Once upon a time / épilogue

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Epilogue

Message  DELPHINE * le Mer 11 Fév 2015 - 9:47

Je redécouvre très en retard cet épilogue que j'avais lu alors que j'étais simple visiteuse et il me touche encore énormément . Tu y exprimes des sentimenst qui tefont honneur car ce n'est pas facile d'admettre qu'on est passé à coté d'une partie importante de sa vie et que l'on a été -dans le genre assigné par la nature- une personne avec des défauts .
Et alors ? les défauts qui n'en a pas ?ensuite , luttant ou réfrénant ta féminité tu as sans doute voulu inconsciemment te positionner en homme au point de tomber dans une caricature d'où cette idée que tu te fais d'avoir étté untyran etc .... Je crois qu'effectivement on s'améliore par la féminité .
Pour le reste je me reconnais dans tes propos , je me dis que j'ai perdu du temps et gaché une partie de ma vie mais en m^me temps que serions nous devenues à une époque ou travestissement et trans genre signifiaient au mieux marginalisation ,pathologie , au pire perversion , prostitution ou "cabaret" .
Notre génération ne s'est pas épanouie dans un monde de non discrimination ou de tolérance et encore dans nos sociétés seulement car puisqu'il est encore des endroits où nos "soeurs" sont emprisonnées , violées tuées .
C'est ce que me disait aussi Julie d'ABC : aujourd'hui elle est chef d'entreprise mais il y a trente ans elle pense qu'elle n'aurait eu d'autres alternative que le trottoir .
En vivant en homme j'ai eu deux enfants un mariage (qui vient de se planter certes ) une vie de famille , toi tuas vécu aussi qq chose et tu profites à la maturité de cet épanouissement .
Moi aussi j'ai des moments de blues et me dis à quoi bon ? mais je me maquille , je met mes jolis dessous et "dessus " et j'attaque la vie en escarpins .
Bien sur je me dis qu'est ce que j'aimerais avoir des vrais seins , les sentir bouger quand je marche , ne rien sentir d'encombrant à l'entre jambe . mais je pense aussi que j'ai des enfants et que je dois les préserver alors je laisse ouverte la porte du retour bien que certain soirs j'ai le coeur gros en me démaquillant et en otant ma perruque ; c'est le coté clown triste !
Dis toi que la vie t'as récompensé tu as une épouse qui accepte et ensuite tu es une belle femme trés classe .
Tiens au fait mes enfants sont ...deux filles . Tu vois je ne sais faire que ça ! mais au moins ce "machin " entre les jambes aura servi à quelque chose d epositif
A bientot
bisous
DELPHINE

DELPHINE *

Messages : 219
Date d'inscription : 21/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://delphine.dorval@orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Once upon a time / épilogue

Message  karina5094 le Mer 11 Fév 2015 - 20:00

Chère Delphine, ta réponse me touche au moins autant que mon propre texte t' a touchée ....
Tout ce que tu exprimes est parfaitement juste, j' ai aussi eue ce type de ressenti à certaines étapes de ma vie ....
En un mot, merci beaucoup pour ce formidable commentaire, aussi très sincère, que tu as bien voulue écrire aujourd' hui .
Gros bisous,
Karina.
avatar
karina5094

Messages : 2927
Date d'inscription : 05/12/2010
Age : 61
Localisation : CENTRE PAYS DE LA LOIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Once upon a time / épilogue

Message  karina5094 le Mar 30 Aoû 2016 - 21:21

.... juste pour remonter le sujet pour celles que ça intéresse ..........
avatar
karina5094

Messages : 2927
Date d'inscription : 05/12/2010
Age : 61
Localisation : CENTRE PAYS DE LA LOIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Once upon a time / épilogue

Message  Mireille Eneri le Mer 31 Aoû 2016 - 1:39

Bonjour Karina

Et bien si j'ai tout lue et d'une traite ^^

Effectivement il y a beaucoup de similitudes dans ce que nous avons vécues chacune de notre côté et certains de tes passages m'ont même mis la larme à l'oeil
A part le fait que je n'ai jamais eue le courage de m'imposer nulle part de par une timidité excessive (là aussi j'ai ratée des occasions, tout comme avec les femmes, comme pour Mireille) et certains détails  le fond est très ressemblant à ce que Mireille a vécue
(Je ne sais d'où est surgit le prénom de Karina mais pour Mireille Eneri l'explication est simple
Mireille est le prénom de la première fille qui m'a attirée par son extrême féminité Elle était bien trop jeune pour porter des dessous et bas de soie mais sa démarche, son allure et ses frings (comme tu le dis) ne me laissaient pas indifférente
Eneri l'inverse d'Irène (on ne peut utiliser les accents) est, tu l'auras comprise, mon deuxième amour féminin)
J'ai fais cette parenthèse car je me demande si tu n'as pas eue une Karine qui a hantée ta jeunesse

Pour les détails je n'ai jamais été attirée par les parfums ou les dessous avant la fin de mon adolescence, ni même les chaussures
Cela est apparu bien après ma rencontre avec la femme qui allait partager un peu plus de 25 ans de ma vie
Comme toi j'ai eue les cheveux longs mais c'était la mode aussi lorsque le hard rock a fait son apparition
Par contre j'ai adorée porter les sabots qui étaient unisexe un peu avant
Je me sentais déjà plus proche des femmes avec ces chaussures aux pieds
Tout comme toi je faisais vivre Mireille en achetant tout ce qu'elle avait envie d'avoir à ma femme et elle lui "chipait" lorsqu'elle était au travail
Un tout petit détail m'a fait rire Un détail qui n'est pas si loin dans ma vie en tant que Mireille et qui est bien anodin par rapport au reste c'est ta réflexion sur les talons hauts
Je ne vais pas dire que je n'aimais pas ça mais ce n'était pas ce que je recherchais avant tout dans la féminité et là je laissais ma femme choisir ce qu'elle mettait
Par contre depuis que Mireille a ressurgit elle ne peut s'en passer et même ne porte que ça avec délice et facilité
Pour moi ce n'est pas immettable du tout bien au contraire
C'est même pratiquement la seule chose de tout son dressing qui serait considéré comme excessivement sexy
En fait je suis plutôt, comme beaucoup de femme, plus pour la praticité de mes vêtements qu'autre chose à part les chaussures
A l'heure actuelle, comme je le dis souvent, je suis femme en permanence dans ma prison dorée mais ne ressens pas le besoin de me maquiller à toutes mes sorties
Je veux seulement me sentir femme, habillée ou non (pas dans le sens nue, dans le sens chic)
J'ai fait aussi les mêmes sorties que toi avec les mêmes doutes, appréhensions et parfois renoncements
C'est marrant et idiot à la fois de voir que toutes nous avons eues des sensations de bien être et de peur lors de nos premières sorties
On se fait des idées qui se révèlent souvent fausses
Pour revenir à ma timidité qui m'a empêchée beaucoup de choses j'ai l'impression que Mireille s'en sort beaucoup mieux
Peut-être qu'elle aurait eue moins de mal dans sa vie professionnelle  
En tout cas je suis contente de voir que ce que j'ai ressentie dans mon enfance a été ressentie de la même manière ou presque par d'autres personnes
La vie continue et je te la souhaite la plus heureuse possible
Mireille
avatar
Mireille Eneri

Messages : 85
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 56
Localisation : Angoulême

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Once upon a time / épilogue

Message  karina5094 le Mer 31 Aoû 2016 - 10:05

Merci Mireille ......

Bonne continuation aussi à Toi .....

Bises,

Karina.
avatar
karina5094

Messages : 2927
Date d'inscription : 05/12/2010
Age : 61
Localisation : CENTRE PAYS DE LA LOIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Once upon a time / épilogue

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum