Nos tranches de vie cocasses

Aller en bas

Nos tranches de vie cocasses

Message  ClaireL le Mer 13 Juin 2018 - 22:00

Comme il m'est arrivé un moment qui m'a bien amusée ce soir, ​je me suis dit que je ne devais pas être la seule à pouvoir partager des séquences cocasses.
Hier, je porte mes escarpins chez mon cordonnier pour réparer les talons. J'y vais au féminin, un peu sur la retenue car c'est un homme un peu fermé qui ne m'a jamais inspiré-e.
Ce soir, je passe au masculin, franchement détendu, prêt à tout. Après avoir lu mon ticket, il revient avec les escarpins, les yeux pleins de points d'interrogation et l'air estomaqué. Le dialogue qui a suivi fut étonnamment très détendu, limite rires, plein de pauses de sa part tant il était décalqué (je ne peux pas dire mieux).
Lui, en prenant son courage à deux mains : c'était vous hier ?
Moi, hésitant une fraction de seconde pour jauger s'il n'y aurait pas d'agressivité : ben oui (texto, histoire de lui dire "rien de plus normal")
Lui : non … non ...
Moi : mais si
Lui : mais c'est pour une caméra cachée ?
Moi : mais non
Lui, ne pouvant entendre ma réponse : mais si, c'est pour une caméra cachée ?
Moi : mais non
Lui : (plus rien, juste un visage décalqué mais souriant, presque comme un enfant alors qu'il frise les 60 ans)
Moi : bonne soirée (sur un ton enjoué mais simple, sans le mettre mal du tout)
Lui : bonne soirée (toujours estomaqué)
Moi : et merci pour votre sourire (avec autant de sourire de ma part)
L'échange fut vraiment cordial, sympa. J'avais envie d'éclater de rire tant il était amusant, mais je ne voulais pas me moquer de lui indirectement​. J'en rigole encore et lui va sûrement raconter ça partout pendant plusieurs jours !
avatar
ClaireL

Messages : 65
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Béatrice le Mer 13 Juin 2018 - 22:25

...

une superbe histoire

bravo Claire
avatar
Béatrice

Messages : 3951
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Michelle m le Ven 15 Juin 2018 - 19:14

C'est cocasse comme situation , certainement qu'il ne voit pas cela tous les jours , l'idée d'avoir affaire à ne transidentitaire ne lui est pas venue à l'esprit en premier pour lui c'était un gag , je pense que c'est mieux de se présenter tout le temps dans le même genre au personnes qui ne te connaissent que dans ce genre la , après ils ou elles risquent de ne plus si retrouver et ne sauront plus si il faut t'appeler Mr ou Mme , c'est déja assez compliqué comme cela !
avatar
Michelle m

Messages : 2637
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Lilas Mauve le Ven 15 Juin 2018 - 23:17

Belle histoire...quel talon ! bizou
avatar
Lilas Mauve

Messages : 247
Date d'inscription : 30/10/2017
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Emmanuelle d'Eon le Lun 18 Juin 2018 - 23:37

Sympa comme anecdote, j'ai eu droit à peu près à la même situation chez mon cordonnier rochelais, mais en y allant en fille à chaque fois (une paire à réparer par séjour en fille...), à chaque fois, le cordonnier ne sais pas comment il doit m'appeler, bien que je lui ai dit et répété que vu mon apparence, c'était madame... du cou c'est "bonjour monsieur, au revoir madame", "merci madame, au revoir monsieur", etc.... sans aucune, méchanceté, il s'excuse à chaque fois, mais je crois que ça doit le perturber un peu pouff
avatar
Emmanuelle d'Eon

Messages : 168
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  chantal92 le Mar 19 Juin 2018 - 9:52

Michelle a tout à fait raison : pour celles qui ne vivent pas en full time, il faut prendre soin de se présenter toujours dans le même mode (H ou F) aux personnes que l'on côtoie épisodiquement à l'extérieur de la sphère intime ou familiale ; sinon cela les perturbe et nuit à la qualité de la relation. C'est là notre talon d'Achille....
avatar
chantal92

Messages : 675
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 68
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  ClaireL le Mar 19 Juin 2018 - 10:46

Les réponses de Michèle et Chantal reflètent la sensibilité binaire sur le genre : féminin ou masculin. Dans les groupes de paroles, on rencontre régulièrement des personnes qui vivent entre les deux genres, de façon variable ou sans genre. Je participais vendredi dernier à une formation dispensée par l'association Apps du Dr Hubert (psychiatre du réseau Respectrans). Un message émergeait du débat : la notion de genre n'a pas forcément lieu d'être.

Quant à moi, je vise exclusivement le genre féminin mais la période de transition porte bien son nom : on est qqfois amené-e à vivre les deux genres alternativement. Tous mes commerçants me connaissent dans les deux genres car mon agenda ne me permet pas toujours de respecter mon souhait de vivre au féminin autant que possible. Cela leur permet aussi de se rendre compte que les transitions de genre sont une réalité. Imaginez : si on passait instantanément dans l'autre genre (le rêve …), personne n'aurait conscience de notre cheval de bataille : le droit à la transition de genre.
avatar
ClaireL

Messages : 65
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Clotilde29 le Mar 19 Juin 2018 - 12:47

La marchande de légumes chez qui je m'approvisionne régulièrement me connait bien et me donne du "madame" sans problème. Mais un samedi récent, son mari m'a servie en m'accueillant d'un sympathique "bonjour monsieur".
Comme d'habitude, je ne réponds rien sur l'instant, mais le mardi suivant, j'ai demandé à son épouse de lui passer le message.
Elle m'a répondu : - figurez-vous qu'il m'en a parlé et qu'il était très gêné de sa gaffe !
Je lui ai dit de ne pas s'en faire : -dites lui seulement que la dame n'a pas été fâchée puisqu'elle est revenue !!!

Voilà, tout va bien.
cloti
avatar
Clotilde29

Messages : 1221
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 68
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

C'est le pied !

Message  Julie__g le Mar 19 Juin 2018 - 13:06

Lilas Mauve a écrit:Belle histoire...quel talon ! bizou


Bonjour,

Très rigolo. Et plutôt sympa, ta petite aventure !

Je pense, moi aussi, qu'il est préférable, quand on peut, de rester avec les mêmes personnes dans le même genre.
Mais bon c'est pas toujours possible !

Pour ma part, récemment, à la friperie où je suis allée en masculin acheter des vêtements féminins que j'ai essayé dans la boutique ( donc je me suis sentie obligée de dire que j'étais une Sissy ) J'y suis retournée en me montrant au féminin et aussi avec les vêtements achetés là !
La propriétaire m'a dit en me dévisageant :
"Ca vous va bien ! "
Je n'ai pas pu m'empêcher de demander :
" C'est vrai !
Oui ! C'est vrai ! "

C'est vraiment important, des paroles comme celles là !

Ensuite, je suis allée boire un café à la terrasse d'un café où le serveur me dit :
" Bonjour Madame ! "
Et là dans ma tête je me suis demandée pendant 1 quart de seconde à qui il parlait ???
Il faut que je m'y habitue aussi à être appelée : madame !

Bisous
Julie
avatar
Julie__g

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 61
Localisation : Entre Nîmes et Avignon non loin de Arles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Michelle m le Mar 19 Juin 2018 - 16:49

ClaireL a écrit:Les réponses de Michèle et Chantal reflètent la sensibilité binaire sur le genre : féminin ou masculin. Dans les groupes de paroles, on rencontre régulièrement des personnes qui vivent entre les deux genres, de façon variable ou sans genre. Je participais vendredi dernier à une formation dispensée par l'association Apps du Dr Hubert (psychiatre du réseau Respectrans). Un message émergeait du débat : la notion de genre n'a pas forcément lieu d'être.

Quant à moi, je vise exclusivement le genre féminin mais la période de transition porte bien son nom : on est qqfois amené-e à vivre les deux genres alternativement. Tous mes commerçants me connaissent dans les deux genres car mon agenda ne me permet pas toujours de respecter mon souhait de vivre au féminin autant que possible. Cela leur permet aussi de se rendre compte que les transitions de genre sont une réalité. Imaginez : si on passait instantanément dans l'autre genre (le rêve …), personne n'aurait conscience de notre cheval de bataille : le droit à la transition de genre.
Bonjour Claire , d'abord c'est Michelle , évitons de nous mal orthographier si possible , ne me range pas dans la catégorie binaire qui est encore une catégorie , j'exprimait un point de vue d'aprés mon expérience personnelle , puisque du jours ou j'ai commencée à vivre à plein temps en femme toutes les personnes qui me connaissaient avant ne m'ont plus vue qu'en femme , comme je suis quasiment en retraite c'était sans doute plus facile , mais comme toi tous mes commercants et autres me connaissaient bien evidemment dans l'autre genre et ce depuis toujours pour certains , et comme ils et elles ne sont ni idiots ni indifférents ,ils et elle se sont posé des questions sur mon changement de genre  , et j'ai expliqué ma démarche et les problèmes rencontrés à ceux et celles peux nombreux qui m'ont questionnée .

Bien sur , on peut toujours dire que la notion de genre n'a pas lieu d'être mais pour le moment  , c'est surtout un voeu pieu et une notion sans doute très abstraite pour beaucoup de gens . Je pense quand même que pour pouvoir se faire accepter pleinement il est préférable dans la mesure du possible de vivre son genre à plein temps et aux yeux de tous .
 
Bisous      Michelle

bretonne

Bizz bretonne

Bizz     bretonne
avatar
Michelle m

Messages : 2637
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  chantal92 le Mer 20 Juin 2018 - 11:34

Claire, que des personnes vivent alternativement entre les deux genres, je comprends. Mais c'est quoi concrètement " vivre sans genre "? C'est se présenter comment ? C'est s'habiller comment ? Tu vas peut-être répondre qu'il y a des tenues Unisexe, ce qui n'est pas la bonne réponse, car il s'agit en fait de tenues qui s'adaptent aux deux genres, pas qui en créent un troisième.
Personnellement, je ne suis pas contre la création d'un troisième genre officiel, ou plutôt du genre "neutre". Mais j'ai du mal à m'imaginer ce que cela représente au quotidien (à part une carte d'identité spécifique).
Quant à ta remarque sur la valeur à accorder à la transition, je n'y vois que l'aspect éventuellement pédagogique : montrer aux autres le chemin que l'on emprunte et donc la réalité de ce chemin. Mais il ne faudrait pas présenter cela comme un parcours très délicat, difficile et parfois douloureux, car ce serait renforcer chez les gens l'idée que, non, ce n'est décidément pas naturel ; plus la période de transition est courte (là je pense que tu seras d'accord avec moi) et plus elle est "discrète", mieux c'est, aussi bien pour la personne que pour la cause qu'elle défend.
avatar
chantal92

Messages : 675
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 68
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  ClaireL le Mer 20 Juin 2018 - 18:52

Pour éviter toute confusion, mon post avait juste pour objectif d'ouvrir à d'autres réalités que celle que nous partageons en grande majorité ici, c'est-à-dire cultiver une féminité sans ambiguïté. En effet, dans les groupes de paroles et dans les communications des associations, il est fréquent de rencontrer des personnes non binaires. Leur apparence est le plus neutre possible ou mixe très clairement les deux genres (coiffure, vêtements mélangés des deux genres). D'autres formes possibles ? sans doute mais je n'en sais pas plus.

Quant à faire prendre conscience aux normo-pensants que la transidentité est une réalité, je pense qu'on peut tomber d'accord sur le fait qu'il ne faut ni qu'une transition soit transparente dans les relations sociales de l'intéressé-e, ni qu'elle reflète une complexité de changement contre-nature. A minima, les relations sociales fréquentes peuvent nous avoir vu-e-s au moins une fois dans les deux genres. Et le fait d'être naturel-le dans les deux genres renvoie l'étonnement à l'autre : ce dernier ne peut pas rester dans la règle sociale qui associe le genre au sexe mais se trouve questionné par notre stabilité face à lui-elle.
avatar
ClaireL

Messages : 65
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jupe

Message  Julie__g le Mer 20 Juin 2018 - 20:12

Bonjour tout le monde,

Je suis allée voir mon magasin préféré : la friperie " le cintre vert " !  bezou

Les premières fois où j'y suis allée c'était en homme achetant des habits de femme et les essayant quand même. Faut bien essayer avant d'acheter quand la chose est possible.

C'est la deuxième fois que j'y retourne en femme :
J'ai discuté avec l'une des gérantes de la façon de découper une jupe trop longue pour la ramener au-dessus du genou !
Je lui ai demandé, par ailleurs, de me donner son avis sur la robe que j'essayais, ce pour quoi du reste elle remarqua que j'étais bronzée ! Hi hi !

La première fois, l'autre gérante m'avait dit : " Ca vous va bien ! "
J'y étais allée cette première fois avec l'idée de montrer à mes gérantes comment je portais les vêtements essayés et achetés chez elles ; parce qu'il m'avait semblé ressentir une curiosité plutôt sympathique du genre :
Comment doit être ce grand homme au féminin ?

En fait, elle est où, là, dans ce cas de figure, la transition ?
Que se passerait-il si je retournais maintenant en homme ? Bon, je n'ai pas envie d'essayer !

Je rebondis sur mon expérience d'aujourd'hui :

Je suis allée en fille dans un sauna ( rencontres....). Zut ! J'ai oublié que ce n'était pas mixte ! Arrivée devant la porte.   comen?
" - Mais ce n'est pas mixte ! "
J'ai expliqué que j'allais être toute nue dans le sauna et que là vraiment il fallait un détective super efficace pour déterminer ma féminité. J'avais fait des kilomètres, hein, alors j'allais pas repartir sans utiliser le bain à remous, la piscine qui va bien, le hammam... Non mais ô !  pleur

Ils m'ont laissé entrer !  siff

A propos, et la transition ?

Et je suis repartie en fille ! Na !
Bisous à toutes.
Julie  kokou
avatar
Julie__g

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 61
Localisation : Entre Nîmes et Avignon non loin de Arles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  chantal92 Hier à 10:36

Si je te comprends bien, chère Claire, tu insistes sur le côté "militant" d'une transition, qui apporte au monde une preuve qu'elle est possible....par son existence même. Jusque là d'accord, à condition qu'elle ne s'étire pas trop dans le temps et que l'on finisse par confondre l'objectif au profit du chemin qui y mène. Cer il s'agirait alors non plus de démontrer que l'on peut changer de genre, je ne dirais pas avec aisance, mais comme une voie qui n'est pas "anti-naturelle" - au contraire même, c'est une mise en conformité avec sa nature profonde. Mais là où je ne te suis plus c'est dans l'apologie du changement constant, style fluid gender, non pas parce que ce serait ce qui convient à la personne (là, rien à dire, chacun fait comme il l'entende), mais pour semer le trouble dans l'esprit des populations afin d'accroître leur perception du fait qu'un genre n'est pas fixé à la naissance, mais, soit se retrouve parce qu'il y a eu en fait une erreur d'appréciation au départ, soit parce qu'il s'est construit par la suite. Ceci risquerait fort d'être contre-productif. Car ce ne serait pas seulement démontrer qu'un stéréotype sur le genre est susceptible d'être remis en cause, mais s'attaquer à un totem, peut-être injustifié, celui du fonctionnement global de la société sur une base binaire ; or, toutes les sociétés à toutes les époques ont fonctionné sur cette base, quels que soient les aménagements particuliers qu'elle y ont apportés concernant la fluidité du genre. Il ne s'agit pas là d'une discrimination, mais d'un mode pratique et commode de fonctionnement ; c'est un peu comme si l'on demandait à un ordinateur de ne plus utiliser son système binaire ! A mon avis le mouvement LGBT et certains penseurs qui établissent des théories à ce sujet doivent viser à une meilleure intégration dans notre société, pas à son dynamitage. Ou alors on vise à une "convergence des luttes" contre le schéma social actuel (notamment le libéralisme) et alors là cela devient l'alliance de la carpe et du lapin. Mon amie, féministe très engagée, ne cesse de déplorer l'indifférence des partis soi-disant révolutionnaires vis-à-vis des problèmes spécifiques des femmes, lesbiennes et trans, qui ne servent au mieux que d'annonces publicitaires et au pire sont totalement évacués au profit de seule lutte des classes..
avatar
chantal92

Messages : 675
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 68
Localisation : boulogne billancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Béatrice Hier à 11:02

je vais m exprimer - a titre personnel
sur le principe de la fluidité de genre

je suis plutôt d accord sur l idée, qu'on puisse refuser de s apparenter a un genre plutôt qu' a un autre, pour fréquenter sur un autre forum plusieurs jeunes personnes je constate que c est une idée qui fait sont chemin dans un esprit de tolerance

Je preciserai a Chantal que viendront bientôt les ordinateurs qui fonctionnement de façon non-binaire
et que la physique quantique a demontré depuis longtemps que notre monde n est pas si binaire que cela

là ou cela devient compliqué c est lorsque cette fluidité est brandit comme un étendard de référence "obligée" et un acte de militantisme

je concéde donc a chacune le droit de ne pas s apparenter a un genre mais pas celui de le revendiquer comme une obligation, quand bien même c est, de faîte, un passage obligé dans un parcours de transitions
avatar
Béatrice

Messages : 3951
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Michelle m Hier à 18:39

J'ai remarqué dans certains groupes de paroles des personnes avec des looks plutôt androgyne , et aussi d'autres habillés en garçon mais qui se présentent dans le genre féminin ! cela m'a fait prendre conscience de la multiplicité des parcours , après dans la vie de tout les jours on est tous et toutes confrontés à l' intégration sociale , les choses on évoluées depuis l'époque de Bambi qui après avoir fait carrière dans le cabaret est devenue prof de collège et à enseigné de nombreuses années dans un collège de banlieue sans que quiconque sache qu'elle était trans !

Wilfrid devenue Sandra quant à elle à continuée ses activités professionnelles et associatives en tant que personne transidentitaire alors même que sa transition n'est pas achevée , et à été très bien acceptée ainsi, et il y en à plein d'autres comme elle , on mesure le chemin parcouru malgrès tout en 30 ans !

La société Française pour le moment ne reconnait que 2 genres , donc pas trop le choix , au delà des théories militantes on en revient toujours à l'intégration et l'acceptation sociale , et ce sans que la personne ai forcément effectué les transformations physiques et génitales , c'est l'esprit de la loi sur le changement de sexe de 2016 que certain magistrats on du mal à appliquer ,car pour eux il est inconcevable qu'une personne qui biologiquement toujours un homme ou une femme se revendique du genre opposé .
avatar
Michelle m

Messages : 2637
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  ClaireL Hier à 19:18

Je n'ai absolument pas le profil d'une militante, quel que soit le sujet. Sur ce sujet, cacher le plus possible la transition ne me semble pas souhaitable car cela n'aide pas à faire évoluer les mentalités.
Quant au changement régulier entre les deux genres, je ne saurai trop le commenter, l'expliquer. Je suis vraiment binaire au point que mes proches n'avaient aucun indice de ma féminité avant que je ne leur révèle.
Je me contente de me faire ici l'écho de ce que j'avais observé dans les groupes de paroles et que la journée de formation confirme comme tendance nouvelle (avec l'approbation du Dr Hubert qui rencontre cela aussi dans ses consultations).
Pour apporter des éléments extérieurs au débat, voici deux sources.

Un article qui relate notre sujet chez une culture ancienne, les amérindiens. Saviez-vous qu’il existait dans la plupart des tribus amérindiennes 5 genres différents ? Notamment, le genre "double", à la fois femme et homme : "ces personnes étaient particulièrement respectées pour leur place au sein de la tribu".

L'autre source est une organisation canadienne que vous connaissez peut-être :
Elle utilise un schéma pour expliquer que, sur 5 axes différents, notre féminité et notre masculinité peuvent s'exprimer de façon variable et finalement constituer une mosaïque de possibilités de genres.




Bonne lecture et, j'espère, bon débat à suivre.
avatar
ClaireL

Messages : 65
Date d'inscription : 03/04/2018
Age : 53
Localisation : Guyancourt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Michelle m Hier à 20:21

L'histoire des trans chez les Amérindiens est passionnante , elle montre comment les sociétés anciennes , et de religions non Chrétienne accordaient un statut particulier au personnes transidentitaires !

Cela rappelle la société Polynésienne ou ce type de "statut " existait avant l'arrivée de Européens , mais qui subsiste d'ailleurs aujourd'hui , à Tahiti , il aurait presque une personne trans par famille !

C'est bien le petit bonhomme avec les 4 " pôles " autour duquel s'articulent les transidentités  , comme c'est en Anglais , je n'ai pas lu la suite , dommage ! mais nôtre débat est trés intérressant car il porte sur la binarité que nous subissons de fait car nous vivons dans une société binaire et sommes éduqués en mode binaire , mais comme l'humain est bien plus  une mosaique qu'un monolithe , on est  dans nôtre culture Européenne  complétement à coté de la plaque en fait !

Merçi Claire d'initier des discussions et le partage d'infos .
avatar
Michelle m

Messages : 2637
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 61
Localisation : 29600

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Michele-Anne Hier à 22:08

Michelle m a écrit:L'histoire des trans chez les Amérindiens est passionnante , elle montre comment les sociétés anciennes , et de religions non Chrétienne accordaient un statut particulier au personnes transidentitaires !

En fait il ne peut y avoir de phénomène "transidentitaire" que dans les sociétés binaires comme la nôtre. Dans les autres par définition les personnes qui ne correspondent pas à nos moules à nous ne sont pas des "trans" au sens où nous l'entendons: elles y ont leur place sans avoir à se conformer à un parcours "rectificatif" qui ne fait chez nous que conforter le stéréotype binaire et vivre diverses associations.

Non seulement elles ont leur place mais elles peuvent avoir un rôle de choix: Notons que dans toutes les cultures chamaniques, dont les anciens européens également, le chaman était un personnage transcendant, relevant à la fois du monde physique/spirituel, de la vie/mort, des deux sexes, etc...
avatar
Michele-Anne

Messages : 975
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 57
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos tranches de vie cocasses

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum