mais quelque chose me dit que je commence peut-être à être un peu trop perçue comme la discoureuse de service. Et, d'autre part, ce débat là nécessitera, pour être crédible et utile, que l'on apporte, pour étayer la discussion, des exemples très concrets de vie , relevant par exemple de la rubrique "Nos premières fois" et de l'intime en général.

J'attends donc, en ce qui me concerne, que Béatrice valide ce schéma de discussion avant de m'exprimer dans son cadre, schéma qui peut bien évidemment être remplacé par un autre, proposé par une autre.




avatar
chantal92

Messages : 966
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 69
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Noémia le Lun 3 Déc 2018 - 10:49

personnellement, ma féminité, ça n'est pas vraiment une grosse affaire...
je suis biologiquement mec, socialement et administrativement femme,
mais dans mon ressenti, je suis neutre ;)
avatar
Noémia

Messages : 134
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : Auvergne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Lun 3 Déc 2018 - 11:18

A mon avis, même si c'est peut être simpliste, on se retrouve à la conjonction de plusieurs phénomènes  :
- Tout d'abord un effet Snoopy "l'herbe est toujours plus verte dans le jardin du voisin", la lassitude des routines . . .
- Ensuite un effet Parmentier : Plus on interdit (l'acces aux premiers champ de pommes de terre gardées par l'armée avec consigne de tourner la tête) plus on attire les foules . . .
- Un côté sulfureux également apporté par les amusements libertins . . . Mettez vous dans la peau d'un père de famille totalement respectable voyant Morgane de dos au Père Lachaise . . . . je me rappelle de mon propre père qui était totalement allergique à toute forme de sexualité autre que conventionnelle, un jour où je l'avais fait monter à Paris nous avons croisé une prostituée magnifique vers Pigalle, il en était encore tout rêveur lorsqu'il a entendu une touriste allemande prononcer le mot "travestite", il s'est retrouvé totalement décontenancé . . .
- certainement aussi une notion de facilité, à l'époque de la marine à voile (. . . on ne connaissait pas encore la vapeur . . . ) les équipages adoraient les haltes dans certains ports Brésiliens connus pour l'accueil sans pareil de filles bien particulières . . .
- Et pourquoi pas aussi la réponse à certains principes de fidélité "je ne trompe pas mon épouse si ce n'est pas avec une vraie femme" . . .
- Sans oublier bien sûr les principes de virilité de la gent masculine et du qu'en dira-t-on  . . . OK pour s'amuser, mais de là à s'afficher avec un travelo . . .les mecs sont tous les mêmes . . ou presque

Tout ceci étant bien sûr à rajouter à ce qui a déjà été dit . . . .finalement  je comprends que Chantal ait envie de jeter l'éponge, il faudrait un sacré stock d'aspirine pour traiter toutes les facettes du sujet . . .


Dernière édition par Stephanie Dupont le Lun 3 Déc 2018 - 11:26, édité 1 fois
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Noémia le Lun 3 Déc 2018 - 11:25

Avalon a écrit:Peut-être faudrait-il commencer par définir ce qu'on entend par féminité ? Qu'est ce qui fait que l'on nous perçoit comme des femmes.

la féminité et la virilité sont des concepts utilisés pour bâtir le conditionnement social d'une société binarisée...
donc pour moi, ça n'est que des codes, des stéréotypes..; il n'y a rien de biologique dans les attributs de genre... (féminin/masculin)
je conseille fortement les explications de Catherine Vidal...
en option: une petite vidéo que j'ai faite à ce sujet...
avatar
Noémia

Messages : 134
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : Auvergne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Béatrice le Lun 3 Déc 2018 - 12:26

chantal92 a écrit:

Je m'engagerai volontiers dans ce vaste débat, mais quelque chose me dit que je commence peut-être à être un peu trop perçue comme la discoureuse de service. Et, d'autre part, ce débat là nécessitera, pour être crédible ett utile, que l'on apporte, pour étayer la discussion, des exemples très concrets de vie , relevant par exemple de la rubrique "Nos premières fois" et de l'intime en général.

J'attends donc, en ce qui me concerne, que Béatrice valide ce schéma de discussion avant de  m'exprimer dans son cadre,  schéma qui peut bien évidemment être remplacé par un autre, proposé par une autre.
 


et pourquoi ne validerai je pas ..

les propos de Nikita sont assez exemplaire de ce qui peut se dire sans que pour autant cela soit "choquant"

tant que les propos resterons de cet ordre le sujet je n y voit pas d inconvenient
avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Lun 3 Déc 2018 - 14:46

Stephanie a écrit:- Un côté sulfureux également apporté par les amusements libertins . . . Mettez vous dans la peau d'un père de famille totalement respectable voyant Morgane de dos au Père Lachaise .
Il essaie de débarrasser le monde de mon engeance satanique en me roulant dessus avec son 4x4 bien polluant ?  comen?

Noémia a écrit:personnellement, ma féminité, ça n'est pas vraiment une grosse affaire...
je suis biologiquement mec, socialement et administrativement femme,
mais dans mon ressenti, je suis neutre ;)
Si ton ressenti est neutre, pourquoi avoir choisi d’être socialement et administrativement femme? On ne peut pas être neutre et homme?
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Lun 3 Déc 2018 - 15:03

Avalon a écrit:
Stephanie a écrit:- Un côté sulfureux également apporté par les amusements libertins . . . Mettez vous dans la peau d'un père de famille totalement respectable voyant Morgane de dos au Père Lachaise .
Il essaie de débarrasser le monde de mon engeance satanique en me roulant dessus avec son 4x4 bien polluant ?  comen?


à mon avis on risque plutôt de le revoir plusieurs semaines dans les allées pendant ses pauses déjeûner, facilement reconnaissable avec son sandwich à la main, lol

Pourvu que je ne croise personne avec un sandwich à la main la prochaine fois que j'irai me recueillir dans un cimetière . . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  sandra le Lun 3 Déc 2018 - 23:13

ce qui est sur, c'est que peu d'hommes qui nous fréquentent avec délectation veulent ou voudraient vivre avec nous. Il y a donc une relation ambiguë et la représentation que nous avons est encore loin de la femme sis. Il y a encore du chemin à faire pour se faire respecter en dehors du lit et notamment pour être simplement aimées.
avatar
sandra

Messages : 10
Date d'inscription : 11/03/2018
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Sophie MAJORETTE le Lun 3 Déc 2018 - 23:47

sandra a écrit:ce qui est sur, c'est que peu d'hommes qui nous fréquentent avec délectation veulent ou voudraient vivre avec nous. Il y a donc une relation ambiguë et la représentation que nous avons est encore loin de la femme sis. Il y a encore du chemin à faire pour se faire respecter en dehors du lit et notamment pour être simplement aimées.
Bien d'accord avec Sandra : ma fréquentation, il y a quelques temps, de sites de rencontres m'a prouvé que les hommes que nous attirons sont loin de nous considérer simplement comme des femmes...
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 513
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Mar 4 Déc 2018 - 1:01

Sophie MAJORETTE a écrit:
sandra a écrit:ce qui est sur, c'est que peu d'hommes qui nous fréquentent avec délectation veulent ou voudraient vivre avec nous. Il y a donc une relation ambiguë et la représentation que nous avons est encore loin de la femme sis. Il y a encore du chemin à faire pour se faire respecter en dehors du lit et notamment pour être simplement aimées.
Bien d'accord avec Sandra  : ma fréquentation, il y a quelques temps, de sites de rencontres m'a prouvé que les hommes que nous attirons sont loin de nous considérer simplement comme des femmes...

Ah bon, vous croyez vraiment qu'une femme bio se fait naturellement aimer et respecter en toutes situations ? As tu jamais imaginé, Sophie, les messages que peuvent recevoir les femmes bio sur les sites de rencontres ?

avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Sophie MAJORETTE le Mar 4 Déc 2018 - 5:59

À la réflexion, Stéphanie, ta réflexion est certainement juste et pertinente...
Finalement, beaucoup d'hommes (Une majorité? Une forte minorité? De toute façon, trop...), que l'on soit bio ou trans, n'ont que peu de considération pour nous...
Ce monde est désespérant...
Bios, cis, trans, même combat!...
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 513
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Nikita le Mar 4 Déc 2018 - 9:14

sandra a écrit:ce qui est sur, c'est que peu d'hommes qui nous fréquentent avec délectation veulent ou voudraient vivre avec nous. Il y a donc une relation ambiguë et la représentation que nous avons est encore loin de la femme sis. Il y a encore du chemin à faire pour se faire respecter en dehors du lit et notamment pour être simplement aimées.


Tout à fait !! Des mots toujours des mots …. voilà un peu notre quotidien dans nos relation avec ces messieurs, ils nous aiment à l'horizontal et ne sont absolument pas près de nous assumer en vertical c'est le problème que j'avais évoqué plus haut.

Alors messieurs qui sont les plus courageux nous ou vous !!! C'est le momment de prouver que vous en avez loool, coup de gueule qui ne servira à rien zéro mecs ici …..
avatar
Nikita

Messages : 41
Date d'inscription : 31/10/2018
Age : 50
Localisation : Longwy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Béatrice le Mar 4 Déc 2018 - 9:36

Nikita a écrit:

Alors messieurs qui sont les plus courageux nous ou vous !!! C'est le moment de prouver que vous en avez loool,  coup de gueule qui ne servira à rien zéro mecs ici …..


c est un fait que la lâcheté est plus souvent une "qualité" masculine pouff

a vos regards réalistes et sans concessions on ose imaginer ce que provoquerai des présences masculines en ces lieux ..

toutefois il n est pas impossible qu'il nous lisent .. ces lignes sont publiques et en libre accès

la question est juste de savoir ce qui les auraient amené ici .. siff
avatar
Béatrice

Messages : 4472
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Mar 4 Déc 2018 - 10:30

Je ne pense pas qu'il s'agisse seulement d'un problème de lâcheté, c'est plutôt un problème qui découle des "valeurs" d'une société organisée autour du "regard des autres". Regardez bien, même entre nous, on ne peut pas s'empêcher de faire des concours de robe à pois . . . . ou de mettre en ligne nos meilleures photos . . . ou de nous gargariser de nos plus belles aventures . . . (notez bien qu'il s'agit d'un constat, mon propos n'est justement absolument pas péjoratif et il s'applique aussi à moi même !)
A partir de là il y a ceux et celles qui se prennent au sérieux, et qui encouragent par là même cette forme de paradigme en le renforçant, et les autres . . . . pour qui ce n'est pas forcément du courage de s'en affranchir, mais plutôt l'aboutissement d'une certaine forme de réflexion philosophique . . .
Pour en faire la démonstration, on pourrait lancer le concours de la photo la plus moche . . .posez vous la question, qui serait prête à oser se lancer spontanément . . .
En allant plus loin on peut penser que ce n'est pas une question de courage ou de lâcheté, mais plutôt une question d'engrenage dans lequel nous sommes plus ou moins prisonniers et prisonnières . . . le comportement des mecs, ce n'est pas parce qu'ils sont lâches, c'est parce qu'ils sont aussi des victimes . .  la meilleure preuve étant que lorsqu'on réduit le monde à une stricte intimité ça ne se passe souvent pas si mal que ça . . . .

Et pour aller encore bien plus loin, on peut même se poser la question de  l'homophobie. Aujourd'hui la tendance est plutôt de traiter les homophobes de sales cons et donc d' encourager une certaine forme d'escalade, qu'en serait il si on les considérait comme des victimes ?
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  ClaireL le Mar 4 Déc 2018 - 13:39

Courageuse position de Stéphanie qui "excuse" la lâcheté des hommes.

Le regard des autres : ce n'est pas qu'une valeur sociétale contemporaine, c'est notre condition d'être social, notre impérieuse nécessité d'ajustement les uns envers les autres. Alors les codes d'interaction, d'apparence et de comportement, sont là pour assurer une stabilité. Quand ils sont trop pesants, la société se ferme à la nouveauté, à l'étranger. Quand ces codes sont trop faibles, le risque d'instabilité, d'insécurité revient en force car chacun a peur de l'attitude de l'autre ne sachant à quoi s'attendre. La peur engendre le pire.

Suivre les codes sociaux est aussi une valorisation, consciente ou non, de son adaptation sociale. Car il n'est pas mauvais d'être un minimum adapté à son environnement. A l'opposé, lorsque les codes sociaux prennent le pas sur la personnalité d'une personne, cette dernière est lâche vis-à-vis d'elle-même, éventuellement inconsciemment : ce n'est pas elle-même qui existe.
avatar
ClaireL

Messages : 168
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Mar 4 Déc 2018 - 13:56

Il y a une autre dimension avec l'effet de meute, qui amplifie la contrainte . . . plus le groupe est important et plus les individus vont automatiquement abandonner leur personnalité au profit de celle du groupe, avec le défaut que tu évoques, et ce n'est pas de la lâcheté, c'est la vie . . .

Je ne cherche pas à excuser, mais simplement à essayer de comprendre pour mieux contrer . . . dans tes relations avec les hommes,  si tu les regarde comme des victimes c'est toi qui jettera sur eux un regard condescendant . . . . que se passerait il si nous inversions les rôles . . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  jacqueline Rose le Mar 4 Déc 2018 - 14:42

Excuse moi Stéphanie , mais n excuse tu pas les hommes car tu te sentirai plus masculin que féminin? , mais ni vois aucun mépris
avatar
jacqueline Rose

Messages : 1816
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 73
Localisation : (F) Chatillon en Bazois(58) / (B) Sambreville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Mar 4 Déc 2018 - 15:36

Hihi, Jacqueline, je sais que tout comme toi j'ai souvent la clé de 17 à la main . . . mais je n'en partage pas moins les déceptions évoquées plus haut par d'autres amies . . . alors que Stéphanie continue malgré tout à apprécier la compagnie des hommes, de préférence hétéros-curieux pour les côtés merveilleux qu'ils peuvent nous procurer . . . et qui n'en restent pas moins le complément qui me semble le plus naturel à mon troisième genre à moi . . .

Et ce n'est pas les excuser que de dire qu'ils se comportent comme des moutons en se laissant berner et manipuler par leur environnement, ce qui signifie indirectement que je les accuse de crétinisme et de stupidité alors que d'autres les accusent de lâcheté, je ne sais pas qui est le moins méchant . . .

Tu n'as pas non plus à t'excuser, entre bricoleuses, l'amitié passe d'abord
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  ClaireL le Mar 4 Déc 2018 - 19:11

Adepte de la méditation, je suis naturellement dans une attitude d'acceptation d'autrui. Ce qui ne signifie pas que je dois supporter tout comportement masculin. Je rejoins alors Stéphanie dans l'attitude de pardon mais de là à fréquenter ceux qui me déplaisent, non. Pour faire cela, il faudrait pouvoir ouvrir le dialogue avec un homme qui n'aura pas forcément envie de reconsidérer son comportement, sans parler du fait qu'on se pose en pédagogue voire évangélisatrice pour prôner un comportement quelquefois aux antipodes du sien et qu'il y a de trop nombreuses brebis galeuses. Je pourrais agir ainsi avec quelques-uns pour lesquels j'aurais un bon feeling. Bref, il y a la théorie et la pratique.
avatar
ClaireL

Messages : 168
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Avalon le Mer 5 Déc 2018 - 14:47

Sans vouloir relancer une polémique...
Les rapports hommes/tg sont traditionnellement réputés difficiles voir impossibles dans notre milieu. Je ne vous apprend rien. Cela tient au tabou que nous représentons encore aujourd'hui bien évidemment et qui n'aide pas. Aux mauvais cotés de certains hommes. Cela vient aussi de la fréquentation de sites de rencontres ou de clubs pour adultes. Lieux ou tentent de s’épanouir de nombreux tg et qui concentrent parfois le pire. Mais heureusement, une femme tg peut vivre une belle relation avec un homme. Plusieurs de mes amies sont en couple depuis des années et cela se passe très bien. On peut aussi avoir des amis qui n'ont pas honte de nous côtoyer en public. Alors, fuyez ces sites suspects ou aucune femme cis ou trans ne devraient trainer mais n'ayez pas peur d'aller à la rencontre des hommes. Il y en a des biens et qui respecteront votre identité féminine.



Cliquez ici pour agrandir
avatar
Avalon

Messages : 1420
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Stephanie Dupont le Mer 5 Déc 2018 - 15:48

Fort bien dit, Morgane, et tu as bien raison de rappeler que si on va les chercher n'importe où, il ne faut pas s'étonner de trouver n'importe quoi . . . Nous avons parfois (souvent ?) une part de responsabilité dans nos malheurs . . . enfin facile à dire, si on va au bout du raisonnement il ne resterait que le couvent, lol.
Je crois pour ma part qu'il faut surtout arriver à mieux maîtriser nos enthousiasmes et nos envies de rattraper toutes ces émotions perdues avant qu'on décide de se lancer . . . apprendre à s'amuser tout en restant des filles sérieuses, responsables, et respectables . . . encore un sacré défi . . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 268
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur notre féminité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum