nos relations masculines

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

nos relations masculines

Message  Stephanie Dupont le Jeu 11 Oct 2018 - 10:59

...

l album de Sophie connaissant de nombreuses derives, je pense necessaire de diviser pour aborder le sujet de nos relation eventuelles avec la gente masculine

l admin


Et puis question stress, il ne faut pas croire que je ne sais pas ce que c'est . . . en particulier au début de l'été quand je sors ma tenue de cow girl 100% western pour faire les foins pour mes moutons . . . j'ai beau habiter la brousse profonde, les foins m'occupent une petite semaine et je fais ça de façon totalement artisanale au soleil et au grand air, et je vois régulièrement passer des voisins joggeurs ou promeneurs de chiens . . . je me suis même faite gauler un jour sur mon tracteur par la factrice, heureusement ce jour là j'étais assez loin mais je ne pense pas qu'elle ait été totalement dupe  . . . elle était encore plus charmante après cet événement, lol
En ce qui concerne les amitiés avec les hommes, je n'ai jamais compris pourquoi la plupart d'entre nous préférent tout limiter aux relations entre filles. Un jour je me suis retrouvée à correspondre par pur hasard avec un vrai hétéro 100% macho (prof de gym !) d'un côté mais cependant assez curieux et ouvert d'esprit, j'ai vécu pendant plusieurs mois des échanges passionnants et assez uniques tels que peuvent le vivre les femmes bios. J'ai vraiment découvert un autre monde à cette époque, ce qui m'a encouragée à développer d'autres amitiés de cette nature. Ce qui peut paraître décalé et contre nature n'est jamais interdit que par les conventions que nous nous imposons . . . j'en veux pour exemple une aventure vécue dans un TGV où je m'étais rendue au bar pour boire une bière. Je m'étais installée au comptoir pour la siroter lorsque mon voisin m'a adressé la parole en Anglais. Je l'ai regardé, c'était un pur british bon teint qui avait une classe certaine, et j'ai pensé "Toi mon coco tu parles aussi bien le Français que moi" alors je lui ai répondu en Français. Et nous avons continué à discuter ainsi pendant plus d'une demi-heure, lui en Anglais et moi en Français. Tout le monde au bar avait les yeux écarquillés et la machoire pendante, mais intérieurement lui et moi étions morts de rire, nous avions passé un super bon moment, lol.
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 254
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Stephanie Dupont le Jeu 11 Oct 2018 - 13:15

Hihi, je suis bluffée par la rapidité avec laquelle mon message qui se voulait initialement simple et anodin a été transformé en sujet, Béatrice a dû s'adjoindre les services d'une certaine Josephine, lol
Au demeurant merci aux administratrices pour ce travail fabuleux que vous faites, j'espère qu'on ne va pas vous faire exploser, ça s'est déjà vu hélas . . . faites attention de ne pas vous laisser déborder, vous êtes précieuses à notre coeur !
Plus sérieusement je crois que le sujet est certainement sensible et un peu border line, j'espère qu'il ne choquera personne car ce n'est pas du tout l'intention, et je regrette surtout qu'il soit introduit par un message aussi cavalier. Par contre je ne suis certainement pas la seule à avoir vécu (et à vivre) ce genre de situation, je pense par exemple à celles qui ont franchi le pas professionnellement, je suis sure qu'il y a matière à des échanges mutuellement instructifs, dans mon cas c'était un pur hasard, mais nous risquons toutes de nous trouver face à la question un jour ou l'autre . . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 254
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Avalon le Jeu 11 Oct 2018 - 20:21

Des professionnelles sur Agora ? Quelle surprise ce serait.
N'empêche que le sujet, au combien délicat, est intéressant. Il provoque chez certaines une aversion et je n'ai jamais bien compris pourquoi moi non plus. Il y a certains aspects de la féminité qu'on ne peut vivre que dans ce rôle. C'est mon avis. Et ce qui ressort de mon expérience. Ceci dit, on vis très bien sans aussi.. :)

nous risquons toutes de nous trouver face à la question un jour ou l'autre
C'est sur. Et c'est pas mal dans ce cas d'en savoir un minimum, ne serait-ce qu'au travers de l'expérience des autres.
avatar
Avalon

Messages : 1411
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Admin le Jeu 11 Oct 2018 - 20:44

...



Stephanie Dupont a écrit:
Plus sérieusement je crois que le sujet est certainement sensible et un peu border line, j'espère qu'il ne choquera personne car ce n'est pas du tout l'intention, et je regrette surtout qu'il soit introduit par un message aussi cavalier. Par contre je ne suis certainement pas la seule à avoir vécu (et à vivre) ce genre de situation, je pense par exemple à celles qui ont franchi le pas professionnellement, je suis sure qu'il y a matière à des échanges mutuellement instructifs, dans mon cas c'était un pur hasard, mais nous risquons toutes de nous trouver face à la question un jour ou l'autre . . .

Avalon a écrit:Des professionnelles sur Agora ? Quelle surprise ce serait.
N'empêche que le sujet, au combien délicat, est intéressant. Il provoque chez certaines une aversion et je n'ai jamais bien compris pourquoi moi non plus. Il y a certains aspects de la féminité qu'on ne peut vivre que dans ce rôle. C'est mon avis. Et ce qui ressort de mon expérience. Ceci dit, on vis très bien sans aussi.. :)

nous risquons toutes de nous trouver face à la question un jour ou l'autre
C'est sur. Et c'est pas mal dans ce cas d'en savoir un minimum, ne serait-ce qu'au travers de l'expérience des autres.

ayant moi-même susciter cette discussion

je vous invite cependant sur ce sujet a des échanges mutuels instructif et descents ...

il ne s agit donc pas de nous raconter votre dernière folle nuit d  amour  coler

mais de nous expliquer comment vous aborder cette "délicate" question

nous serons TRÈS ATTENTIVE a tout débordement sur le sujet que nous n hésiterons pas a sanctionner sévèrement
avatar
Admin
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 25/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://chez-bea.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Avalon le Jeu 11 Oct 2018 - 21:37

Admin a écrit:...mais de nous expliquer comment vous aborder cette "délicate" question
Ça aussi ça peut vite déraper voire lancer une polémique. Ça ne ressemble pas vraiment à un débat de fond.

Je pense qu'on pourrait plutôt commencer par un "tour de table" sur cette question préliminaire : Comment percevez vous votre genre vis à vis des hommes. Quels rôles jouent ils éventuellement. Et par voie de conséquence, comment interagissez vous avez eux.
C'est une question sur laquelle nous avons toutes forcément un peu de vécu. (Celles qui sortent en public). Il y a matière à débat.
avatar
Avalon

Messages : 1411
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  galwenne le Jeu 11 Oct 2018 - 22:43

Difficile question tant le sujet est tabous.


Personnellement je suis mariée. Mon genre je dirais que je le vie aussi bien au masculin qu'au féminin..

Lorsque la féminité prend une part des plus importante dans une vie, il est difficile de rester totalement zen par rapport aux hommes car cette part de féminité nous pousse aussi à jouer la séduction.

ce n'est par pour cela que je suis une "coureuse" préférant vivre cette féminité loin des rencontres furtives rir rir rir rir
avatar
galwenne

Messages : 1773
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 57
Localisation : doubs département 25

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.netlog.com/galwenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Sophie MAJORETTE le Jeu 11 Oct 2018 - 23:04

Je me suis rendue compte que, quand je sors, instinctivement, j'évite les hommes et me rapproche des femmes. C'est un constat, je n'ai pour l'instant pas vraiment d'explications... Et, pour être complète sur le sujet, je ne me sens pas attirée par les hommes...
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 512
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  ClaireL le Jeu 11 Oct 2018 - 23:42

En public, je ne cherche pas le regard des hommes. J'y suis peu attentive. Mais je pousse toujours mon apparence juste un cran au-dessus de la moyenne des femmes présentes. Je me sens observée et cela suffit à mon bonheur d'être reconnue comme féminine.

Depuis ma transition récente à 100%, j'ai eu une expérience de soirée avec un homme qui a usé de bien des tours de séduction. Bien des tours ? Je n'en sais rien, j'apprends seulement à ressentir les assauts d'un séducteur. Comme il ne me séduisait pas trop, j'ai surtout ressenti le plaisir de pouvoir séduire. Bref, mon registre actuel est assez proche du narcissisme (adapté par rapport à l'original !).

Comment cela va-t-il évoluer ? Difficile à dire tant les hommes ne m'attirent pas, depuis toujours.
avatar
ClaireL

Messages : 168
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Avalon le Ven 12 Oct 2018 - 0:14

Galwenne et Claire, votre description est assez similaire et l'est aussi, me semble-t-il, de celui de la plupart des femmes cisgenres... :)
Vous appréciez la compagnie des hommes car il contribue à vous conforter dans votre identité. Et vous en tirez un certain plaisir narcissique. Cela me semble assez... dans la norme.
Pour ce qui est de l'attirance sexuelle, les femmes ne sont pas séduite par chaque homme avec lequel elles passent un moment (malgré ce qu'imaginent trop d'hommes ^^) . Mais ça arrive.


Dernière édition par Avalon le Ven 12 Oct 2018 - 0:19, édité 1 fois
avatar
Avalon

Messages : 1411
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Michelle m le Ven 12 Oct 2018 - 0:15

Pour répondre a la question comment interragisser vous avec les hommes , j'aurais tendance à les éviter mais forcément j'ai affaire a eux comme tout le monde dans la vie de tout les jours et la je suis plutôt dans la gentillesse mais surtout pas dans la séduction , en fait depuis mon changement j'ai pris du recul par rapport au monde des hommes et je les discerne mieux ! j'ai appris à reconnaitre les biens élevés des autres , mais j'ai aussi de la compassion pour d'autres , j'ai bien souvent remarqué que les hommes s'adaptent moins bien à la solitude que les femmes . En résumé j'ai des rapport correcte et respectueux avec les hommes que je cotoie mais aucune attirance physique , et j'ai l'impression que et c'est réciproque car je ne me suis pratiquement jamais fait draguer .
avatar
Michelle m

Messages : 2932
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Stephanie Dupont le Ven 12 Oct 2018 - 0:29

Michelle, j'ai beaucoup aimé ton post dans "identiques mais différentes", ton ami Tom Reucher a-t-il planché aussi sur ce sujet ?
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 254
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Mireille Eneri le Ven 12 Oct 2018 - 1:00

No comment...

...ou plutôt si tiens !

A part mes amis hommes (pas beaucoup), artistes lors des expositions, et un que je fréquente seulement à mon club de peinture (7 filles pour 1 mec, le pauvre) j'évite de rentrer en relation ou discussion, que se soit irl ou par message
Je suis dans mon élément dès qu'il est question de fil et ne me demandez pas comment on répare une voiture, qu'elles sont les règles au foot ou autres occupations plus ou moins réservées à la gente masculine; j'en sais fichtrement rien
Ne me demandez pas (étant un homme 100%) quelle est la couleur de ma petite culotte ou si je met des bas ou des collants, vous aurez surement une réponse directe et pas engageante de ma part
Voilà un peu pourquoi je ne me sens à l'aise que dans une discussion féminine et pourquoi j'évite de parler aux hommes (même s'ils ne s'interessent pas qu'à nos fesses)
Vas discuter de points comptés en pdc, de surget en couture, de jersey en tissus, de grain de riz en broderie, etc. avec un homme, il ne comprendra rien et moi non plus dans ses propos "virils"
J'ai été draguée il y a quelques mois lors d'une balade le long de la Charente par un cycliste qui m'a tenu la jambe jusqu'à ma voiture (pour une fois je n'étais pas avec ma copine et ça m'a plus cassé les pieds qu'autre chose) J'ai horreur des morpions qui s'accrochent aux poils avec insistance et avec lesquels on a bien du mal à leur faire comprendre quoi que se soit en voulant rester correcte et polie
Si un homme m'aborde dans la rue ou ailleurs et qu'il n'est ou ne semble pas porté sur la bagatelle autre chose scabreuse je peux très bien discuter deux minutes mais ça ne sera guère plus
Hier après-midi j'ai discuté avec le vendeur de fringues de chez Maboul parce que j'étais en situation boutique et achat mais c'est à peu près les seuls moments où je parle avec
Idem si je vais demander un renseignement pour du bricolage
A part, comme je l'ai mis au début, les peintres, sculpteurs, photographes, etc. que je côtoie assez souvent, les personnes qui font des manifestations médiévales où, là, je peux discuter des heures, je ne vois pas l'intérêt d'engager une conversation
Ah si, s'il y en a un qui peut m'apprendre à faire de la dentelle aux fuseaux, là je prend Lui je ne laisserais pas sur le carreau (le carreau étant le métier fixe ou avec une roue tournante qui sert à piquer les épingles ;) )

Bisous bisous :)
avatar
Mireille Eneri

Messages : 179
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 57
Localisation : Angoulême

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

#metoo

Message  Sophie MAJORETTE le Ven 12 Oct 2018 - 6:35

Un commentaire connexe à cette discussion. Je pense que vous êtes comme moi. À travers vos discussions avec les femmes de votre entourage (épouse, sœurs, filles, belles-sœurs, amies, collègues de travail,..), vous avez dû constater qu'un jour ou l'autre, elles ont été importunées par un mec plus ou moins lourdinge.
C'est effrayant, non?
Pour ma part, je n'ai jamais eu envie d'avoir un tel comportement envers les femmes; c'est une attitude qui m'est étrangère.
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 512
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Michele-Anne le Ven 12 Oct 2018 - 7:28

Moi je suis misogyne ET misanthrope, donc aucun intérêt ni pour les unes ni pour les autres ! rir
avatar
Michele-Anne

Messages : 1095
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 58
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Jade David le Ven 12 Oct 2018 - 9:09

Pour en revenir à la question de départ "Pourquoi préférons nous les relations (amicales) avec les femmes plutôt qu'avec les hommes?"

Je suis inscrite sur différents forums et chats dont certains sont sans sujet tabou.

Et sur ces sites, les 3/4 des hommes ne vous parle que de BIP. La conversation commence invariablement avec un "Salut ça va?" quelques compliments (qui même s'ils ne sont motivés que par des arrières pensées, font bien plaisir) et passe malheureusement très souvent au sujet qui fâche. Et pour le quart qui reste, la conversation peut s'étaler sur plusieurs jours, semaines et là encore arrive le moment ou la conversation dévie souvent sur le sujet qui fâche. On a beau préciser sur notre profil "Je suis en couple et fidèle ne tentez même pas ! ". Les seules personnes avec qui je discute bien sont les T, sauf quand elles aussi recherchent des rencontres plus qu'amicales.

Après l'on fait tout de même de belles rencontre. J' ai trouvé quelques T un peu perdues sur ces sites, qui débutent, veulent sortir et pas de BIP. Alors j'essaye de les aiguiller vers les forums Safe (ici ou le monde T pour ne citer personne siff )

avatar
Jade David

Messages : 79
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Stephanie Dupont le Ven 12 Oct 2018 - 11:35

Finalement je trouve nos échanges assez intéressants, on arrive à parler d'un sujet délicat sans déborder ni s'enflammer, je vous trouve toutes formidables !

Dans mon cas je l'ai déjà dit ça a commencé par un pur hasard (la chance unique comme je dis souvent), je me suis faite contacter sur un site par un "vrai" homme qui était simplement curieux d'en savoir plus sur notre monde, comme il se situait dans une vision totalement hétéro il n'y a jamais eu d'allusion grivoise. De mon côté comme je suis curieuse également, je suis entrée dans le jeu, simplement pour voir où ça pouvait nous conduire . . . Il en a résulté une sorte de relation de coeur, on a eu des échanges adorables et formidables pendant plusieurs mois sans le moindre dérapage, on a parfois abordé des sujets sensibles ou intimes mais toujours avec beaucoup de tact de sa part, je crois que j'étais effectivement tombé sur un oiseau rare, et au bout du compte on prenait beaucoup de plaisir l'un et l'autre à une relation qui est toujours restée très sage . . . On avait fini par avoir une vraie relation homme-femme bio, avec à la fois amitié, tendresse et complicité, vous imaginez certainement la façon dont j'ai pu le vivre . . . Malheureusement un jour son épouse a dû découvrir le pot aux roses et il disparu corps et biens, vraiment dommage car je suis sure qu'un jour ou l'autre on aurait fini par passer un moment très sympa autour d'un verre sur une terrasse de bistrot. Le plus amusant dans cette histoire, c'est qu'il était Grenoblois et qu'il m'avait contactée parce que j'avais affiché uniquement mon adresse dans le Centre, il avait l'impression que la distance le sécurisait . . . il a vécu un petit moment de solitude en apprenant que j'étais également Grenobloise à mi-temps, lol. Dans tous les cas cet épisode a été important pour moi, car même si c'est rare, je me suis rendue compte que les gentlemen ça peut exister . . au moins en virtuel . . . ce qui m'a mise dans l'état d'esprit suivant "si j'en croise un autre du même acabit, il ne faut pas le rater"

Pour l'instant et je ne vais pas fanfaronner, une seule autre occasion s'est représentée, mais dans le monde réel lors d'une soirée mixte. Ce jour là j'avais essayé de m'habiller avec "classe" selon nos critères féminins, et le hasard a voulu que je tombe sur un garçon qui m'a avoué plus tard qu'il n'était pas du tout inspiré par ma tenue trop sage. On a donc commencé par échanger quelques mots, bien sages également, et on s'est découvert plusieurs point communs qui ont fait naître une certaine complicité, que nous sommes actuellement en train d'approfondir, je dois avouer que je trouve ça plutôt agréable de se faire traiter et respecter comme une "vraie bio" par un garçon . . . je ne sais pas comment ça va finir, mais d'apres nos échanges on va très certainement se revoir, il a visiblement de son côté une certaine expérience du 3eme sexe en version hétéro, et je sens qu'il lutte contre ses contradictions, il a visiblement à la fois envie et peur de me revoir . . . en tout cas c'est un chouette garçon, quel que soit l'avenir je pense qu'on restera amis.

Au bout du compte ça me fait deux "expériences uniques" et je finis par penser que j'ai une chance inouie car la probabilité de tomber sur des garçons avec un cerveau semble effectivement assez faible . . . en tout cas je vous souhaite ce genre d'expérience, on voit vraiment la vie différemment . . .

Un petit mot également sur notre culture, qui est basée sur la méfiance. J'adore le Brésil que j'ai beaucoup fréquenté (attention ils ne suportent pas le 3eme sexe là bas contrairement à ce qu'on pourrait croire) et où j'ai rencontré des personnes super simples et super sympas. Là bas, et lors de mes pemiers séjours, combien de fois ai-je sursauté en adoptant une position de défense alors que des Brésiliens entraient en contact avec moi pour simplement discuter gentiment et sans arrière pensée aucune avec un étranger . . . ça m'a fait réviser ma façon de voir les choses, en particulier je me suis rendue compte que ce n'est pas avec la peur qu'on évite le danger . . .
avatar
Stephanie Dupont

Messages : 254
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 60
Localisation : centre (Cher) et Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Mireille Eneri le Ven 12 Oct 2018 - 12:04

Sophie MAJORETTE a écrit:Un commentaire connexe à cette discussion. Je pense que vous êtes comme moi. À travers vos discussions avec les femmes de votre entourage (épouse, sœurs, filles, belles-sœurs, amies, collègues de travail,..), vous avez dû constater qu'un jour ou l'autre, elles ont été importunées par un mec plus ou moins lourdinge.
C'est effrayant, non?
Pour ma part, je n'ai jamais eu envie d'avoir un tel comportement envers les femmes; c'est une attitude qui m'est étrangère.

Oh, que oui et bien souvent
Bienvenue au club ;)

Michele-Anne a écrit:Moi je suis misogyne ET misanthrope, donc aucun intérêt ni pour les unes ni pour les autres ! rir
LOOOOOLLLLLL


Jade David a écrit:
Je suis inscrite sur différents forums et chats dont certains sont sans sujet tabou.

Et sur ces sites, les 3/4 des hommes ne vous parle que de BIP. La conversation commence invariablement avec un "Salut ça va?" quelques compliments (qui même s'ils ne sont motivés que par des arrières pensées, font bien plaisir) et passe malheureusement très souvent au sujet qui fâche.  Et pour le quart qui reste, la conversation peut s'étaler sur plusieurs jours, semaines et là encore arrive le moment ou la conversation dévie souvent sur le sujet qui fâche. On a beau préciser sur notre profil "Je suis en couple et fidèle ne tentez même pas ! ". Les seules personnes avec qui je discute bien sont les T, sauf quand elles aussi recherchent des rencontres plus qu'amicales.

Après l'on fait tout de même de belles rencontre. J' ai trouvé quelques T un peu perdues sur ces sites, qui débutent, veulent sortir et pas de BIP. Alors j'essaye de les aiguiller vers les forums Safe (ici ou le monde T pour ne citer personne  siff )

C'est tout à fait ça et irl c'est pratiquement pareil sauf qu'ils sont un peu moins planqués derrière leurs écrans alors ils hésitent plus
C'est aussi ce dont on m'a parlé souvent
Je ne connais pas se site (d'ailleurs à part 2 ou 3 dans mes débuts j'évite) mais ce serait intéressant si c'est des discutions soft

Stephanie Dupont a écrit:Finalement je trouve nos échanges assez intéressants, on arrive à parler d'un sujet délicat sans déborder ni s'enflammer, je vous trouve toutes formidables !

je me suis rendue compte que ce n'est pas avec la peur qu'on évite le danger . . .

Coucou Stéphanie
J'espère bien sinon on peut aller voir si l'herbe est plus verte à un autre endroit ;)
Ca c'est sur  
En tout cas je suis d'accord avec toi quand tu dis être tombée sur des perles rares et je m'aperçois qu'il y a plus bavarde que moi ici  rir

Bonne journée à toutes :)
Bises
avatar
Mireille Eneri

Messages : 179
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 57
Localisation : Angoulême

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  jacqueline Rose le Ven 12 Oct 2018 - 15:10

J ai lue quelque part que notre sexualité ne change pas avec notre changement de genre , et je veux bien le croire car je ne suis pas du tout intéressée par la gente masculine . Il faut dire aussi que de ma part ce n est peut être pas surprenant car contrairement a beaucoup d entre vous je ne suis devenue trans qu après une opération qui a bouleversé mon métabolisme , donc j ai vécu très longtemps dans la peau d un homme avec ces qualités mais surtout avec ces défauts , mais depuis maintenant quelques années je me rend compte que l homme est un chasseur et qu il peut être très lourd ( le cerveau n étant pas toujours au bon endroit, hé oui je le reconnais j ai été dans ce cas et maintenant j en ai en peu honte )
Tout mes ex copains dans mon métier et dans mon hobi sont au courant de ma métamorphose et me respecte en tant que femme et les quelques autres hommes que je fréquente d amblèe je les préviens qu ils ne doivent pas se bercer d espoir .

Maintenant il y a une chose que nous pourrions peut être aussi abordé
Devenant T-Girl, que ce soit trans ou trav , quand une T-Girl est en couple avec un homme est elle hétéro ?
quand elle est en couple avec une Femme est elle homo ?
avatar
jacqueline Rose

Messages : 1813
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 73
Localisation : (F) Chatillon en Bazois(58) / (B) Sambreville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Mireille Eneri le Ven 12 Oct 2018 - 15:50

jacqueline Rose a écrit:J ai lue quelque part que notre sexualité ne change pas  avec notre changement de genre ,

Maintenant il y a une chose que nous pourrions peut être aussi abordé
Devenant T-Girl, que ce soit trans ou trav , quand une T-Girl est en couple avec un homme est elle hétéro ?  
quand elle est en couple avec une Femme est elle homo ?
 

C'est ce qui se dit en effet mais peut-être que chez certaines d'entre nous le fait d'être transgenre change leurs façons de penser

Ce sujet je ne l'aborderais pas car pour avoir vu les pugilats verbaux sur différents groupes fb je préfère dire seulement que pour moi un couple est un couple et je me fiche éperdument qu'il soit hétéro, gay ou lesbien
L'amour entre deux êtres est suffisant à mes yeux

Bises
avatar
Mireille Eneri

Messages : 179
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 57
Localisation : Angoulême

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Avalon le Ven 12 Oct 2018 - 23:12

Il semble donc que la plupart d'entre vous n'ont pas connu ou souhaité de relation homme femme. Et y sont même assez réticentes. Excepté Stephanie qui en a gardé un bon souvenir.
Je vais donc vous proposer une autre vision des choses.
Mon expérience se rapproche de cette dernière. Avec un peu plus d'expérience peut-être.
J'ai commencé assez tôt à sortir. Vers 16 ans. Et le premier contact masculin vers 17ans. Mais à cet âge, on ne fait pas ce qu'on veut donc j'ai dû me limiter pendant quelques années. Ce n'est finalement que vers 24 ans que j'ai commencé à avoir une vie sociale. Les hommes en ont fait très vite partie. Car ils étaient présents aux soirées, dîners et autres rencontres du milieu. À cette époque, j'étais bien loin de toute pensée ou démarche sexuelle. Mes relations avec eux étaient purement amicales et c'était plutôt sympa.
Puis il y a eu le premier. Etc.. Bon je vous passe les détails. Mais à partir de là, ma vie a changé. J'ai découvert une autre dimension de la féminité et pas des moindres.
Il en a suivi une vie sociale partagée entre les amies et.. Lui. Deux façons de vivre sa féminité. Complémentaire.
Découlant de ça, ma perception des hommes n'est pas la même que la vôtre. Des prédateurs sexuels ont croisé mon chemin bien sur. Comme beaucoup de femmes. Mais aussi des hommes très bien. Et globalement une expérience très positive.
avatar
Avalon

Messages : 1411
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Aurélie le Sam 13 Oct 2018 - 8:37

Merci, Avalon,
pour ce témoignage.

Même si la plupart d'entre-nous n'en sommes pas là, doit-on considérer la relation sexuelle avec un homme comme l'aboutissement final de la démarche transgenre homme vers femme?

C'est la première question que mon épouse m'a posée quand elle a su (la deuxième était l'opération de re-assignation sexuelle ...).

En ce qui me concerne, en société, je préfère discuter avec les femmes, que je sois en homme ou en femme, c. à d. être "entre filles" même si le genre affiché ne correspond pas.

Mais, quand je suis en femme, j'avoue être flattée par la galanterie (voire la drague) des hommes.
Ne suis-je pas en train de pencher du côté où je vais tomber?

Bises
Aurélie
avatar
Aurélie

Messages : 383
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 59
Localisation : Aix en Provence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Avalon le Sam 13 Oct 2018 - 13:13

Aurélie a écrit:Merci, Avalon,
pour ce témoignage.

Même si la plupart d'entre-nous n'en sommes pas là, doit-on considérer la relation sexuelle avec un homme comme l'aboutissement final de la démarche transgenre homme vers femme?
On ne peut pas être aussi tranchée. Cela reviendrait à lier genre et orientation sexuelle. Mais une partie des transgenres change officiellement de genre et d'orientation sexuelle en même temps (Certaines te diront qu'en fait elles restent simplement hétérosexuelles). J'ai deux amies qui ont fait ce choix. Elles étaient "mariés" avec des enfants et sont aujourd'hui en couple avec un homme et très heureuses.
Au delà, comme je le disais plus haut, cela apporte à notre genre choisi une dimension supplémentaire. Et c'est une expérience assez forte.
Aurélie a écrit:Mais, quand je suis en femme, j'avoue être flattée par la galanterie (voire la drague) des hommes.
Ne suis-je pas en train de pencher du côté où je vais tomber?
Qui sait. La flatterie on y est toutes sensibles. Quand à aller plus loin.... Je pense que tu dois le sentir ?
Bises
avatar
Avalon

Messages : 1411
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Michelle m le Sam 13 Oct 2018 - 17:04

Avalon a écrit:Il semble donc que la plupart d'entre vous n'ont pas connu ou souhaité de relation homme femme. Et y sont même assez réticentes. Excepté Stephanie qui en a gardé un bon souvenir.
Je vais donc vous proposer une autre vision des choses.
Mon expérience se rapproche de cette dernière. Avec un peu plus d'expérience peut-être.
J'ai commencé assez tôt à sortir. Vers 16 ans. Et le premier contact masculin vers 17ans. Mais à cet âge, on ne fait pas ce qu'on veut donc j'ai dû me limiter pendant quelques années. Ce n'est finalement que vers 24 ans que j'ai commencé à avoir une vie sociale. Les hommes en ont fait très vite partie. Car ils étaient présents aux soirées, dîners et autres rencontres du milieu. À cette époque, j'étais bien loin de toute pensée ou démarche sexuelle. Mes relations avec eux étaient purement amicales et c'était plutôt sympa.
Puis il y a eu le premier. Etc.. Bon je vous passe les détails. Mais à partir de là, ma vie a changé. J'ai découvert une autre dimension de la féminité et pas des moindres.
Il en a suivi une vie sociale partagée entre les amies et.. Lui. Deux façons de vivre sa féminité. Complémentaire.
Découlant de ça, ma perception des hommes n'est pas la même que la vôtre. Des prédateurs sexuels ont croisé mon chemin bien sur. Comme beaucoup de femmes. Mais aussi des hommes très bien. Et globalement une expérience très positive.

J'ai entendue d'autres parler de leurs attirance pour les hommes et combien elles se sentaient femme dans les bras d'un homme , j'imagine que pour elles c'est une plénitude dans leur vie de femmes , mais encore faut il être tout simplement attirer par les femmes .
avatar
Michelle m

Messages : 2932
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Avalon le Sam 13 Oct 2018 - 21:37

Michelle m a écrit:
J'ai entendue d'autres parler de leurs attirance pour les hommes et combien elles se sentaient femme dans les bras d'un homme , j'imagine que pour elles c'est une plénitude dans leur vie de femmes , mais encore faut il être tout simplement attirer par les femmes .
Oui ça apporte une certaine plénitude quand la relation est vraie. Mais avant, on passe par une palette d'expériences et de sentiments auxquels on est vraiment pas préparées. Ce qui rend la chose d'autant plus troublante. La première, c'est le simple fait de lâcher prise. On ne nous prépare pas à ça. Accepter cette forme de passivité dans la relation. C'est aux antipodes de ce qu'on nous a appris, venant de l'autre genre. Dire que c'est perturbant c'est un euphémisme. Puis, si la relation s'installe, on se retrouve dans une position bien étrange. Une forme d'intimité s'installe, au sein de laquelle nous pouvons nous retrouver dans un rôle de confidente, d'égérie, de maman ou de gamine selon les circonstances. On devient quelque chose de précieux, fragile et important. Du coup, on devient très attentive, à l'écoute et disponible. Une expérience que j'ai adoré. (Tu connais l'expression "le repos du guerrier")
Bon évidemment là j'évoque une relation réussie et qui dure un peu. Ce qui reste exceptionnel.
Une relation plus éphémère est une expérience qui est souvent moyennement intéressante lorsque cela se répète car on se lasse. Une fois qu'on a mis à l'épreuve sa capacité à séduire et, disons, réussi, ca devient vite répétitif et perd de sa saveur. :)
avatar
Avalon

Messages : 1411
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Sophie MAJORETTE le Sam 13 Oct 2018 - 22:19

Je suis pleine d'interrogations dans ce domaine...
Voilà où j'en suis dans mes réflexions  : il me semble que j'atteindrai la plénitude de ma féminité quand j'aurai attiré, séduit "quelqu'un". Cela me semble important mais peu importe qui est ce  "quelqu'un". Homme et/ou femme et/ou trans (MtF et/ou FtM). L'essentiel étant une rencontre, une relation complice, réussie, respectueuse, procurant mutuellement du plaisir..
Suis-je naïve?
avatar
Sophie MAJORETTE

Messages : 512
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 59
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: nos relations masculines

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum